Comptes séparés ou compte joint ?

la finance pour tous

Quand on vit en couple, qu’est ce qui est préférable : avoir chacun son compte ou faire compte commun ?

On peut débattre à l’infini de cette question ; les partisans des comptes joints et les défenseurs des comptes séparés ont les uns et les autres de bons arguments. La réponse à cette question dépend bien souvent :

  • de votre rapport à l’argent et à la consommation,

  • du niveau respectif de vos ressources : vous gagnez à peu près autant l’un que l’autre ou au contraire vos ressources sont nettement déséquilibrées,

  • de votre mode de vie (égalitaire ou non, avec enfants ou sans),

  • de votre régime matrimonial si vous êtes mariés : si vous êtes en communauté, juridiquement tous vos revenus (y compris d’ailleurs ceux de vos biens propres) appartiennent à la communauté, cela peut avoir du sens de faire coïncider cette règle avec la gestion de vos comptes ; inversement, si vous êtes en régime de séparation de biens, un compte joint peut compliquer les choses. N’oubliez pas cependant qu’en cas de décès de votre conjoint, ses comptes propres seront bloqués jusqu’au règlement de sa succession. Ce n’est pas a priori le cas du compte joint, sauf si le notaire ou les héritiers en demandent le blocage; mais le conjoint survivant a le temps de se retourner.

Parfois, la gestion de l’argent (et celle des comptes qui lui est étroitement liée) peut être source de frictions au sein du couple, voire un élément conduisant à la séparation. D’autres fois, ces questions ne sont pas conflictuelles tant que le couple se porte bien, mais deviennent symboliquement le nœud de la discorde quand le couple se défait. Le décès du conjoint peut également être source de blocage, en particulier en cas de comptes séparés lorsque décède celui des deux dont le compte était le plus alimenté.

Toutes les solutions à envisager

Si vous optez pour un compte commun, vous ouvrirez ce qu’on appelle un « compte joint » c’est-à-dire un compte ouvert au nom de plusieurs cotitulaires qui peuvent avoir ou pas des liens de parenté.

Vous pouvez également opter pour trois comptes, deux séparés et un compte joint commun. Le compte commun permet ainsi de régler les factures de la famille et les comptes séparés seront davantage destinés aux dépenses quotidiennes individuelles.

Enfin, vous pouvez aussi donner procuration sur votre compte. En donnant procuration, vous autorisez le mandataire (la personne à qui vous avez donné procuration) à réaliser toutes sortes d’opérations (retraits, émission de chèques…) sur votre compte.

Ne donnez de procuration générale qu’à une personne en qui vous avez une grande confiance ! Le mandataire pourrait très bien vider votre compte.

0 commentaire

Commenter