PRATIQUE

Dépendance

L’espérance de vie des Français ne cesse d’augmenter. En 2020, on comptera 2 millions de personnes de plus de 80 ans. Le vieillissement de la population s’accompagne aussi d’un accroissement des situations de dépendance. Outre son impact psychologique, la dépendance a un impact matériel et financier certain. Les solutions pour y faire face sont diverses.

Créé le 23 mars 2010 - Dernière mise à jour le 10 mars 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
2 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 28/09/2016 12:50

Bonjour,

Nous ne pouvons vous répondre sur le fond car nous ne sommes pas spécialiste de la question. L'accompagnement de l'assistante sociale dans cette demande est donc essentiel pour identifier la meilleure solution en fonction de votre situation.

Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Léna , publié le 28/09/2016 10:05

Bonjour,
j'ai eu une opération cervicale en 2004, qui a permis de résoudre par une prothèse entre la vertèbre cervicale C5C6 une hernie très douloureuse et j'ai eu aussi une fixation arrière car il y avait un rétrolysthésis qui nécessitait une fixation (accident de trajet en 1998).
Puis en septembre 2007, j'ai demandé une mutation, qui me permettait de pouvoir faire un rapprochement familial.
Pour ne pas me mettre en danger sur le poste que j'occupais, j'ai été reclassée en tant qu'Agent Administratif. Le poste était en inadéquation par rapport à ma pathologie, aussi j'ai eu une cyphose haute en 2010, puis un tassement cervical en 2012 et le second tassement cervical en 2013 qui fut plus important.
Aujourd'hui, j'ai un fort traitement (morphine et rivotril) qui me permet de faire quelque petites choses, mais l'utilisation de mon bras droit est définitivement perdue.
Je ne peux pas nager, je ne peux plus conduire, je ne peux pas marcher longtemps, et pour l'instant, (puisqu'il m'a fallut plus de 3 ans pour m'habituer au traitement je n'ai fait aucune démarche au niveau de mon employeur.
Actuellement par l'intermédiaire de l'assistante sociale de l'hôpital je souhaiterais avoir une reconnaissance professionnelle puisque les tassements cervicaux ont eu lieu sur le lieu de travail.
Que pensez vous de cette demande : puis-je obtenir cette reconnaissance professionnelle par rapport à la perte de l'usage de mon bras droit ?
En vous remerciant à l'avance, je vous prie de croire en l'assurance de mes salutations distinguées.
L

Noter cet article
  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 4

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !