Travailler et améliorer sa retraite

Le cumul emploi-retraite avant le 1er janvier 2015

Le dispositif de cumul emploi-retraite, permettant dede reprendre une activité professionnelle rémunérée qui se cumule à la pension de retraite,a été réformé en 2014. Les anciennes conditions de cumul s’appliquent aux personnes dont la première retraite a pris effet avant le 1erjanvier 2015.

Une précédente réforme, issue de la loi du 17 décembre 2008, de financement de la Sécurité sociale pour 2009, avait fortement élargi les possibilités de cumuler emploi et retraite. Les dispositions ci-dessous sont applicables aux retraités ayant perçu leur première pension de retraite entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2015.

Cumul retraite / activité relevant d'un autre régime

Un  retraité fonctionnaire peut reprendre une activité salariée, un retraité du secteur privé peut reprendre une activité non salariée (commerciale, artisanale ou libérale), etc.

Le cumul de la retraite avec le revenu d’une activité relevant d’un autre régime que celui qui verse la pension est toujours possible, intégralement et sans restrictions. Ceci est valable quel que soit le régime dont relève le retraité. Le cumul est intégral, quel que soit le montant de sa pension et celui des revenus issus de la reprise d’activité. Il n’est pas nécessaire d’avoir liquidé sa retraite au taux plein. Il n’existe pas de délai de carence entre le départ à la retraite et la reprise d’activité.

Les retraités dont la première pension a pris effet avant le 1er janvier 2015, qui reprennent une activité professionnelle relevant d'un nouveau régime (un ancien salarié démarrant une activité d'indépendant par exemple), peuvent encore acquérir de nouveaux droits à la retraite grâce aux cotisations versées à ce nouveau régime. En revanche, pour les pensions prenant effet à compter du 1er janvier 2015, une nouvelle activité professionnelle cumulée avec une retraite relevant d’un autre régime de retraite n’ouvre plus aucun nouveau droit à la retraite.

Cumul retraite / activité relevant du même régime

Le cumul de la retraite avec le revenu d’une activité relevant du même régime que celui qui verse la pension est possible, sous certaines conditions.

Pour les retraités du secteur privé

En cas de reprise d’une activité salariée, les revenus de la nouvelle activité peuvent se cumuler en totalité à la pension de retraite, sans restriction, si le bénéficiaire a atteint l’âge légal de départ à la retraite (ente 60 et 62 ans selon sa date de naissance) et qu’il peut justifier de la durée d'assurance exigée pour une retraite à taux plein ou à défaut d’avoir au moins l'âge donnant droit automatiquement à une retraite à taux plein (entre 65 et 67 ans selon sa date de naissance).

Le salarié qui part à la retraite sans avoir le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’un retraite de base à taux plein, ne pourra bénéficier du cumul en totalité de sa retraite avec ses nouveaux revenus que lorsqu’il atteindra l’âge du taux plein.

Autre condition : le retraité doit avoir fait liquider l’ensemble de ses droits à la retraite (régimes de base et complémentaires) et avoir cessé toute activité avant d’en reprendre une nouvelle. S'il remplit les conditions pour bénéficier du cumul intégral, il peut reprendre une activité chez son dernier employeur, dès le lendemain de la liquidation de la retraite.

Ces dispositions s'appliquent aux retraites de base et complémentaires.

Si le retraité ne remplit pas ces conditions, il peut bénéficier d’un cumul partiel des revenus et de la pension de retraite, en respectant des conditions plus strictes. La retraite et le salaire ne doivent pas dépasser le montant du dernier salaire (correspondant à la moyenne des trois derniers mois de salaires soumis à CSG) ou 1,6 fois le montant du Smic, si cela est plus favorable à l'assuré. Si le montant total des revenus du retraité (salaire provenant de la reprise d'activité et pensions de retraite de base et complémentaires) dépasse le plafond de revenus autorisé, le versement des pensions de retraite est suspendu.
 Le retraité peut reprendre une activité salariée dès la date d’effet de sa retraite du régime général s’il travaille pour un nouvel employeur. Mais s’il reprend une activité chez son dernier employeur, il doit laisser passer un délai de carence de 6 mois après la date d’effet de la pension avant de retravailler.

Les démarches

Les formalités à remplir pour cumuler sa retraite avec une nouvelle activité sont assez simples. Durant le mois suivant sa reprise d’activité l’assuré doit fournir par écrit à sa caisse de retraite de base plusieurs informations. Il doit lui communiquer:

  • le nom et l’adresse de son employeur,
  • la date de début de cette activité,
  • le montant et la nature des revenus et les régimes d’affiliation correspondant,
  • les bulletins de salaire ou tout autre document justifiant de ses revenus,
  • le nom et l’adresse des autres organismes de retraite de base et complémentaires qui lui servent une retraite.
  • seulement si la dernière activité exercée était à temps partiel et que l'assuré demande la prise en compte d’un revenu correspondant à une activité à temps complet, alors il devra fournir une attestation de l’employeur indiquant sa durée de travail durant la période de référence mais aussi la durée de travail à temps complet qui s’applique dans l’entreprise. Il devra également fournir les trois derniers bulletins de salaire avant la liquidation de sa retraite.

