Comment calculer un coût de revient ?

la finance pour tous

Le coût de revient (ou coût unitaire) correspond à la somme de l’ensemble des charges directes et indirectes, supportées par l’entreprise pour produire un bien ou offrir un service, rapportée à la quantité de biens produits ou de services rendus.

Cout de revient

Si pour produire 10 000 chemises les charges directes se montent à 20 000 euros et les charges indirectes à 30 000 euros, le coût de revient sera de : (20 000 € + 30 000 €)/10 000 = 5 €

Les différents types de charges

Les charges directes

Les charges directes sont celles qui proviennent du processus de fabrication du produit ou de la prestation du service.

Il s’agit des charges d’approvisionnement (les matières premières pour fabriquer un produit par exemple) et des charges de production proprement dites (notamment les frais de consommation d’énergie liés au fonctionnement des machines : carburant, électricité ou les charges de personnel affecté à la production du produit ou à la réalisation du service).

Les charges indirectes

Les charges indirectes ne se rapportent pas au processus de production ou de réalisation du service, mais participent au fonctionnement de l’entreprise. Il s’agit des frais généraux tels que les abonnements internet et téléphoniques, les frais d’assurance, le loyer, les frais postaux ou de publicité.

Fixer le prix de vente

Le coût de revient permet de déterminer le niveau minimal de fixation du prix de vente du produit ou de la prestation de service de sorte que l’entreprise puisse rentrer dans ses frais.

Si ce calcul est indispensable pour fixer le prix de vente, il demeure toutefois insuffisant. Il faut en effet déterminer en plus le montant de la marge qui permettra de dégager des bénéfices de la vente des produits ou des services.C’est en effet avec les marges réalisées sur le chiffre d’affaires (on parle d’excédent brut d’exploitation) que l’entreprise va pouvoir honorer ses échéances de remboursement de prêts. La fixation du prix de vente devra intégrer ces éléments, plus les objectifs de bénéfice net que le chef d’entreprise souhaite réaliser (c’est à dire le profit de l’exercice une fois toutes les charges, taxes et impôts payés).

Calculer un prix de vente

Exemple de calcul de coût de revient

Calcul de cout de revient pour des pizzas Le créateur d’une entreprise de vente et de livraison à domicile de pizza cherche à déterminer le coût de revient de chacune des 10 pizzas qu’il propose.

Pour cela, il doit faire un calcul des charges directes différent pour chaque type de pizza. Par contre, les charges indirectes seront les mêmes quelle que soit la pizza.

Prenons l’exemple d’une pizza « classique » pour calculer son coût de revient. Ses charges directes hors TVA pour la fabrication de 100 pizzas sont les suivantes :

Charges directes

Coût (en euros)

Coût unitaire (en euros)

Pâte à pizza

20

0,2

Ingrédients

200

2

Charges de personnel*

90

0,9

Consommation électricité four

10

0,1

Total

320

3,2

* On recourt ici à un taux horaire et à un temps moyen passé pour faire une pizza pour effectuer le calcul

On intègre les charges du personnel produisant les pizzas dans le coût direct. Ainsi, si le temps passé diffère selon le type de pizza produite, cela sera pris en compte dans le coût de revient de chaque type de pizza.

Ainsi, pour une pizza plus élaborée, on constate les charges directes suivantes pour 100 unités :

Charges directes

Coût (en euros)

Coût unitaire (en euros)

Pâte à pizza

20

0,2

Ingrédients

250

2,5

Charges de personnel*

100

1

Consommation électricité four

10

0,1

Total

380

3,8

La pizzeria propose dix types de pizza et en produit 100 par type (10 x 100 = 1 000 pizzas produites) :

Charges indirectes

Coût (en euros)

Clé de répartition

Coût unitaire (en euros)*

Loyer local

1000

1/1000

1

Frais généraux

300

1/1000

0,3

Autres charges de personnel

2000

1/1000

2

Emballages pizzas

250

1/1000

0,25

Assaisonnements

500

1/1000

0,5

Carburant motocycles

600

1/1000

0,6

Frais publicité

500

1/1000

0,5

Total

5150

5,15

Le coût de revient de la pizza « classique » se monte donc à 3,2 euros (coût direct) + 5,15 euros (coût indirect) = 8,35 euros.

Le coût de revient de la pizza « élaborée » se monte quant à lui à 3,8 euros (coût direct) + 5,15 (coût indirect) = 8,95 euros.

