Compte Epargne Logement (CEL) : une épargne souple

la finance pour tous

Le compte Epargne logement est un produit réglementé par l’Etat, qui fonctionne en deux phases : l’épargne puis l’emprunt. Il a pour principal objectif de financer des travaux immobiliers.

Versement et Retraits

  • Dépôt initial : 300 €
  • Plafond de versement : 15 300 €
  • Frais : 0

Rémunération/ Fiscalité

  • Taux d’intérêt : 2 % par an (depuis le 1er  février 2023)
  • Imposition
    – CEL ouvert avant 2018 (Prélèvements sociaux 17,2 %)
    – CEL ouvert après 2018 (PFU de 30 %)

Le Compte épargne logement est un support facile d’accès et d’utilisation. Il offre une disponibilité permanente des sommes que vous placez, mais avec une rémunération souvent peu attractive et un droit à prêt restreint. C’est un produit flexible mais limité financièrement.

Versement et durée du CEL

Lors de l’ouverture de votre Compte épargne logement, vous devez effectuer un versement minimum de 300 €. Une fois le compte ouvert, vous pouvez à tout moment déposer ou retirer de l’argent à condition de laisser un minimum de 300 €. Le solde maximum est de 15 300 €. Ce solde peut être seulement dépassé par la capitalisation annuelle des intérêts. Vous êtes libre des mouvements sur ce compte.

La durée de placement d’un CEL est de 18 mois minimum avant de pouvoir bénéficier d’un prêt épargne logement.

Taux d’intérêt du CEL

Si la formule est souple, la rémunération est plus faible : 2 % (brut de prélèvements sociaux) hors prime d’État, acquise en cas de réalisation d’un prêt épargne logement.
Le taux de rendement du CEL est variable, puisqu’il est lié à celui du Livret A : il est toujours égal aux 2/3 du Livret A. Le taux du prêt est actuellement de 3,5 % hors assurance.

CEL : la prime d’Etat accordée en fin de période d’épargne

Elle est versée uniquement en cas d’obtention du prêt lié au Compte épargne logement. Le montant de la prime est de 50 % des intérêts et plafonnée à 1 144 €.

La prime d’Etat est supprimée pour les CEL souscrits à compter de 2018.

La fiscalité du Compte Epargne Logement (CEL)

Les intérêts et la prime d’Etat du CEL sont soumis, annuellement, aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 %.

L’objectif du CEL

Le CEL peut être envisagé si vous avez un projet immobilier, et notamment des travaux à réaliser. Il vous permet notamment de bénéficier d’un prêt à taux fixe dans d’excellentes conditions (montant maximum de 23 000 €). La faiblesse de la rémunération, contrepartie du taux réduit du crédit, est le seul « handicap » majeur de ce produit.

CEL et PEL : deux produits complémentaires

Vous pouvez détenir un CEL qui offre plus de souplesse (pas d’obligation de versements réguliers) mais un rendement actuellement très faible et un PEL dans une optique de placement à moyen terme, qui impose un versement régulier de 540 € par an. Cela vous permet, au fil de l’eau, de vous constituer un capital souvent bien utile lors d’un projet d’achat immobilier.

    38 commentaires sur “Compte Epargne Logement (CEL) : une épargne souple”
    1. Bonjour. L’argent déposé sur un cel est-il fléché totalement ou partiellement et si oui vers quels domaines ? Ou est-ce que la banque en fait ce qu’elle veut ? Merci à vous

    2. Bonjour, est ce que la prime d’état versée 1144.00€ est fonction aussi du montant emprunté en plus des 50% des droits acquis? merci

      1. Bonjour

        Non. La prime n’est pas fonction du montant du prêt.

        Meilleures salutations.
        L’équipe de lafinancepourtous.com

    3. Bonjour, J’envisage d’acheter un appartement.
      Je suis titulaire d’un CEL depuis plus de 10 ans pour lequel les droits acquis me permettent d’emprunter 17000€ sur 15 ans .Mes parents souhaitent m’aider en me transférant leurs droits acquis qui pourraient me permettre d’emrunter pour chacun des CEL 15000€.
      Je pensais donc pouvoir emrunter 47000€. Or mon conseiller bancaire m’a précisé que le plafond était de 23000€ quelque soit le nombre de CEL utilisés dès lors qu’il étaient utilisés pour un même objet (achat appartement) Qu’en est-il exactement de cette affirmation. Cordialement

      1. Bonjour

        Votre banquier a raison : le prêt CEL ne peut pas dépasser 23 000 € (même si vous bénéficiez de leurs droits à prêt).
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Est ce que les intérêts versés chaque année sur le PEL même au maximum ne peuvent pas être considéré comme des sommes versées supérieure à 540 euros puisque le règlement du PEL ne laisse pas a son propriétaire d opter entre réinvestir ou pas. Les banques encaissent les intérêts au même titre que les versements…Même avec le plafond atteindre!

      1. Bonjour

        Les intérêts annuels sont systématiquement capitalisés dans le PEL. Ils ne sont pas intégrés dans les 540 euros de versement obligatoire. Si le PEL est au plafond de versement (61 200 euros), ce plafond peut être dépassé par les intérêts versés.
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Bonjour,
      Je possède un CEL depuis janvier 1989. Je souhaite effectuer un prêt pour travaux dans ma résidence principale. Quelles sont les conditions à remplir pour l’obtention de ce prêt (type de travaux, obligation d’engager le capital dans les travaux,…) et dans quelle mesure je peux obtenir la prime d’état et quel est le calcul de son montant?
      Merci d’avance pour votre aide.

38 commentaires

Commenter