Qu’est-ce que le « taux technique » d’une rente ?

la finance pour tous

Lorsque vous souhaitez souscrire une rente viagère auprès d’un assureur, celui-ci peut vous proposer un « taux technique ». Toutefois, celui-ci, indexé sur les taux obligataires, devient actuellement très faible

De quoi s’agit-il exactement ? C’est un taux de revalorisation minimum garanti. La revalorisation de la rente est donnée par anticipation, ce qui augmente dès le début le montant de la rente versée. Plus le taux technique sera élevé, plus la rente sera élevée, surtout pendant les premières années. Mais ensuite, elle sera moins revalorisée qu’une rente sans taux technique, puisqu’une partie du rendement garanti a été déjà versé à l’assuré.

Si la revalorisation annuelle du contrat est de 3 % et que vous aviez souscrit une rente à taux technique de 2 %, votre rente sera majorée de « seulement » 1 % pour l’année considérée. Il y a de fortes chances que vos revenus complémentaires perdent un peu de pouvoir d’achat.

Les assureurs ne peuvent pas garantir un taux technique supérieur à 60 % du taux moyen des emprunts d’état (TME) moyen des six derniers mois. Mais actuellement ce taux calculé sur 6 mois est de – 0, 02% (octobre 2019).

Quel type de rente choisir ?

Bien souvent, les particuliers préfèrent la rente à taux technique, puisqu’elle est, dès le début, plus élevée que l’autre ! Mais sur le long terme, la rente « classique » verra son montant annuel augmenter davantage. Les plus prudents (ce qui est pris est pris !) opteront pour le taux technique ; ceux qui souhaitent voir leurs revenus davantage valorisés sur le long terme opteront pour une rente sans taux.

Rente viagere

Ce graphique illustre l’impact du taux d’intérêt technique dans la valorisation future de la rente.

Reprenons l’exemple d’une personne âgée de 65 ans disposant d’un capital de 100 000 €. Si la revalorisation annuelle de la rente est de 2,5 %, la rente à taux « zéro » sera revalorisée chaque année de 2,5 % alors que la rente à taux technique de 2 % sera seulement valorisée de 0,5 %. Au départ, à 65 ans, la rente la plus favorable est bien évidemment celle avec le taux technique à 2 %. Le rapport s’inverse, vers 78 ans.Difficile de dire quelle est la meilleure des solutions. Il ressort de ce graphique que si l’assuré dépasse de loin son espérance de vie (dans cette hypothèse, environ 88 ans pour les femmes et 84 ans pour les hommes), il sera  gagnant avec une rente sans taux technique…

    38 commentaires sur “Qu’est-ce que le « taux technique » d’une rente ?”
    1. Bonjour

      en 2013 j’avais demandé une simulation de ma pension de retraite compémentaire. On m’avait alors indiqué 774,51 € pour un début de versement au 01/04/2019
      Aujourd’hui, donc en 2019, une nouvelle simulation, toujours pour un départ au 01/04/2019 ( précision je ne partirai pas en retraite à cette date ), ma rente ne serait plus que de 652,54 €, alors que j’ai naturellement continué à cotiser ( beaucoup ). L’argument avancé est qu’en 2013 le taux technique était de 2%, il ne serait plus aujourd’hui que de 0,25%.
      Première remarque, même si cela est un peu ancien, je ne me souviens pas du tout qu’il ait été question de taux technique lorsque j’ai signé ce contrat.
      Deuxièmement, y a t-il un plancher « de sécurité » en dessous duquel la rente ne peut pas aller ?
      Merci par avance de vos remarques.
      La

      1. Bonjour

        Effectivement les assureurs ne peuvent pas garanti un taux technique supérieur à 60 % du taux moyen des emprunts d’état (TME) des six derniers mois. Selon les chiffres de la banque de France, le TME est de 0,58 % en février, soit un taux technique minimum de 0,34 %. Le très bas niveau des taux obligataire explique ces taux techniques très faibles.
        Pour rappel, le taux technique consiste en une revalorisation de la rente donnée par anticipation. En contrepartie, elle est moins revalorisée par la suite.

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonjour
      Mon assureur me laisse le choix entre 2 taux techniques de rente : 0 et4,5 % .
      à priori il n’y a pas photo ! Mais quel est votre conseil judicieux ?

      1. Bonjour ,

        C’est assez étonnant que votre assureur vous propose un taux de 4,5 %, puisque la réglementation actuelle impose que le taux technique ne puisse être supérieur à 60 % du taux moyen des emprunts d’état (TME) moyen des six derniers mois, soit 0,46 % actuellement (le TME sur 6 mois est de 0,77 %). Sauf s’il s(‘agit d’une clause contractuelle de votre contrat.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. Sauf pour certains contrats anciens qui garantissent un taux technique à chaque versement (cas de certains contrats d’épargne retraite Madelin pour lesquels cela est autorisé et pratiqué). Dans ce cas, à la liquidation en rente, on applique le taux technique garanti qui peut donc être très supérieur aux maxima du jour. C’est tout l’intérêt de cette garantie justement. Donc oui un taux technique de 4,5% c’est possible aujourd’hui sur de vieux contrats avec de vieux versements.

