L’allocation veuvage

la finance pour tous

Cette allocation sert à indemniser temporairement (pour une durée limitée à 2 ans) le jeune conjoint survivant (moins de 55 ans) d’un assuré décédé.

Les personnes ayant moins de 55 ans peuvent demander l’allocation de veuvage. Son montant est de 607,54 € par mois en 2017. Il peut être réduit en fonction des ressources du bénéficiaire.

La demande doit être faite dans un délai de deux ans suivant le décès. Passé ce délai elle ne peut plus être versée.

Les conditions d’attribution

En premier lieu, le conjoint décédé doit avoir cotisé à l’assurance vieillesse pendant au moins trois mois, continus ou non, durant l’année précédant le décès.

Plusieurs autres conditions sont à respecter par le conjoint du défunt pour avoir droit à cette allocation :

  • sa résidence

  • sa situation de famille

  • ses ressources

  • son âge

La résidence

Le conjoint doit résider en France métropolitaine, dans un département d’Outre-mer ou dans un pays lié par une convention avec la France.

La situation de famille

Le conjoint survivant ne doit pas être en couple : ni remarié, ni avoir conclu un PACS (Pacte Civil de Solidarité) ni vivre en concubinage.

Les ressources

Les ressources du conjoint survivant ne doivent pas excéder un certain montant. Celui-ci s’élève à 759,43 € par mois en 2017. Les ressources sur une période de trois mois avant la demande d’allocation sont examinées (soit un montant plafond de 2 278,28 €). Un ensemble de revenus sont pris en compte pour constituer les ressources. Il s’agit des revenus professionnels et de ceux issus de biens propres (mobiliers ou immobiliers), des avantages en nature (tel qu’un logement à titre gracieux) et des avantages viagers (comme une pension de retraite ou une rente d’accident du travail).

Le conjoint qui reprend une activité professionnelle, alors qu’il touche l’allocation, peut cumuler les deux revenus pendant trois mois. Les neufs mois suivants, un abattement de 50 % des revenus est appliqué pour leur prise en compte dans la comparaison avec le plafond de ressources. Passé ce délai ils sont pris en compte en totalité, l’allocation pouvant être réduite et même suspendue si le plafond est dépassé.

L’âge

Le conjoint survivant doit avoir moins de 55 ans. S’il a 55 ans ou plus, il peut demander une pension de réversion.

Le versement de l’allocation

Pour solliciter cette allocation, le conjoint survivant doit adresser sa demande à la caisse de retraite (CNAV, MSA, Caisses spécifiques selon les régimes) du dernier lieu de travail du conjoint décédé, en priorité. A défaut, la demande est à adresser à la caisse de retraite du conjoint décédé ou à celle du domicile du demandeur.

Cette allocation est versée tous les mois à terme échu pendant deux ans au maximum, tant que les conditions d’attribution sont remplies. Mais pendant cette période tout changement concernant les ressources ou la situation du bénéficiaire devra être signalé.

En cas de suspension de l’allocation (en cas de PACS par exemple), le droit à l’allocation peut être rétabli quand les conditions sont à nouveau réunies.

    50 commentaires sur “L’allocation veuvage”
      1. Bonjour,

        Il convient de revenir vers votre CARSAT pour en savoir plus sur votre demande.

        Meilleures salutations.
        L’équipe de lafinancepourtous.com

    1. je sais que nul n’est sensé ignorer la loi,mais faudrait déjà que l’on sache quels sont nos droits….
      je savais même pas qu’il existait l’allocation veuvage,personne ne m’en a parlé. c’est honteux. j’ai eu des soucis d’argent et franchement celà m’aurait été grandement utile….

      1. moi j ai découvert deux ans et une semaine que je pouvais demander l allocation on nous le dit pas. Ca se fait pas automatiquement ils gardent de fric vue que personne ne réclame

    2. Je suis veuve depuis le 2 decembre 2017 mon mari es allé mourir a Madagascar.j’ai constitué le dossier de l’allocation veuvage en debut octobre 2018 .je vis en france mais la prefecture a ce jour m’a refusé le titre de sejour.mon recepissé expire le 12 janvier 2018.la carsat va t elle m’octroyer l’allocation veuvage étant donné que je tombe dans la clandestinité ?je n’ai aucun revenu en france .j’ai besoin de vos repônses. merci.au moment de la constitution du dossier j’avais un recepissé de 6 mois sans autorisation de travailler.

      1. Bonjour,

        Nous ne pouvons que vous conseiller de prendre contact avec la Carsat et éventuellement avec un avocat afin d’obtenir des élements juridiques complémenrtaires.

        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour,
      Cela est possible et ce en fonction de vos ressources actuelles.
      La demande doit être faite dans un délai de deux ans suivant le décès de votre mari uniquement.
      Nous vous conseillons donc de vous adresser à la caisse de retraite de votre défunt mari.

      Meilleures salutations
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour ,
      Mon mari est décédé le 11 /10/16 ,
      J’ai 38 ans avec une enfant de 11 ans à charge .
      Étant au chômage, ai je le droit à l’allocation veuvage ? Mais mon allocation dépasse le montant des revenus plafonnés .
      Mes droits s’arrêteront dans 3 mois , si je fais une demande maintenant et qu’elle m’est refusée, puis je en refaire une plus tard si ma situation ne s’est pas arrangée et Combien de temps durera le versement ? Jusqu’au 2 ans du jour du décès de mon mari , ou 2 ans après le jour l’acceptation de l’allocation veuvage ?
      Merci d’avance pour votre réponse.

    5. Bonjour je suis béninoise 34 ans mariée a un français, nous sommes marié le 25 août 2016 a l’étranger, la transcription a été faite le 10 mai 2017 en France. Mon mari est décédé le 27 juillet 2017. Mon mari n’est pas assuré au bénin ni en France. Étant veuve, puis je bénéficier d’allocation veuvage ou autres aides de l’État français.

50 commentaires

Commenter