Comment calculer un coût de revient ?

la finance pour tous

Le coût de revient (ou coût unitaire) correspond à la somme de l’ensemble des charges directes et indirectes, supportées par l’entreprise pour produire un bien ou offrir un service, rapportée à la quantité de biens produits ou de services rendus.

Cout de revient

Si pour produire 10 000 chemises les charges directes se montent à 20 000 euros et les charges indirectes à 30 000 euros, le coût de revient sera de : (20 000 € + 30 000 €)/10 000 = 5 €

Les différents types de charges

Les charges directes

Les charges directes sont celles qui proviennent du processus de fabrication du produit ou de la prestation du service.

Il s’agit des charges d’approvisionnement (les matières premières pour fabriquer un produit par exemple) et des charges de production proprement dites (notamment les frais de consommation d’énergie liés au fonctionnement des machines : carburant, électricité ou les charges de personnel affecté à la production du produit ou à la réalisation du service).

Les charges indirectes

Les charges indirectes ne se rapportent pas au processus de production ou de réalisation du service, mais participent au fonctionnement de l’entreprise. Il s’agit des frais généraux tels que les abonnements internet et téléphoniques, les frais d’assurance, le loyer, les frais postaux ou de publicité.

Fixer le prix de vente

Le coût de revient permet de déterminer le niveau minimal de fixation du prix de vente du produit ou de la prestation de service de sorte que l’entreprise puisse rentrer dans ses frais.

Si ce calcul est indispensable pour fixer le prix de vente, il demeure toutefois insuffisant. Il faut en effet déterminer en plus le montant de la marge qui permettra de dégager des bénéfices de la vente des produits ou des services.C’est en effet avec les marges réalisées sur le chiffre d’affaires (on parle d’excédent brut d’exploitation) que l’entreprise va pouvoir honorer ses échéances de remboursement de prêts. La fixation du prix de vente devra intégrer ces éléments, plus les objectifs de bénéfice net que le chef d’entreprise souhaite réaliser (c’est à dire le profit de l’exercice une fois toutes les charges, taxes et impôts payés).

Calculer un prix de vente

Exemple de calcul de coût de revient

Calcul de cout de revient pour des pizzas Le créateur d’une entreprise de vente et de livraison à domicile de pizza cherche à déterminer le coût de revient de chacune des 10 pizzas qu’il propose.

Pour cela, il doit faire un calcul des charges directes différent pour chaque type de pizza. Par contre, les charges indirectes seront les mêmes quelle que soit la pizza.

Prenons l’exemple d’une pizza « classique » pour calculer son coût de revient. Ses charges directes hors TVA pour la fabrication de 100 pizzas sont les suivantes :

Charges directes

Coût (en euros)

Coût unitaire (en euros)

Pâte à pizza

20

0,2

Ingrédients

200

2

Charges de personnel*

90

0,9

Consommation électricité four

10

0,1

Total

320

3,2

* On recourt ici à un taux horaire et à un temps moyen passé pour faire une pizza pour effectuer le calcul

On intègre les charges du personnel produisant les pizzas dans le coût direct. Ainsi, si le temps passé diffère selon le type de pizza produite, cela sera pris en compte dans le coût de revient de chaque type de pizza.

Ainsi, pour une pizza plus élaborée, on constate les charges directes suivantes pour 100 unités :

Charges directes

Coût (en euros)

Coût unitaire (en euros)

Pâte à pizza

20

0,2

Ingrédients

250

2,5

Charges de personnel*

100

1

Consommation électricité four

10

0,1

Total

380

3,8

La pizzeria propose dix types de pizza et en produit 100 par type (10 x 100 = 1 000 pizzas produites) :

Charges indirectes

Coût (en euros)

Clé de répartition

Coût unitaire (en euros)*

Loyer local

1000

1/1000

1

Frais généraux

300

1/1000

0,3

Autres charges de personnel

2000

1/1000

2

Emballages pizzas

250

1/1000

0,25

Assaisonnements

500

1/1000

0,5

Carburant motocycles

600

1/1000

0,6

Frais publicité

500

1/1000

0,5

Total

5150

5,15

Le coût de revient de la pizza « classique » se monte donc à 3,2 euros (coût direct) + 5,15 euros (coût indirect) = 8,35 euros.

Le coût de revient de la pizza « élaborée » se monte quant à lui à 3,8 euros (coût direct) + 5,15 (coût indirect) = 8,95 euros.

Le chef d’entreprise va fixer le prix des pizzas de la manière suivante :

Pizza classique = 8,35 (coût de revient) + 1,65 (marge) + 1,00 (TVA réduite 10 %) = 11 euros

Pizza élaborée = 8,95 (coût de revient) + 1,96 (marge) + 1,09 (TVA réduite 10 %) = 12 euros

Si la pizzeria ne vend que des « classiques », soit 1 000 pizzas produites, elle dégage une marge de 1 650 euros (1 000 x 1,65).

Si la pizzeria ne vend que des « spéciales », soit 1 000 pizzas produites, elle dégage une marge de 1 960 euros (1 000 x 1,96).

