Écritures comptables : un exemple pour comprendre

la finance pour tous

La comptabilité implique de suivre un raisonnement qui peut sembler contre-intuitif pour les non-initiés. Pour y voir plus clair, prenons un exemple.

Rappel sur les conventions d’écritures :

  • Les comptes d’actif du bilan et de charges du compte de résultat fonctionnent de la même façon. Ils augmentent par le débit et diminuent par le crédit.

  • Les comptes de passif du bilan et de produits du compte de résultat fonctionnent de la même façon. Ils augmentent par le crédit et diminuent par le débit.

Augmentent

Diminuent

Les comptes de l’actif et les comptes de charges

Par le débit

Par le crédit

Les comptes de passif et les comptes de produits

Par le crédit

Par le débit

Prenons un exemple d’une écriture comptable très simple :

L’entreprise X livre des marchandises à un client Y pour 100 € le 15 janvier. Elle lui adresse la facture à la même date.

Traduction comptable

Vente de marchandises pour 100 €. Comme il s’agit d’un produit du compte de résultat, on va créditer le compte « vente de marchandises ». En effet, les comptes de produit augmentent toujours par le crédit et on constate une créance sur le client Y, qui n’a pas encore payé (il s’agit d’un compte figurant à l’actif, donc on débite le compte « client Y » de 100 €. En effet, les comptes d’actif augmentent toujours par le débit).

Ecritures comptables 4

Le client règle sa facture le 30 janvier par chèque.

Traduction comptable

On annule la créance sur le client Y (on « contrepasse » l’écriture du 15 janvier, donc on crédite le compte « client Y » de 100 €. En effet, il s’agit d’un compte d’actif du bilan. Or, les comptes d’actif du bilan diminuent toujours par le crédit), et on remet le chèque à la banque (le compte « Valeurs à l’encaissement » est un compte qui figure à l’actif. Donc, toujours selon le même principe selon lequel les comptes figurant à l’actif augmentent par le débit, on débite le compte « Valeurs à l’encaissement » de 100 €).

Ecritures comptables 5

Le 3 février, la banque informe l’entreprise que les 100 € ont bien été encaissés sur son compte.

Traduction comptable

On contrepasse l’écriture précédente en créditant le compte « banque – valeurs à l’encaissement »  (en effet, les comptes figurant à l’actif du bilan diminuent toujours par le crédit) et en débitant le compte Banque (qui est aussi un compte figurant à l’actif, donc qui augmente toujours par le débit) de 100 €.

Ecritures comptables 1

Au final, les comptes ont été impactés de la façon suivante :

Ecritures comptables 6

L’entreprise a vendu des marchandises pour 100 €, ce qui va augmenter son chiffre d’affaires et participer au résultat de l’exercice. Son compte en banque a augmenté de 100 € (donc ses avoirs à la banque ont augmenté de 100 €).

Bien assimiler les règles d’écriture comptable est essentiel pour comprendre comment fonctionnent les enregistrements des opérations. Cela permet de raisonner selon les normes de la comptabilité et d’éviter de se tromper dans le mouvement des comptes. 

    20 commentaires sur “Écritures comptables : un exemple pour comprendre”
    1. Bonjour, a mon cours de compta ce matin j’ai appris que dans le calcul de jour/années dans une banque ce n’est pas les mêmes que dans l’année calendrier et j’aimerai en connaitre la raison?!

      1. Bonjour,

        Des conventions comptables sont effectivement adoptées afin d’harmoniser les calculs d’un établissement à l’autre.

        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

20 commentaires

Commenter