Les dispositions détaillées ci-dessus s’appliquent au régime général et au régime des salariés agricoles. Les assurés relevant d’autres régimes (tels que ceux des travailleurs indépendants, des exploitants agricoles ou autre) sont soumis à des règles spécifiques. Ils doivent s’adresser à leur caisse de retraite spécifique.

Pour les retraités de la fonction publique

Le fonctionnaire retraité peut cumuler en totalité ses pensions de retraite de base et complémentaires avec les revenus de sa nouvelle activité relevant de la fonction publique, sans restriction, si celui-ci a atteint l’âge légal minimum de départ à la retraite et qu’il bénéficie d’une retraite à taux plein, ou s’il a atteint l'âge légal limite d’activité.

Un cumul intégral du revenu et de la pension est également autorisé dans un nombre très limité d’activités : activités artistiques, professions libérales, activités juridictionnelles (par exemple juge de proximité).

En revanche, si ces conditions ne sont pas remplies, le retraité fonctionnaire peut cumuler partiellement sa pension et ses revenus d’activité. Ces revenus annuels bruts ne doivent pas dépasser un plafond correspondant au tiers de la pension perçue par le retraité majoré d’un certain montant (6 941,40 euros au 01/01/2016). Dans le cas où le montant brut des revenus d’activité dépasserait cette limite, l’excédent est déduit de la pension.

Pour les agents non titulaires relevant du régime de la Sécurité sociale, le cumul s’applique dans les conditions applicables aux salariés du secteur privé.

Pour les artisans, commerçants et industriels indépendants

Le cumul en totalité de la retraite des régimes de base et complémentaire des artisans, des commerçants et des industriels avec le revenu d’une activité artisanale ou commerciale maintenue au moment de la retraite ou exercée après la liquidation de la retraite est possible, sous condition :

  • avoir liquidé tous les régimes de retraite obligatoires,
  • avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite et justifier d’une durée d’assurance permettant d’obtenir le taux plein ou d’avoir atteint l’âge d’obtention du taux plein.

A défaut de remplir ces conditions, le cumul est possible avec une suspension de la pension de retraite, lorsque les revenus commerciaux ou artisanaux du retraité actif sont supérieurs à un plafond préalablement déterminé en fonction du lieu d'exercice de l'activité.

Pour les professions libérales

Les professionnels libéraux à la retraite peuvent cumuler leur pension de retraite avec les revenus d’une activité exercée en libérale. Ce cumul est possible en totalité si le retraité a atteint l’âge de 60 ans (ou plus selon l’année de naissance) et qu’il remplit les conditions pour une liquidation à taux plein ou à partir de l’âge de 65 ans (ou plus selon l’année de naissance).

A défaut de remplir ces conditions, le cumul n’est possible que dans la limite d’un plafond de revenus professionnels égal au montant du salaire maximal annuel soumis à la cotisation d’assurance vieillesse du régime général. Ce montant annuel s’élève à 38 616 2 euros (soit le Plafond annuel de la Sécurité Sociale) pour 2016.

Pour les exploitants agricoles (non-salariés)

Le cumul de la retraite non salariée agricole avec une activité non salariée agricole est possible sous réserve de répondre à plusieurs conditions :

  • L’activité non salariée agricole est assujettie par rapport à des heures de travail ou par rapport à des coefficients d’équivalence à la surface minimum d’installation (SMI),
  • Le bénéficiaire doit avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite et avoir cotisé la durée d’assurance suffisante pour bénéficier d’une retraite à taux plein ou avoir atteint l’âge d’obtention du taux plein.

La cessation d’activité peut intervenir au plus tard dans les deux mois qui suivent la date d’effet de la retraite. Et l’exploitant agricole peut reprendre une activité salariée dans son ancienne exploitation.

Si l’assuré est chef d’exploitation, il peut cumuler sa retraite avec

  • une activité salariée ou non salariée non agricole sans limite de revenus,
  • une activité agricole, sous conditions de plafond de superficie (maximum de 20% de la SMI).
  • une activité de tourisme rural exercée avant la retraite, si elle ne procure pas des revenus supérieurs au tiers du SMIC, ou si elle est exercée sur un bien patrimonial sans limite de revenus.

Si l’assuré est membre de la famille ou conjoint, il peut cumuler avec sa retraite avec

  • une activité salariée ou non salariée non agricole sans limite de revenus,
  • une activité non salariée agricole dans la mesure où cette activité est assujettie à des heures de travail ou par rapport à des coefficients d’équivalence à la SMI.

Les conditions requises pour cumul retraite et revenus d’une nouvelle activité sont variables selon les régimes et les situations particulières. Il est donc recommandé de s’informer auprès de la caisse de retraite dont on dépend.

Créé le 30 juin 2009 - Dernière mise à jour le 09 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
23 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 23/02/2016 12:02

Bonjour,

Selon les informations disponibles sur le site du régime des retraites des fonctionnaires de l’Etat (http://www.pensions.bercy.gouv.fr/vous-%C3%AAtes-retrait%C3%A9-ou-pensionn%C3%A9/ma-situation-change/je-reprends-une-activit%C3%A9), les règles de cumul s’appliquent pour toute reprise d'activité, quel que soit l’employeur, dans le secteur public comme dans le secteur privé.
Un nouveau dispositif est applicable aux retraités civils dont la première pension a pris effet à compter du 1er janvier 2015. Pour les retraités dont la première pension a pris effet avant cette date, les règles du cumul d'une pension et d'une rémunération d'activité antérieures continuent de s'appliquer.
Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la fiche Cumul emploi-retraite rédigée par le Service des retraites de l’Etat (http://www.pensions.bercy.gouv.fr/sites/default/files/cumul_pr_civil_apres_2015.pdf).
Vous devez également consulter au préalable à votre caisse de retraite, puis déclarer auprès de cette dernière toute reprise d’activité professionnelle rémunérée, sous forme salariée ou non.

Meilleures salutations.

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

vincent , publié le 22/02/2016 16:04

J' ai 71 ans et je suis retraité de l' Education Nationale à taux plein (professeur), puis-je cumuler ma retraite avec les revenus d'une activité salariée dans un établissement , qu' il soit public ou privé? et dans quelles conditions ?

L’équipe de l’IEFP, publié le 29/01/2016 11:52

Bonjour,

Tout dépend de votre statut (salarié du privé, fonctionnaire, profession libérale), l'ensemble des dispositifs sont mentionnés dans notre article ci-dessus. Vous pourrez ainsi en savoir plus sur les éventuelles conditions restrictives. Si vous êtes dans un cas particuliers, il convient de vous adresser à votre caisse de retraite.

Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

LEHEMBRE DOMINIQUE , publié le 28/01/2016 10:39

J'ai 66 ans. J'ai pris ma retraite à 60 ans sans avoir tous mes trimestres.
Ai-je le droit sans contrainte d'effectuer un travail de vendeur à domicile ?

L’équipe de l’IEFP, publié le 18/12/2015 09:57

Bonjour,

De nouvelles dispositions sur le cumul d'une pension avec une rémunération d'activité sont entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2015, le cumul de la pension avec la rémunération d'activité étant autorisé avec un plafonnement de rémunération quel que soit l'employeur. Mais ces nouvelles dispositions ne s'appliquent pas aux retraités dont la première pension, qu'elle soit de l'Etat ou d'un régime de base (CNAV, MSA, RSI...) a pris effet avant le 1er janvier 2015.
Vous devriez donc pouvoir cumuler intégralement et sans restrictions votre retraite avec le revenu de la nouvelle activité, relevant d’un autre régime que celui qui verse la pension.
Il est cependant préférable de vous renseigner au préalable auprès de votre caisse de retraite pour connaître précisément vos droits.

Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Giverny , publié le 12/12/2015 22:59

Fonctionnaire mère de trois enfants j'ai pris ma retraite en 2011 à 47 ans. Je vais travailler dans le privé à mi-temps. Puis-je cumuler intégralement ma pension et mon salaire ? Merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 15/10/2015 15:18

Bonjour,

Nous vous invitons à contacter vos représentants devant le Parlement.
Vous trouverez la liste des députés sur le site de l’Assemblée nationale (http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14) et la liste des sénateurs sur le site du Sénat (http://www.senat.fr/elus.html
Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

CAPUC , publié le 14/10/2015 17:22

Pourquoi devoir cumuler le montant de la retraite(950 euros notoirement insuffisant pour vivre) avec un emploi salarié dans le calcul de l'impôt sur le revenu??? Les impôts dus sont alors très élevés et injustes. Ou s'adresser pour faire changer cette loi. Par avance merci.

L’équipe de l’IEFP, publié le 18/06/2015 11:42

Bonjour,

Vous êtes concernée par le nouveau dispositif de cumul emploi-retraite, applicable aux retraités dont la première pension prend effet à compter du 1er janvier 2015. Le cumul de votre future pension de retraite avec la rémunération de votre activité, quelle qu'elle soit, sera plafonné. Actuellement, le montant à ne pas dépasser par année civile est le tiers du montant annuel brut de la pension, majoré de 6 941,39 €. Si la rémunération est supérieure à ce montant total, la différence est déduite de la pension. Et la reprise d’activité n’ouvre aucun nouveau droit à retraite malgré le versement des cotisations. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site du régime des retraites des fonctionnaires de l’Etat (http://www.pensions.bercy.gouv.fr/vous-%C3%AAtes-retrait%C3%A9-ou-pensionn%C3%A9/ma-situation-change/je-reprends-une-activit%C3%A9)

Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

mado64 , publié le 15/06/2015 19:04

je suis enseignante dans le public, j'ai quatre enfants, je compte donc partir à la retraite en 2018 sans décote, vais-je garder la totalité de ma retraite si j'exerce pendant ma retraite une activité d'auto-entrepreneur ou de vdi ?

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !