PRATIQUE

Virement, TIP et prélèvement

Le prélèvement, le TIP

Le prélèvement est un moyen de paiement par lequel vous donnez à un créancier une autorisation de débiter directement votre compte. Le créancier a ensuite l’initiative de la mise en recouvrement de la créance.

Le prélèvement automatique

Avec le prélèvement automatique, vous donnez à un créancier une autorisation préalable, générale et permanente de débiter directement et régulièrement votre compte

Il est notamment l’instrument de la mensualisation des impôts.

Certains créanciers en font même une condition du contrat : c’est le cas des banquiers lorsqu’ils prêtent de l’argent ou des opérateurs de téléphonie mobile, par exemple. Vous autorisez votre banquier à payer à votre créancier toutes les sommes qu’il réclamera, sans que vous ayez besoin d’intervenir chaque fois.

Les montants débités peuvent être variables (téléphone…), ou fixes (remboursement d’un emprunt). En cas de prélèvements variables, le créancier doit vous informer (par une facture ou un avis), quelques jours avant de présenter son avis à votre banque, de la date de prélèvement et de son montant. Vous pouvez alors vérifier la somme réclamée et vous pouvez faire opposition en cas de désaccord sur le montant du prélèvement (vous engagerez des frais d’opposition qu’il vous reviendra de vous faire rembourser par votre créancier si votre opposition est justifiée).

Le solde de votre compte doit être suffisant pour payer la somme à prélever, sinon le prélèvement sera rejeté. La banque vous facturera des frais de rejet plafonnés à vingt euros, mais vous ne serez pas inscrit dans un fichier à la Banque de France.

 

Vous pouvez à tout moment mettre fin à une autorisation de prélèvement, mais attention, cela ne signifie pas la fin du contrat qui vous lie au créancier : vous devrez quand même lui régler ce que vous lui devez !

Le titre interbancaire de paiement (TIP)

C’est une sorte d’autorisation de prélèvement « au coup par coup ». Le paiement reste à votre initiative, vous devez signer le TIP et l’envoyer au centre de traitement des TIP qui vous est indiqué.

Émis à l’initiative de certains organismes (EDF, France Telecom…) le TIP vous permet de régler vos factures sans avoir à envoyer de chèque. Pour ce faire, il vous suffit de dater et signer le TIP (sur lequel est inscrit le montant à régler) et de le renvoyer à l’adresse indiquée, accompagné de votre RIB (la 1ère fois seulement, ensuite vos coordonnées bancaires sont enregistrées).

Il est ensuite transmis à votre banque qui débitera votre compte. Ce moyen de paiement est gratuit et vous permet de régler chacune de vos factures sans avoir à rédiger de chèque.

Créé le 29 octobre 2009 - Dernière mise à jour le 19 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !