Assurance vie : quelle fiscalité ?

la finance pour tous

Les revenus tirés d’un contrat d’assurance vie ne sont pas imposables, dans certaines limites, lorsqu’il atteint son huitième anniversaire. Les règles ont changé en 2018, avec l’instauration du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Les capitaux transmis en cas de décès de l’assuré profitent également d’une exonération de droits de succession pouvant atteindre 152 500 euros par bénéficiaire.

    28 commentaires sur “Assurance vie : quelle fiscalité ?”
    1. Merci de votre aide. J’ai continué mes recherches et j’ai pu trouver cette synthèse sur « documentissime » si sa peut aider d’autres utilisateurs.

      Cordialement

    2. Bonjour, je cherche les différentes réforme fiscale de l’assurance vie sur ses 20 dernières années, mais je n’ai rien trouvé sur votre site. Avez-vous un tel sujet?
      Cordialement

    3. Bonjour,
      Nous sommes aujourd’hui le 21 janvier 2014 et j’aurais voulu savoir s’il n’y a pas eu de changement vis à vis de l’article que je viens de lire en particulier en ce qui concerne les abattements avant et aprés 70 ans et par bénéficiaire. Si oui est ce que vous pouvez m’informer de tous les changements avec la nouvelle réforme. Est ce que je peux trouver les nouveaux textes sur le net?
      Je vous en remercie à l’avance.
      Cordialement

    4. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Comme vous le spécifiez tout dépend de la situation fiscale de l’intéressé. L’optimisation fiscale peut alors être plus ou moins forte.

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Bonjour,
      Il faut plus optimiser que cela, il faut choisir lors du retrait sur une assurance vie de plus de 8 ans l’IR au moins sur la première franchise de 4600 ou 9200 € …
      Je m’explique : Dans le cas d’un PLF votre RFR (revenu fiscal de référence) sera augmenté du montant d’intérêts retiré et cela joue sur diverse taxes et droit.
      Dans le cas d’un choix IR le RFR n’augmente pas et diminue même car vous rentré les intérêts perçus en 2CH et 2BH sur votre déclaration (la CSG étant partiellement déductible) et de plus votre impôt à payer diminue du fait de l’impact de la CSG déductible.
      Allez faire une simulation sur le site des impôts si vous doutez de mon intervention. Dans mon cas cela est très rentable du points de vue fiscalité du revenu mais aussi social et fiscal via le RFR (revenu fiscal de référence) avec une meilleure participation de mon CE et de plus faibles taxes d’habitation ….

28 commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.