Le chef d’entreprise va fixer le prix des pizzas de la manière suivante :

Pizza classique = 8,35 (coût de revient) + 1,65 (marge) + 1,00 (TVA réduite 10 %) = 11 euros

Pizza élaborée = 8,95 (coût de revient) + 1,96 (marge) + 1,09 (TVA réduite 10 %) = 12 euros

Si la pizzeria ne vend que des « classiques », soit 1 000 pizzas produites, elle dégage une marge de 1 650 euros (1 000 x 1,65).

Si la pizzeria ne vend que des « spéciales », soit 1 000 pizzas produites, elle dégage une marge de 1 960 euros (1 000 x 1,96).

Si par la suite, il souhaite accroître son bénéfice, plusieurs solutions s’offrent au chef d’entreprise :

  • Soit il cherche à accroître ses ventes, par exemple en lançant des campagnes de publicité plus fréquemment.

  • Soit il augmente sa marge, par exemple en augmentant le prix de vente de 1 euro ou plus selon son objectif.

  • Soit il cherche à réduire son coût de revient. Dans ce cas, il lui faudra analyser dans le détail tous ses postes de charges et déterminer ceux sur lesquels il pourrait effectuer des économies, comme par exemple en changeant de fournisseur d’ingrédients pour en trouver un moins cher.

  • Ou en améliorant son mix produits, en vendant plus de spéciales au détriment de classiques.

Il reste encore des charges à payer après la marge susmentionnée. Par exemple les intérêts sur un crédit et l’impôt sur les sociétés.

    191 commentaires sur “Comment calculer un coût de revient ?”
    1. bonjour. merci pour vos éclaircissements.
      je voudrais comprendre ceci : sur quelle base choisir la quantité à utiliser pour les calculs ? dans le cas des exemples ci dessus, 100 pizzas. Pourquoi n’avoir pas choisi de faire les calculs sur une base de 500 pizzas par exemple puisque les différents frais des produits à acquérir pour la production pourraient faire objet de réduction à cause de la quantité.
      Aussi pour les frais indirect, quelle est la limite à prendre en compte? une entreprise qui vient de débuter devrait elle prendre en compte le loyer, le wifi, etc déjà maintenant ? ou doit elle prendre en compte juste les élémentaires pour calculer le prix de revient ? si oui, comment faire plus tard quand les frais indirect monteront (changement d’emplacement, achat de wifi, salaire du Vigile…)
      merci

      1. Bonjour,
        Vous avez raison de souligner que le nombre d’unités produites peut avoir une influence sur le coût de revient. Dans l’article ci-dessus, nous avons pris l’exemple de 100 pizzas, uniquement afin que celui-ci soit le plus compréhensible possible. Dans le cas qui vous intéresse, il est nécessaire de coller au plus près de la réalité. Ainsi, si l’entreprise que vous étudiez prévoit de produire x unités au cours d’une période donnée (par exemple, une année), il est nécessaire de prendre en compte l’ensemble des charges, directes comme indirectes, engendrées par cette production de x unités.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonjour ,

      moi on me demande de calculer le prix de reviens d’un produit finis , mon produit contient du riz , poulet , sauce et legumes . Je sais plus ou moyen combien me coutera chaque produit mais je ne vois pas comment calculer le prix de reviens , vous savez me donner un exemple

      1. Bonjour,

        Pour calculer un coût de revient, il convient de prendre en compte l’ensemble des charges directes et indirectes, supportées par l’entreprise pour produire un bien donné et de le rapporter à la quantité de biens produits ou de services rendus. Dans votre cas, vous devez ajouter le coût de vos ingrédients (riz, poulet, sauce, etc.), ainsi que l’ensemble des coûts directs ou indirects (électricité, location d’un entrepôt, salaires, etc.) nécessaires à la production d’un exemplaire de votre bien.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. bonjour , c’est compliqué a comprendre. la piece final il y a le prix que ça coûte a l’entreprise+benefice + le tva et vous avez le prox a payé pour le cliente.
      après le valeur du bénéfice que accumule sur le compte de l’entreprise quand je vais le cherche il y a d’outre tva a paye a l’etat?
      sur chaque piece vendu tu a le benefice de 1€ , imaginons que vendez 1000 pieces dans un an , c’est 1000€ de benefice . maintenant tu veux enlevée les 1000€ pour ta pvie privé , il faut déclarer le versement du 1000€ mais sur ces 1000€ il vous faut paye a l’état. est que quelqu’un peut me confirmer ?

