Les OPC monétaires

la finance pour tous

Les OPC monétaires (ou OPC de trésorerie) constituent une épargne disponible. Mais le rendement actuel est proche de zéro…

C’est un outil d’épargne ou de placement à court terme, principalement utilisé par les entreprises pour gérer leur trésorerie. L’achat ou la vente d’OPC monétaires se fait auprès de votre banque ou de votre établissement financier.

Précision de vocabulaire

Comme pour n’importe quel OPC, un « rachat » de part correspond à une vente, alors que l’achat se dit « souscription ». Le prix de chaque part s’appelle « valeur liquidative ». Racheter une part de SICAV à la valeur liquidative de 1 200 €, cela veut donc dire vendre sa part 1 200 € (moins les éventuels frais de sortie et commissions).

 

Les Sicav et FCP monétaires connaissent des performances en liaison avec les taux à court terme. Leur indice de référence est généralement l’EONIA (Euro Overnight Index Average), qui représente la moyenne des taux pratiqués entre les banques de la zone euro, sur vingt-quatre heures. Les gérants monétaires investissent dans trois types d’emprunts : les bons du Trésor, émis par l’Etat français ; les certificats de dépôt, émis par les banques ; et les billets de trésorerie, émis par les entreprises. Ils peuvent compléter leur portefeuille avec des obligations.

On distingue deux catégories d’OPC monétaires :

  • les OPC « Monétaires Court Terme »

  • les OPC « Monétaires »

La distinction entre ces deux formes de fonds d’investissement se fait en fonction de la composition des titres inclus dans son portefeuille.

Le portefeuille des OPC Monétaires Court Terme ne comporte que des titres dont la durée de vie moyenne pondérée (aussi appelée « risque de liquidité du portefeuille ») est inférieure ou égale à 120 jours et dont la maturité moyenne pondérée des titres (aussi appelée « risque de taux du portefeuille ») est inférieure ou égale à 397 jours.

Le portefeuille des OPC Monétaires Euro ne comporte que des titres dont la durée de vie moyenne pondérée (aussi appelée « risque de liquidité du portefeuille ») est inférieure ou égale à 12 mois et dont la maturité moyenne pondérée des titres (aussi appelée « risque de taux du portefeuille ») est inférieure ou égale à 2 ans.

    2 commentaires sur “Les OPC monétaires”
2 commentaires

Commenter