Si par la suite, il souhaite accroître son bénéfice, plusieurs solutions s’offrent au chef d’entreprise :

  • Soit il cherche à accroître ses ventes, par exemple en lançant des campagnes de publicité plus fréquemment.

  • Soit il augmente sa marge, par exemple en augmentant le prix de vente de 1 euro ou plus selon son objectif.

  • Soit il cherche à réduire son coût de revient. Dans ce cas, il lui faudra analyser dans le détail tous ses postes de charges et déterminer ceux sur lesquels il pourrait effectuer des économies, comme par exemple en changeant de fournisseur d’ingrédients pour en trouver un moins cher.

  • Ou en améliorant son mix produits, en vendant plus de spéciales au détriment de classiques.

Il reste encore des charges à payer après la marge susmentionnée. Par exemple les intérêts sur un crédit et l’impôt sur les sociétés.

    209 commentaires sur “Comment calculer un coût de revient ?”
    1. Une analyse montre que l’on pourrait fabriquer une nouvelle canette avec un coût d’achat de conditionnement de 70fcfa. Un coût de production de la matière première consommée égal à 300fcfa par produit. Les autres coûts variables représentent 14,50fcfa par produit. Les investissements évalués sont à 142000000 amortissable sur 10ans. La campagne publi-promotionnelle s’établirait à 8000000 par an (ce budget sera renouvelé les années suivantes). On peut espérer produire et vendre la 1ère année 400000 canettes. Calculer le prix de revient unitaire d’une canette. Svp comment procéder ?

      1. Bonjour,
        Pour déterminer le coût de revient de votre produit, vous devez prendre en compte l’ensemble des charges, directes et indirectes, nécessaires à sa commercialisation.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonsoir, j’ai 12000€ de charges à repartir sur plusieurs produits avec différents prix d’achats. Quelle est la formule pour pondérer les charges . Merci.

      1. Bonjour,
        Il n’existe pas de formule « générale ». Il convient idéalement de répartir ces charges en fonction d’une clé de répartition, c’est-à-dire de prendre en compte dans quelle proportion la production d’un bien a généré ces charges.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour, s’il vous plaît si on a un prix de vente suggéré et une estimation de la quantité d’unité à vendre, comment faire pour trouver le coût unitaire ? Merci.

      1. Bonjour,
        Le coût unitaire dépend de nombreux facteurs : technique de production utilisée, quantité produite, coût des consommations intermédiaires (les biens et services transformés au cours de la production), etc. Si vous ne disposez que d’informations sur le prix de vente suggéré, vous ne pouvez pas en déduire le coût unitaire.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonsoir, j’aimerais avoir votre avis sur ce problème. Le prix de revient de 50 mangues est égale au prix de ventes de 40 mangues. Quel est le pourcentage de profit entre : 30%/20%/5%/ Aucune des réponses

      1. Bonjour,
        Supposons que l’entreprise vende 50 mangues à un prix p. Son chiffre d’affaires est alors égal à 50*p et ses coûts de production sont de 40*p. En effet, le prix de revient de 50 mangues est égal au prix de vente de 40 mangues, comme vous l’indiquez. Son profit est alors de 10*p (50*p – 40*p). A partir de là, vous pourrez facilement calculer le taux de profit.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. 2 questions :
      1. Ici vous avez déterminé par défaut une marge de 1,65 ? Comment la calculer ? La marge inclut le prix de vente dans le calcul. Mais pour le prix de vente nous avons besoin de la marge ?
      2. Comment définir une clé de répartition ? Calcul et raisonnement ?
      Je vous remercie par avance.

      1. Bonjour,
        Dans cet exemple simplifié, la marge est déterminée par le propriétaire de la pizzéria. Dans la pratique, la marge est fixée en tenant compte de la tarification des entreprises concurrentes, de la nature du produit vendu ou encore des perspectives de vente de l’entreprise.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. Comment déterminer le coût de revient dans le cadre d’une importation et de la commercialisation d’un produit ?
      Quelle est la marge conventionnelle pour un importateur en Afrique occidentale qui importe des produits alimentaire d’Europe ?

      1. Bonjour,

        Pour déterminer le coût de revient de votre produit, vous devez prendre en compte l’ensemble des charges, directes et indirectes, nécessaires à sa commercialisation. Il n’est malheureusement pas possible d’établir une marge conventionnelle pour un importateur de produits : celle-ci dépendra notamment de la nature du bien importé.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    7. bonjour,
      dans le cout de revient, je pensais qu’il fallait egalement ajouter les coûts d’amortissement des équipements… (un bâtiment divisé par 30 ans par exemple, ou une machine amortie sur 7ans…)
      dans votre exemple, on ne compte le cout du four à pizza….
      ai-je raté quelque chose ? cela correspond il à une autre définition ?

      1. Bonjour,
        Effectivement, il convient de prendre en compte l’amortissement des immobilisations dans le calcul du coût de revient. Dans l’exemple ci-dessus, on peut considérer, pour simplifier, que le local est entièrement équipé. Le loyer comprend alors l’ensemble des coûts liés à ce local.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

209 commentaires

Commenter