Les dons, pour faire rimer générosité et fiscalité

la finance pour tous

Il est possible de réduire ses impôts en versant des dons à des œuvres caritatives. On peut ainsi réduire son impôt sur le revenu et son impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Selon les chiffres du Ministère des Finances, plus de 5,5 millions de foyers font des dons à des associations caritatives, pour un montant moyen de 400 euros. Et font rimer générosité avec avantage fiscal.

L’impôt sur le revenu : jusqu’à 75 % de réduction d’impôt

Selon le type d’organisme sélectionné, l’avantage fiscal peut « rapporter » 75 % du montant donné. C’est le cas pour les organismes qui viennent en aide aux personnes en difficulté : Restos du cœur, Croix rouge, Action contre la faim, Médecins sans frontières. Pour ce type d’œuvres, la réduction de 75 % s’applique sur les sommes versées jusqu’à 536 € (pour les dons effectués en 2018) ce qui équivaut à une réduction du montant de l’impôt de 402€. Au-delà de cette somme, l’avantage fiscal est réduit à 66 %.

Ce taux de 66 % s’applique également, dès le 1er euro, pour les dons aux associations d’intérêt général ou d’utilité publique : Ligue contre le cancer, Institut Pasteur, Sidaction, SPA, … et même La finance pour tous! Il est possible de bénéficier de cet avantage fiscal dans la limite de 20 % de son revenu imposable. Lorsque le montant des dons dépasse la limite de 20 % du revenu imposable, l’excédent est reporté sur les 5 années suivantes. Donc si vous choisissez une de ces œuvres et que vous versez 100 €, vous réduirez vos impôts de 66 €. Au total le don ne vous a coûté que 34 €.

Inscrire ces dons sur votre déclaration de revenus

Au printemps, lorsque vous rédigerez votre déclaration de  revenus, pensez à déclarer ces dons (case 7 UD pour la réduction à 75 % et 7 UF pour celle à 66 %). Inscrivez la somme réellement donnée (sans faire le calcul de la réduction d’impôt). Et surtout, conservez les justificatifs de dons que les associations vous adressent en début d’année suivante en général.

Don à un parti politique

Il est également possible de réaliser un versement au profit d’un parti ou groupement politique, dans la limite de 7 500 € par parti, et par personne (plafonné à 15 000 € par an par foyer fiscal). Par ailleurs, les versements au profit d’un ou de plusieurs candidats ne peuvent pas dépasser 4 600 € par élection. La réduction impôt est égale à 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Don et financement participatif

Avec le Crowdfunding (finance participative), le don se développe à vive allure. En 2017, plus de 82 millions d’euros ont été collectés. On distingue deux sortes de dons : avec ou sans contrepartie (DVD pour un film, invitation lors de la projection, place de concert…).

Mais attention ! Aucune réduction d’impôt n’est accordée dans ce cadre (sauf si le don est destiné à une association d’intérêt général).

Impôt sur la fortune immobilière : réduire son impôt sur le patrimoine

Les contribuables soumis à l’impôt sur la fortune immobilière peuvent bénéficier d’une réduction de leur IFI en cas de dons à certains organismes d’intérêt général à but non lucratif listés à l’article 978.-I du code général des impôts. Cette réduction est égale à 75 % du montant de leurs versements et elle est plafonnée à 50 000 euros. 

0 commentaire

Commenter