PFU : dispense d’acompte selon vos revenus

la finance pour tous

Le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) est prélevé par les établissements financiers sur les gains de vos placements financiers. Mais vous pouvez bénéficier d’une dispense d’acompte, en fonction de vos revenus. Cette option est intéressante pour les personnes non imposables

Le prélèvement forfaitaire unique se compose de 12,8 % (prélèvement forfaitaire non libératoire) et de 17,2 % de prélèvements sociaux, soit un taux global de 30 %. Il s’applique les dividendes et intérêts perçus.

Les conditions de revenus pour ne pas payer l’acompte

Si votre revenu fiscal de référence de l’année N-2 est inférieur à 25 000 € si vous êtes célibataire (et 50 000 € si vous vivez en couple) vous pouvez bénéficier d’une dispense d’acompte.

Il faut transmettre à votre établissement financier cette demande avant le 30 novembre de chaque année, assortie d’une attestation sur l’honneur certifiant que votre revenu fiscal est inférieur à ces montants.

Revenus de l’épargne : dispense d’acompte

Les prélèvements sociaux restent dus

Avec cette dispense d’acompte, vous réglez seulement les prélèvements sociaux (17,2 %) qui sont directement retiré du rendement par votre banque (au profit de l’administration fiscale).

Opter pour l’imposition au barème

Lors de la déclaration de revenus, pensez à bien cocher la case 2 OP, afin que ces revenus soient soumis au barème de l’impôt.

Si vous avez oublié d’adresser cette demande de dispense à votre banque, et si vous êtes non imposable, pensez également à cocher cette case. Dans ce cas, les 12,8 % vous seront remboursés.

0 commentaire

Commenter