Le marché interbancaire

la finance pour tous

Le marché interbancaire est un marché réservé aux banques. Elles s’échangent entre elles des actifs financiers de court terme, entre un jour et un an. C’est un marché de gré à gré , cela signifie que les banques traitent et négocient librement entre elles.

L’offre émane des banques qui ont des liquidités disponibles qu’elles prêtent aux banques qui ont des besoins de financement.

Une banque peut en même temps être prêteuse et emprunteuse sur le marché interbancaire.

Par exemple, une banque peut prêter des liquidités aux autres banques sur le marché interbancaire pour une durée de 4 jours. Si le 3ème jour, elle a un besoin important de liquidités (pour honorer ses réserves obligatoires auprès de la Banque Centrale par exemple), elle emprunte pour une seule journée ces fonds sur le marché interbancaire.

Le marché interbancaire

Les échanges entre les banques se font au taux du marché interbancaire : le prix de l’argent au jour le jour. Ce prix est calculé en faisant la moyenne des taux pratiqués dans la journée. C’est l’EONIA (Euro Overnight Index Average). Pour les prêts plus longs, on calcule l’EURIBOR (Euro Interbank Offered Rate) à différentes échéances (Euribor 1 mois, Euribor 2 mois, jusqu’à Euribor 12 mois).

Quel est le rôle de la BCE sur le marché interbancaire ?

Le rôle de la Banque centrale européenne est d’alimenter le marché interbancaire en liquidités en fonction de ses objectifs, notamment la stabilité des prix. Elle gère la quantité de monnaie en circulation dans l’économie.

La BCE intervient directement sur le marché interbancaire en offrant ou en demandant des liquidités. Si la BCE offre une quantité importante de capitaux, le taux de ce marché diminue et les banques ont plus de facilités à se financer. À l’inverse, si la BCE emprunte beaucoup de capitaux, la demande augmente et le taux augmente.

La BCE intervient indirectement sur le marché interbancaire en fixant différents taux

Réserves obligatoires

Le taux des réserves obligatoires. La BCE exige que toutes les banques détiennent une part de leurs liquidités sous forme de réserves auprès de la BCE.

Si le taux de réserves obligatoires est de 2 %, une banque qui reçoit un dépôt de 100 euros, doit déposer 2 euros sur son compte à la BCE.

En augmentant le taux des réserves obligatoires, la BCE exige des banques qu’elles aient plus de liquidités. Les banques seront donc plus demandeuses sur le marché interbancaire. Inversement, si la BCE diminue le taux des réserves obligatoires, les banques disposent de plus de liquidités à offrir sur le marché interbancaire.

Taux directeur

Le taux directeur ou taux de refinancement : si une banque n’a pas trouvé les liquidités dont elle a besoin auprès des autres banques, elle peut s’adresser directement à la BCE. Dans ce cas, le taux appliqué est le « taux directeur » fixé par la BCE. Les banques ont une semaine pour rembourser la BCE dans le cadre de ce dispositif.

Si la BCE augmente son taux directeur, les banques ont plus de difficultés à trouver des liquidités. Elles ont alors tendance à reporter cette hausse sur les taux des crédits qu’elles accordent aux entreprises et aux particuliers. Le volume de crédits accordés diminue. Cela permet in fine à la BCE de réduire la masse monétaire.

Si la BCE réduit son taux directeur, cela facilite le refinancement des banques.

Taux de dêpot

Une banque qui a un excès de trésorerie peut placer ces liquidités auprès de la BCE. Ces liquidités sont alors rémunérées par la BCE au taux de dépôt. Ce taux est un indicateur de l’aversion au risque de prêter aux autres banques. Si la BCE décide d’augmenter la rémunération de ces dépôts, cela encourage les banques à ne pas prêter aux autres banques. À l’inverse, si la BCE diminue ce taux, cela encourage les banques à prêter leurs excès de trésorerie aux banques dans le besoin sur le marché interbancaire, ou à utiliser ces excédents de liquidités pour octroyer davantage de prêts aux agents non financiers.

    44 commentaires sur “Le marché interbancaire”
    1. Je dois illustrer des hypothèses sur les facteurs autonomes qui influencent la liquidité bancaire. Mais j’aimerais d’abord comprendre ces facteurs ci-dessous.
      1- les opérations avec l’extérieurs;
      2- les opérations avec les administrations centrales;
      3- les billets en circulation.
      Merci pour votre réponse.

      1. Bonjour,
        Il serait difficile de vous donner une réponse exhaustive car cela demanderait de longues pages d’explications, nous vous conseillons de consulter des manuels spécialisés pour plus d’explications. Voici cependant quelques éléments de réponse.
        1) Opérations avec l’extérieurs : si une entreprise française exporte pour 100 dollars, elle va changer ces dollars contre des euros auprès de sa banque. Celle-ci va remettre les 100 dollars à la banque centrale contre des euros. La banque centrale a donc créé des euros, ce qui fait augmenter la liquidité bancaire (dans le cas d’une importation, le mécanisme est inversé).
        2) Opérations avec les administrations centrales : comme le Trésor possède un compte auprès de la Banque de France, les opérations qu’il effectue ont un impact sur la liquidité bancaire.
        3) Les billets sont créés à l’initiative de la banque centrale (monnaie banque centrale), donc ils sont compris dans la liquidité bancaire.

