Comptes de l'entreprise

Le compte de résultat

Le compte de résultat est le baromètre de l’activité d’une entreprise en un exercice comptable.

Voici de manière très simplifiée, la structure du compte de résultat d’une entreprise.

Compte de résultat

Un résultat peut en cacher un autre !

Le compte de résultat regroupe sur un an l’ensemble des enrichissements et des appauvrissements. Si les revenus sont supérieurs aux charges, l’entreprise est bénéficiaire. Il se décompose selon une triple distinction au niveau des opérations : celles relatives à l’activité économique courante, c’est le résultat d’exploitation ; celles relatives aux incidences de la gestion financière, c’est le résultat financier ; celles relatives aux opérations exceptionnelles, c’est le résultat exceptionnel.

Le résultat d’exploitation retrace l’activité courante de l’entreprise. C’est la différence entre les produits et les charges d’exploitation.

La valeur ajoutée (VA) = A – B

C’est une expression de la valeur qu’ajoute l’entreprise aux consommations qu’elle se procure auprès d’agents économiques qui lui sont extérieurs.

L’excédent brut d’exploitation (EBE)= VA + subventions d’exploitation – impôts et taxes  - Charges de personne

Il correspond au flux de trésorerie que pourra générer l’exploitation courante de l’entreprise lorsque tous les produits correspondants auront été encaissés et lorsque toutes les charges correspondantes auront été payées. L’excédent brut d’exploitation est une mesure de la rentabilité de l’entreprise.

L’EBE se rapproche de l’« EBITDA » (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization (revenus avant intérêts, impôts, taxes, dotations aux amortissements et provisions). C’est un indicateur initialement développé aux États-Unis mais qui n’est pas normalisé, c’est-à-dire que le contenu peut différer d’une entreprise à une autre selon les interprétations faites autour des différentes rubriques.

Le résultat financier est la différence entre les produits et les charges financières. Dans le cas d’une entreprise endettée, les charges financières d’intérêts sont lourdes et le résultat financier sera très souvent négatif. Une entreprise qui a des excédents de trésorerie qui rapportent dégage des revenus qui apparaîtront dans ses produits financiers.

Le résultat exceptionnel retrace, le cas échéant, les opérations qui ne relèvent ni de l’exploitation, ni du financier comme par exemple la cession d’une immobilisation corporelle (immeuble, machine…). Une entreprise qui cède un bel immeuble pour devenir locataire peut dégager une importante plus-value qui va rendre bien meilleur non seulement le résultat exceptionnel mais aussi le résultat de l’exercice. Cependant cela ne signifie pas obligatoirement que l’exploitation soit rentable ou que la cession de l’immeuble soit une bonne opération à long terme.

Le bénéfice (ou la perte) du compte de résultat, qui est le (ou la) même que celui (ou celle) figurant dans leRésultat de l’exerciceau bilan, est appeléle résultat neten analyse financière. Il reprend la totalité des produits de l’année à laquelle est soustraite la totalité des charges de l’année. Sa répartition entre ce qui provient de l’exploitation, de la politique financière ou d’éléments exceptionnels est riche d’enseignements sur ce qui se passe dans l’entreprise.

Créé le 02 mars 2012 - Dernière mise à jour le 29 janvier 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
4 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
sabrina , publié le 03/01/2016 23:18

merci pour cet article précis et lucide !

najet , publié le 12/11/2015 06:15

je suis professeur de gestion en Tunisie et je souhaite bien m ' abonner à la lettre mensuelle de la Finance pour tous

diana marley , publié le 02/09/2014 15:11

merci pour la présentation du compte de résultat

essobo , publié le 20/08/2014 21:01

merci pour l'explication de certains termes qui m'échappaient.

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !