Déficit budgétaire

la finance pour tous

Le déficit budgétaire est le solde négatif du budget de l’État. Il y a déficit lorsque les dépenses excèdent les recettes. Dans le cas contraire, on parle d’un excédent. Un budget est en équilibre lorsque les recettes sont égales aux dépenses.

  • Ne pas confondre « déficit » et « dette ». Un déficit ne concerne qu’une seule année. Une dette est une accumulation de déficits sur plusieurs années. Voir notre mot de la finance déficit et dette publique.

  • Ne pas confondre « déficit budgétaire » et « déficit public ». Le premier ne prend en compte que le budget de l’État tandis que le second prend en compte le déficit des collectivités territoriales, de la Sécurité sociale et de l’État.

L’évolution du déficit budgétaire

Le déficit de l’État représente la majeure partie du déficit public.

En tant que membre de l’Union européenne, la France s’est engagée comme les autres pays signataires du traité de Maastricht (1992) à respecter un certain nombre de critères économiques et financiers (appelés critères de convergence) dont un niveau de déficit public annuel qui ne doit pas dépasser 3 % du PIB à la fin du précédent exercice budgétaire. La France se situant en infraction avec cette règle, la Commission européenne a engagé à son encontre une procédure de déficit excessif en 2009.
Néanmoins, la France a enfin quitté cette procédure fin juin 2018 après que la Commission européenne a constaté le passage du déficit français sous la barre des 3 % pendant deux années de suite (condition d’arrêt de la procédure), en 2017 et 2018 (avec un déficit estimé à respectivement 2,6 % et 2,3 %).

Solde budgétaire de l'Etat

Pour l’année 2017, le déficit budgétaire de l’État s’élève à 65,3 milliards d’euros. Il est en constante diminution depuis 2010. Le projet de loi de finance 2018 prévoit un déficit de 82,9 milliards d’euros. 

Le niveau du déficit budgétaire français est source de débat. Pour certains économistes, l’augmentation du déficit est un stimulant de l’activité économique par le biais d’une politique de relance (consommation, grands travaux, développement de l’emploi public,…). Pour d’autres, l’accroissement du déficit budgétaire est le signe d’une mauvaise gestion des fonds publics et un sérieux handicap pour les investissements futurs.

    21 commentaires sur “Déficit budgétaire”
      1. Bonjour,

        Depuis 1974, les administrations publiques françaises connaissent, chaque année, un déficit budgétaire. Proche de 3 % du produit intérieur brut (PIB) entre 2002 et 2008, le déficit public a très fortement augmenté à l’occasion de la crise des subprimes. Il a ainsi atteint 7,2 % et 6,9 % du PIB respectivement en 2009 et 2010. Depuis cette date, le déficit avait tendance à se réduire : entre 2012 et 2018, le déficit est passé de 104 milliards d’euros à 54,1 milliards d’euros, soit une réduction de près de 48 %. En 2019, la tendance à la réduction des déficits publics s’est arrêtée : le déficit s’élevait alors à 73 milliards d’euros. Enfin, avec la crise liée à la pandémie de Covid-19, un très fort accroissement du déficit public est attendu en France.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

21 commentaires

Commenter