        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonjour, je me permet de vous écrit, en vous demandent en combien de jours pour traité un dossier au niveau du virement d’un compte de carrefour Banque,C-ZAM

      1. Bonjour,

        Le marché monétaire est le marché qui assure très majoritairement les échanges de liquidité entre les banques. Ceux-ci se font très majoritairement par un système de compensation dont vous trouverez décrit le mécanisme dans cette article : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/fonctionnement-du-marche/la-compensation/.
        Le règlement des soldes de ces opérations de compensation est ensuite traité par virement électronique via les comptes des banques logés à la Banque de France.

        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. bonjour j’ai une question s’il vous plait

      quelle est la relation entre le marché interbancaire d’une part et les ménages et les entreprises d’autre part

      1. Bonjour
        Le marché interbancaire facilite de refinancement des banques. Si leur refinancement est plus aisé et moins coûteux, il leur sera possible de prêter à moindre coût aux ménages et aux entreprises.
        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour,
      Le LIBOR est un taux pratiqué dans les prets entre les banques commerciales ? si non quel est le taux pratiqué dans le cas de prets ????

      1. Bonjour,

        Le LIBOR est un bien un taux de référence de prêt entre banques commerciales. Il s’agit de la référence pour le marché londonien, donc en livre sterling. Pour la zone euro, on utilise l’EURIBOR. Il existe différentes maturités pour ces prêts : on parlera alors du taux EURIBOR + 3 mois, EURIBOR +6 mois, etc…

        Vous pouvez retrouver notre décryptage sur l’Euribor grâce à ce lien : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/euribor-ou-euro-interbank-offered-rate/

        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. merci pour votre reponse , mais j’ai un doute concernant le taux d’interet qui s’applique dans les prets entre les banques commerciales en general ?? est-ce-que c’est le libor ou un autre taux ??

          1. Bonjour,

            En effet, le libor est le taux qui s’applique aux prêts entre banques commerciales.

            Meilleures salutations.

            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Bonjour,

      Vous écrivez ici que le marché interbancaire est un marché de gré à gré où s’échangent des actifs financiers et dans la rubrique « la politique monétaire de la banque centrale » vous écrivez que toutes les opérations passent par la BCE (qui agirait donc comme une chambre de compensation) et que les paiements se font en monnaie centrale. N’est-il pas contradictoire de parler de marché de gré à gré et d’une chambre de compensation d’une part, et d’actifs financiers et de monnaie centrale d’autre part?

      D’avance merci!

      1. Bonjour,
        La Banque Centrale intervient sur le marché interbancaire comme un intervenant parmi d’autres ce qui n’empêche donc pas que ce marché demeure un marché de gré à gré. Cependant, compte tenu de sa « puissance de frappe », la Banque centrale va influencer les taux pratiqués sur le marché interbancaire en offrant beaucoup de liquidité ou au contraire, en en empruntant beaucoup. Il ne faut donc pas confondre le marché interbancaire et les interventions de politique monétaire.
        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. Bonjour,

      Les banques ne sont pas obligées de prêter leurs liquidités à la banque centrale en fin de journée. D’ailleurs, il est toujours plus intéressant d’en faire autre chose quand cela est possible. La gestion des liquidités d’une banque est une affaire très complexe qui prend essentiellement en compte, le respect des ratios prudentiels et la politique de risques définie par la direction générale.

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de lafinancepourtous.com

      1. Bonjour, merci pour votre retour, je reformule ma question.
        Les banques sont-elles obligées de placer leur argent à la banque centrale en fin de journée lorsqu’elles n’ont pas pu en faire autre chose (i.e l’investir en prêts aux particuliers, entreprises, autres banques ou securities) ?
        I.e plutôt que de placer le cash à la banque centrale et perdre de l’argent ainsi en raison des taux négatifs, ne peuvent-elles le garder chez elles ?
        Merci

        1. Bonjour,
          Les banques ont une compte auprès de la banque centrale un peu comme un particulier a un compte courant auprès de sa banque. Ainsi, l’argent que les banques n’ont pas prêté se retrouve obligatoirement sur son compte auprès de la banque centrale. Pour les banques, garder de l’argent « chez elles » n’a pas vraiment de sens, puisque leur compte est à la banque centrale. Cela sous-entendrait que les banques retirent des liasses de billets auprès de la banque centrale pour les garder physiquement dans leur coffres (ce qui est possible en théorie mais pas en pratique).
          Meilleures salutations.

          L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    7. Bonjour,

      La situation que vous évoquez n’a rien d’exceptionnel car c’est ce qu’on observe actuellement. En effet, le taux de refinancement est de 0,0 % depuis le 10 mars 2016. En parallèle, le taux Euribor 1 mois (principal taux interbancaire) est à -0,4 % au 18/04/2017. Cela n’a rien de surprenant car le taux de refinancement est un « dernier ressort » donc il est normal que ses conditions soient moins favorables.
      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. cela signifie que la banque en question va payer beaucoup plus d’inétrêt en se refinançant à la BC. Alors que si elle avait trouvé un confrère ça aurait pu être moi en appliquant le taux de marché interbnacaire

44 commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.