Bien préparer son départ

la finance pour tous

Étudier à l’étranger implique une certaine préparation. Le coût de la vie peut être sensiblement différent de la France, notamment si vous partez hors d’Europe, et il vous faut penser à tout ce que votre expatriation va induire.

Il vous faudra notamment étudier les points suivants :

  • votre installation : les logements sont chers dans certains pays et votre allocation logement ne vous suivra pas. La colocation peut être une bonne solution. Pensez aussi à votre déménagement et à son financement ;

  • le visa, si nécessaire ;

  • les moyens de transport sur place : y a-t-il des transports en commun commodes là où vous allez ? Les étudiants peuvent-ils bénéficier de tarifs préférentiels ? Si vous partez avec une voiture ou décidez d’en acquérir sur place, renseignez-vous auprès de votre assurance ;

  • les moyens de paiement : l’ouverture d’un compte en banque sur place dépendra du pays de destination. Renseignez auprès de votre banque sur les conditions de paiement à l’étranger également inscrites sur votre convention de compte.

     

     

Vous ne pourrez pas utiliser votre carnet de chèques français à l’étranger.

Une bonne assurance est un élément indispensable lors de votre séjour à l’étranger. En prenant en charge les désagréments qui peuvent survenir, elle vous permettra de voyager en toute sécurité. Certaines cartes de crédit procurent des garanties, mais les montants sont souvent trop faibles. Vous ne bénéficierez de toute façon probablement pas de garanties d’assistance, ni de garanties supplémentaires telles que « responsabilité civile », « individuelle accidents » ou assurance bagages… Renseignez-vous sérieusement.

Côté santé, les garanties de la Sécurité sociale ne sont pas suffisantes dans tous les cas : vous serez remboursé sur la base des tarifs de convention français, et dans de nombreux pays ce remboursement sera insuffisant. Pour un séjour dans l’Union européenne, les choses sont plus simples : procurez-vous une carte européenne d’assurance maladie auprès de votre mutuelle étudiante ou caisse d’assurance maladie.

0 commentaire

Commenter