PRATIQUE

Comment récupérer mon argent ?

L’assurance vie est un placement de long terme, mais l’épargne y est généralement toujours disponible.
Il existe trois manières d’y récupérer les capitaux placés : en une seule fois, en plusieurs, ou les transformant en rente viagère, c’est-à-dire un revenu versé jusqu’au décès.

L'assuré reçoit automatiquement les capitaux accumulés s’il est en vie au terme prévu du contrat, l’assureur lui versant un chèque représentant la totalité de son épargne. S’il n’a pas besoin de cet argent à ce moment-là, la société d’assurance lui propose généralement de reporter la sortie en renouvelant le contrat par tacite reconduction.
Cette durée du contrat est indicative : si vous avez besoin de votre argent plus tôt que prévu, il n’est pas bloqué. Chaque contrat comporte en effet une « valeur de rachat » permanente, correspondant aux sommes nettes versées et aux revalorisations financières. De rares assurances vie prélèvent des pénalités de sortie si celle-ci est anticipée, mais elles ne peuvent dépasser 5 % des sommes versées.
Lorsque l’assuré décède avant le terme de son contrat, les capitaux sont versés aux « bénéficiaires en cas de décès » qu’il a désignés.

Trois portes de sortie

Trois portes de sortie existent dans la plupart des contrats d’assurance vie :

  • le « rachat » total correspond à une fermeture définitive du contrat. Vous retirez en une seule fois tous vos capitaux. C’est une décision sans retour et si vous souhaitez à nouveau épargner dans le cadre de l’assurance vie, il vous faudra ouvrir un nouveau contrat, puis attendre huit ans pour optimiser la fiscalité. La fermeture d’un contrat par rachat total peut aussi faire perdre des avantages successoraux, acquis grâce à l’ancienneté de vos versements.
  • le rachat partiel permet de retirer une partie du capital constitué, tout en laissant le solde fructifier. C’est une solution très pratique pour compléter des revenus lors de la retraite, ou pour faire face à une dépense imprévue. L’argent qui demeure investi sur le contrat conserve tous les avantages fiscaux acquis depuis l’origine.
  • la transformation en rente viagère consiste à échanger son épargne – ou une partie - contre un revenu régulier, versé par l’assureur jusqu’au décès de l’assuré. Il s’agit d’une solution radicale, car l’épargne ne vous appartient plus. En contrepartie, vous avez la certitude de recevoir ce revenu tant que vous êtes en vie, même si vous battez des records de longévité.
Créé le 21 janvier 2009 - Dernière mise à jour le 07 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
205 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 27/03/2017 11:10

Bonjour,

Il s'agit d'une assurance prévoyance qui couvre le décès. De fait la valeur de rachat est toujours bien inférieure aux versements réalisés. Vous devez lire dans votre contrat le tableau de rachat qui précise, par période, la valeur de rachat du contrat.

Meilleures salutations.
L’Equipe de Lafinancepourtous.com

gugan , publié le 25/03/2017 16:16

je verse pour un capital de 6000 € à une assurance obsèques depuis 7 ans et je m'aperçois que la valeur de rachat est de 1436 € pour une somme versée de 3150 € à ce jour est ce normal de perdre autant d'argent ? si je décide de résilier quand j'aurai atteint le capital de 6000 € est ce que je récupèrerai cette somme ? merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 17/03/2017 11:10

Bonjour,

Si celui-ci est décédé, il conviendrait de présenter un certificat de décès du père des enfants. N'hésitez donc pas à revenir vers votre assureur.

Meilleures salutations.
L’Equipe de Lafinancepourtous.com

frane , publié le 16/03/2017 15:54

Bonjour,
Mon banquier m'a conseillé d'ouvrir une assurance vie a mes enfants, ils avaient tout deux moins de 12 ans et j'étais la seule a signer, le père des enfants étant décédé ultérieurement. J'ai demandé le rachat des deux assurances mais le banquier me dit que Predica exige la signature du père.
Que puis-je faire ?

L’équipe de l’IEFP, publié le 16/03/2017 11:04

Bonjour,

Non, car il s'agit d'une assurance dite à "fonds perdus". Pour en savoir plus sur la prévoyance : http://www.lafinancepourtous.com/Assurance-et-prevoyance/Articles-home-Assurance-et-prevoyance/Contrats-de-prevoyance

Meilleures salutations.

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

sandrine , publié le 15/03/2017 18:16

Bonjour j'ai souscrit une assurance prévoyance au crédit mutuel il y a a peu près 5 ans est ce que je peux récupérer cet argent aujourd'hui? merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 15/03/2017 16:09

Bonjour,

S'il s'agit d'un contrat "mixte" , c'est-à-dire qui relève à la fois de l'assurance-vie et d'une assurance décès, vous perdez une partie du capital et des intérêts si le décès du souscripteur n'est pas arrivé pendant la période prédéfinie par le contrat. Mais, si tel n'est pas le cas, il conviendrait de nous préciser la nature de ce contrat pour que nous puissions compléter notre réponse. Merci.

Meilleures salutations
L’Equipe de Lafinancepourtous.com

Greck Norbert , publié le 14/03/2017 15:22

j'ai payé pendant trente ans une assurance vie chez AXA , depuis trois maintenant que c'est fini , et après demande de me payer mon dû , AXA me propose seulement le tiers de ce qui écrit sur le contrat .que dois-je faire ??? merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 10/03/2017 11:55

Bonjour,

S'il s'agit d'une assurance décès, cela n'est pas possible. Car, c'est une épargne dite à "fonds perdus". En revanche, s'il s'agit d'une assurance-vie, vous pouvez percevoir la somme épargnée en effectuant un rachat partiel ou total. Pour cela, il convient de vous adresser à votre assureur.

Meilleures salutations
L’Equipe de Lafinancepourtous.com

Jean , publié le 09/03/2017 18:55

Bonsoir mon mari a souscrit une assurance V2 auprès du crédit agricole en 1997 y a t il un moyen de récupérer le capital versé. Cette assurance ne nous intéresse plus car devenue trop chère. Merci pour votre aide.

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !