Accident du travail et maladie professionnelle : l’indemnisation

la finance pour tous

Accident du travail – Maladie professionnelle (AT-MP) : la prise en charge financière

  • Prise en charge à 100 % des soins et frais médicaux
  • Perception d’indemnités journalières (IJ), sous conditions
  • Pas de délai de carence
  • Perception d’une indemnité temporaire d’inaptitude, dans certains cas

En tant que salarié, vous pouvez être amené à subir un accident sur votre lieu de travail, en vous y rendant ou en le quittant, voire à contracter une maladie professionnelle ; votre santé est altérée. Vous bénéficiez alors d’une couverture sociale et financière particulière. Cette indemnisation est fonction de votre situation.

Dans tous les cas, il vous faut prévenir sous 24 heures votre employeur et faire une déclaration auprès de votre caisse d’assurance maladie dans les 48 heures qui suivent.

L’indemnisation de l’accident du travail ou de la maladie professionnelle

Lors d’un accident du travail ou de trajet (survenu par le fait ou à l’occasion du travail) ou en cas de maladie professionnelle, vous êtes indemnisé par la Sécurité sociale et/ou votre employeur selon des modalités précises et en fonction des conséquences physiques que cela peut avoir :

  • indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, versées par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et versement d’une indemnité complémentaire par votre employeur sous conditions,
  • prise en charge à 100 % des frais médicaux, hospitaliers et pharmaceutiques, dans la limite des tarifs de l’Assurance maladie,
  • versement d’une rente ou d’une indemnité en capital en cas d’incapacité permanente totale ou partielle,
  • en cas de décès, versement d’une rente aux ayants droits de la personne décédée.

Des indemnités journalières majorées

Lorsque l’accident ou la maladie est reconnu indemnisable au titre des risques professionnels, le montant des indemnités journalières est majoré par rapport à celles versées pour les congés maladie non professionnelle.

Pour l’accident du travail comme pour la maladie professionnelle, le montant des indemnités journalières évolue selon la durée de l’arrêt :

  • les 28 premiers jours : 60 % du salaire journalier de base (montant maximum plafonné)
  • à compter du 29ème jour : 80 % du salaire journalier de base (montant maximum plafonné)

En cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, les indemnités journalières sont versées sans délai de carence, pendant toute la durée de l’arrêt de travail ou jusqu’à la consolidation de la blessure.

Fonction publique : le congé pour invalidité imputable au service
En cas d’accident de service ou de maladie contractée dans l’exercice de leurs fonctions, les fonctionnaires bénéficient d’un régime similaire de prise en charge des frais médicaux. Pendant leur arrêt de travail, ils ne perçoivent pas d’indemnités journalières mais ils conserver l’intégralité de leur traitement (primes, indemnités et bonifications comprises) pendant toute la durée du congé, sans limitation de durée, jusqu’à la reprise de service ou la mise à la retraite.

    92 commentaires sur “Accident du travail et maladie professionnelle : l’indemnisation”
    1. Si nous avons pas souscrit à une assurance prévoyance ( privé ou entreprise ) comment allons nous être indemnisé après 90 jours d’arrêt de travail ?
      Merci d’avance.

    2. Bonjour,

      Nous ne pouvons vous le préciser. Cela relève de la réglementation de l’Assurance-maladie. Il convient donc de les contacter.

      Meilleures salutations
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Réponse à Bsroof

      Bonjour,

      A priori, cela relève de l’Assurance maladie sauf s’il y a un lien entre votre accident initial et ce dernier. Dans tous les cas, nous vous conseillons de prendre l’attache des services sociaux pour en savoir plus.

      Meilleures salutations
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. je me suis faite opérer du canal carpien avec un arrêt de 3 mois j ai été reconnu maladie professionnel le 23 fevrier 2016 est-ce que la secu fait une régularisation sur les 3 mois passés ou c est seulement en cas de rechute que je serais a 100%

    5. Bonjour j’ai eu un accident de travail sans arrêt en 2013 dans une entreprise ou j’ete en cdd pendant 1ans ,l’accident n’a jamais été résolu et clos à la sécu,
      Mais maintenant je suis en arrêt pour plus de 3 mois et etre hospitalisé et opéré,et suis suis sans contrat
      Qui doit verser le complément de salaire ,la prévoyance de la société ou j’ai eu l’accident?
      Merci

    6. Bonjour,

      Lorsque le contrat de travail est suspendu pour une période d’accident du travail sans maintien de salaire et/ou sans versement d’indemnités journalières par subrogation, c’est la convention de la complémentaire santé qui décide du maintien ou non de la contribution de l’employeur. Dans votre cas, il semblerait que votre employeur soit déchargé du paiement de la contribution patronale. Nous vous conseillons de vous adresser à votre complémentaire santé pour connaître le dispositif applicable à votre situation.

      Meilleures salutations
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    7. Bonjour. Suite à un arrêt pour accident de travail, mettant en avant l’arrêt de la subrogation, mon employeur a pris la décision de ne plus prendre en charge sa part mutuelle. C’est à dire que le coût total de celle ci m’incombe. En a t’il le droit?
      Merci pour votre réponse.

    8. Bonjour,

      Vous pouvez contacter la société d’assurance pour négocier un étalement du paiement des sommes dues. Vous pouvez négocier un échéancier de remboursement de votre dette, formalisé par écrit. Assurez-vous que cet échéancier soit adapté à votre budget pour vous permettre de respecter les termes de l’accord.
      Pour vous aider dans vos démarches, vous pouvez solliciter le centre d’action sociale de votre commune ou d’une association de consommateurs.
      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    9. Bonjour,
      suite à du harcèlement sur mon lieu de travail, mon employeur vient de reconnaitre ma maladie imputable au service.
      Cependant l’assurance maintien de salaire qui me versait le demi traitement pendant 9 mois me réclame les sommes que je n’ai plus en ma possession .
      Au mois de septembre ma collectivité ma reversée cette sommes avec mon salaire et comme nous avions fait l’objet d’un redressement fiscal et que en tant que fonctionnaire, c’est le trésor public nous verse les salaires, ce dernier c’est servi, notre compte bancaire étant débiteur nous n’avons plus de quoi rembourser les 4666,30 réclamé par l’assurance, nous ne pouvons même pas faire un prêt pour rendre cet argent, car nous remboursons déjà 800€ par mois de prêt, un loyer de 500€ et toutes les charges,pouvez me dire si nous pouvons demander un recours gracieux,comment faire pour ne pas avoir de soucis avec cette assurance.
      Cordialement

92 commentaires

Commenter