      1. Bonjour,
        Nous ne comprenons pas votre question. La TVA est collectée par les entreprises, mais est ensuite versée à l’Etat.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour,
      Je vais ouvrir une sociéte d’importation et Je souhaite estimer le prix de revient j’ai que le coût unitaire du produit que je vais revendre comment incorporé les frais de douane or j’ai que le percentage est que je le miltiplie directement sur le prix unitaire du produit pour obtenir frais de douane ? pour les autres frais est ce que il convient de les diveser par la quantité totale commandé pour obtenir un frais unitaire car il s’agit de plusieurs articles.
      Merci

      1. Bonjour,
        Toutes les charges directes ou indirectes nécessaires à la production d’un bien ou d’un service sont à prendre en compte dans le calcul du coût de revient de celui-ci. Dans votre cas, il convient donc d’intégrer les droits de douane dans le coût de revient du produit considéré. Si nous comprenons bien votre cas, vous disposez du taux correspondant à un droit de douane ad valorem. Ainsi, si ce taux est de 2,5 % et que la valeur du produit importé est de 200, vous devrez vous acquitter de 5 euros de droits de douane. Ces 5 euros sont à intégrer à votre coût de revient.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        La marge est obtenue à partir de la différence entre le prix de vente, la TVA et le coût de revient. Il est donc nécessaire de connaître ce dernier pour déterminer la marge.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Bonjour,
      Merci pour cet article très intéressant. J’aimerai savoir quel est le meilleur calcul s’il vous plaît pour calculer le prix de revient d’une pâtisserie (gâteau) ? Faut-il calculer un taux horaire qui variera et donc sera considéré dans les charges variables (ex: un fraisier prend plus de temps à faire qu’une chouquette) ou vaut-il mieux prendre un salaire directement dans les charges fixes ? Et deuxième question : doit-on calculer un coefficient lors du calcul des charges fixes à l’unité si nous vendons plus de fraisier que de chouquettes pr exemple s’il vous plaît ?

      1. Bonjour,

        Les deux approches nous semblent possibles et présentent chacune des avantages propres. La première, consistant à imputer précisément la part du salaire du pâtissier correspond à son temps passé à la préparation de chaque pâtisserie (par exemple, s’il consacre 3/4 de son temps de travail à confectionner des fraisiers, alors il convient d’imputer 3/4 de son salaire au coût de fabrication des fraisiers), vous permet de calculer rigoureusement un coût de revient pour chacun des produits que vous vendez. Toutefois, cette méthode peut être longue, fastidieuse (elle nécessite notamment de calculer le temps passé à préparer chaque produit) et incertaine (par exemple, si la demande de fraisiers varie considérablement d’une période à l’autre). Dans ce cas, considérer le salaire du pâtissier comme une charge fixe peut vous aider à simplifier les calculs, au risque d’être un peu moins précis sur le coût de revient de chacun de vos produits.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. Bonjour,

      Si les coûts de matière première pris en compte sont bien hors taxes, qu’en est-il des autres coûts ? (ex: frais de personnel…). Considère-t-on tous les coûts hors taxes ?

      Autre question : lorsqu’on parle de coûts hors taxes, évoque-t-on seulement l’absence de prise en compte de la TVA ? Qu’en est-il d’autres formes de taxes (ex: frais de douanes ?)

      Merci d’avance,

      Lili

      1. Bonjour,

        Il convient de prendre en considération dans le calcul du coût de revient tous les frais nécessaires à la production et donc toutes les charges effectivement payées par l’entreprise. La TVA constitue un cas à part. Elle est, en effet, payée par les consommateurs, collectée par les entreprises avant d’être reversée à l’Etat.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    7. bonsoir,

      je souhaiterais ouvrir une pizzeria container aménagé au feu de bois. Mais je souhaiterais vendre la pizza classique en 1+1 gratuite à 6€ ce qui reviendrai à 3€/pizza. Cela est-il possible et rentable si on produit 1000 pizza la semaine? les charges fixes serait les leasing du bâtiment 1000€/mois, le four 1000€/mois et le pizzaiollo 1600€/mois. Je me dis qu’en vendant 1000 pizzas avec une moyenne de 5€/pizzas avec les pizzas spéciales ça me ferait 20000€/mois brut. Sachant qu’approximativement 50% sont destinés aux charges cela est rentable et réalistes?
      Par avance merci pour votre conseil.

      1. Bonjour,

        Nous ne connaissons pas le marché sur lequel vous souhaitez vous installer, il est donc difficile d’estimer votre chiffre d’affaires potentiel. D’ailleurs, si vous vendez 1000 pizzas à un prix moyen de 5 euros, votre chiffre d’affaires sera de 5000 euros. Vous supposez donc que les pizzas spéciales génèreront 15000 euros de chiffre d’affaires : le différentiel entre les deux types de pizzas s’avère relativement important. Dans le calcul de votre coût, n’oubliez pas enfin de prendre en considération les charges sur le salaire du pizzaiolo, ainsi que le coût des différents ingrédients nécessaires à la production de vos pizzas.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

191 commentaires

Commenter