Les moyens de financement

la finance pour tous

Engager une procédure de divorce peut se révéler coûteux. Pour faire face aux frais induits, il existe différents dispositifs que chaque ex-conjoint peut solliciter en fonction de son niveau de ressources.

L’aide juridictionnelle

Si vous n’avez pas les moyens de recourir aux services d’un avocat, une aide juridictionnelle existe. Elle peut prendre en charge tout ou partie des frais engagés pour la procédure de divorce (frais d’honoraires, actes juridiques, transactions,…). Cette aide financière est versée par l’Etat aux auxiliaires de justice (huissier, avocat…). Elle vous est accordée sous conditions de ressources.

Des difficultés financières ?

Des aides existent en cas de difficultés financières passagères suite à un divorce. Vous pouvez pour cela vous adresser au CCAS (centre communal d’action sociale) de votre commune.

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) verse également des aides liées à la séparation (divorce ou rupture d’union libre). Ces prestations sont :

La caf vous aide aussi à l’Aide au recouvrement de la pension alimentaire

Le divorce est très souvent synonyme de déménagement au moins pour l’un des ex-époux et donc susceptible d’entraîner des frais supplémentaires. Là aussi, la CAF peut vous aider grâce à l’Allocation logement ou la prime de déménagement.

L’ensemble de ces prestations sont versées sous conditions. Renseignez-vous auprès de votre CAF.

 

0 commentaire

Commenter