    3. Bonjour
      Dans vos exemple vous utilisez la formule suivante:
      Rente année n+1 = Rente année n * max(0,(1+taux de rendement de l’actif – taux technique)). Avec un rendement de 3,70 % et un taux technique de 1,75%
      cela donne une revaloorisation de 1,95%.
      Or mon assureur applique une autre formule :
      Rente année n+1 = Rente année n * max(0,(1+taux de rendement de l’actif)/(1+ taux technique)) ce qui donne une revalorisation de 1,92 % soit 0,03 % de moins.
      Ou est la vérité ? Puis-je contester la formule utiliser par mon assureur ?
      Merci de votre réponse.

      1. Bonjour

        Nous vous conseillons de prendre contact avec le médiateur de l’assurance pour exposer votre situation.

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      2. Bonjour,
        Selon votre contrat, il faut intégrer deux éléments supplémentaires :
        -des éventuels frais de gestion : la revalorisation annoncée étant probablement « brute de frais de gestion » (entre 0.50% et 1% selon les assureurs), ces frais s’appliquant sur la totalité de l’épargne en compte avant service de la rente (puisque la revalorisation de la rente dépend de la revalorisation du capital constitutif)…
        -des frais de service sur les « arrérages de rente » (désolé pour les termes techniques, mais cela vous permettra de trouver plus facilement l’information dans les conditions générales de votre contrat). Ces frais sur arrérages de rente peuvent aller jusqu’à 3% de la rente servie.

    4. Bonjour,

      Dans cet article, nous ne disons pas que la rente à taux technique est plus avantageuse à 78 ans, mais que le rapport s’inverse à cet âge. Dans le graphique, c’est l’âge auquel la rente qui n’a pas été bonifié dès le début devient plus élevée, du simple fait de la revalorisation du contrat.

      Meilleures salutations
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Afin d’être plus précis quant à vos calculs, au lieu de seulement indiquer à quel âge la rente à taux technique 0% dépasse la rente à taux technique 2% (sur la base d’une revalorisation annuelle constante de 2%), vous devriez aussi indiquer dans un autre graphique le cumul des rentes encaissées… et là vous vous apercevriez que la « bascule » en faveur d’une rente à taux technique 0% n’est pas à 78 ans, mais plutôt vers 90 ans….
        Par ailleurs, le support financier utilisé par les assureurs pour payer les rentes est actuellement le fonds €. Or, comme vous le savez, l’avenir des fonds € est fortement compromis pour les prochaines années, d’où l’hypothèse d’une revalorisation future de rentes à taux technique 0% devient très peu probable.
        « Un tien vaut mieux que deux tu l’auras » : je ne peux que conseiller aux heureux détenteurs de contrats de retraite Madelin qui possèdent un taux de rente garanti avec un taux technique supérieur à 1% de le conserver bien préciseusement, et à ne surtout pas le transformer en PER In !

        1. Bonjour,

          Effectivement. Et par ailleurs, ce graphique a été donné à titre indicatif, mais aujourd’hui il n’est plus possible d’avoir une rente à taux technique à 2 %. En effet, le TME calculé sur 6 mois est actuellement très légèrement négatif (-0,02%)

          Meilleures salutations
          L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        2. Absolument d’accord. Il faut regarder le cumul des rentes perçues.
          Et même, plus précisément, la somme des flux (cash flows) datés et actualisés en fonction du taux d’intérêt sans risque.

          Et aussi prendre en compte les frais (que vous avez très justement mentionnés plus haut dans l’une de vos réponses) :
          – frais de gestion annuels sur la provision mathématique restante
          – frais sur arrérage – parfois en % chez certains assureurs jusqu’à 3% de la rente (très très élevé !) – parfois en montant de quelques euros par arrérage versé (et donc le coût effectif dépend du nombre d’arrérages perçus par an)

    5. Bonjour,

      Si vous avez eu un taux technique élevé (par exemple 2,5 %), il est assez logique que votre rente ne soit pas réévaluée. Comme l’explique cet article, le taux technique permet de toucher un rente plus forte dès le début. En contrepartie elle est moins revalorisée ensuite.

      Ex : votre taux technique était de 2,5 % au jour de mise en service de la rente.
      Le rendement de l’actif général de la compagnie d’assurance a été de 3 %. Dans ce cas, la revalorisation sera de (3-2,5) = 0,5 %
      Si le rendement de l’actif général de la compagnie d’assurance a été de 2,3 % ; dans le cas, votre contrat de rente n’est pas revalorisé.
      Vérifiez bien le taux technique qui doit apparaitre dans votre dossier.
      Meilleures salutations
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. J’ai deux contrats Madelin et bénéficie donc de deux rentes ,mais oh surprise ces deux rentes n’ont pas varié depuis plus de 3 ans malgré mes nombreuses demandes l’assureur se contente de me dire que c’est à cause du taux technique : circulez il n’y a rien à négocier
      Quels peuvent être mes recours car cela semble bien nébuleux d’autant plus qu’au départ pour un contrat la rente a été modifiée 3 fois en un mois il a fallu envoyer une lettre recommandée pour avoir satisfaction

38 commentaires

Commenter

Répondre à ming

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.