PRATIQUE

DÉCRYPTAGES

Warrant

Les warrants sont des produits dérivés qui permettent de diversifier votre portefeuille, de profiter des anticipations que vous pouvez avoir sur des évolutions de marché ou de protéger votre portefeuille boursier. Ce sont des produits  plus complexes que les actions ou les obligations. Ils sont assortis dans certains cas de risques importants. Ils sont donc plutôt réservés aux investisseurs avertis et il est recommandé à l’utilisateur non professionnel d’acquérir un certain nombre de connaissances pratiques sur ces produits avant de les utiliser.

Il faut aussi être attentif et réactif car les cours peuvent évoluer extrêmement rapidement et dans de grandes proportions. Enfin, il est conseillé de n’y consacrer qu’une partie peu importante de son portefeuille et de se fixer des objectifs précis de gain ou de perte pour réagir dès qu’ils sont atteints.

Les warrants sont dotés d’un effet de levier : leur prix ne représentant qu’une petite fraction du prix de leur sous-jacent, toute hausse ou baisse de ce sous-jacent est démultipliée au niveau du prix du warrant, du certificat ou de l'option portant sur lui. Cela laisse espérer des gains importants mais peut aussi signifier des pertes significatives en cas de mauvaise appréciation !

Comment cela fonctionne ?

Le warrant est un titre négociable en Bourse auquel est attaché un droit d’option. Ce droit porte sur un instrument financier que l’on appelle un sous-jacent ou support du warrant. L’actif sous-jacent peut être une action, un indice boursier, une obligation, une devise, une matière première, etc.

Si le sous-jacent du « call » dépasse le prix d’exercice, ou si le sous-jacent du « put » baisse en-dessous du prix d’exercice, on est gagnant et on demande à exercer son droit d’achat ou de vente (on parle d’"exercice" du warrant). Dans le cas contraire, le produit n’a plus aucune valeur à l’échéance et son acquéreur l’abandonne en perdant le prix qu’il a payé pour l’acquérir appelé prime.

Un call warrant sur actions X  de prix d’exercice 50 € et d’échéance 30 avril  donne le droit moyennant une prime de  0,20 € d’acheter des actions de la société X au prix de 50 € jusqu’au 30 avril. Si d’ici cette date, l’action X cote 63 €, le détenteur du warrant peut l’exercer puisque cela lui permettra d’acheter à 50 ce qui vaut 63 sur le marché. Son profit sera égal à la différence entre le prix du sous-jacent et le prix d’exercice, moins la prime. Si en revanche l’action reste en-dessous de 50 € jusqu’au 30 avril, l’investisseur n’a aucun intérêt à exercer son warrant et perd le montant de la prime.

Ainsi, les warrants perdent de la valeur à l’approche de leur date d’échéance. Ils sont aussi sensibles à la volatilité, qui en renchérit le coût.

Créé le 16 janvier 2012 - Dernière mise à jour le 05 décembre 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
nan81 , publié le 27/09/2013 16:17

besoin d'apprendre à utiliser tous les produits de bourse

Noter cet article
  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 4

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !