« Valeur ajoutée » qu’est-ce que c’est ?

la finance pour tous

La valeur ajoutée (VA) représente la richesse nouvelle produite par l’entreprise lors du processus de production qui pourra être répartie sous forme de revenus. Elle permet de calculer la richesse brute créée par une entreprise, avant rémunération de ses salariés, de ses apporteurs de capitaux et des administrations.

Définition

La VA est une notion différente du chiffre d’affaires (CA) qui représente la somme de l’ensemble des ventes des entreprises. La valeur ajoutée est obtenue si on soustrait de la valeur de la production les coûts intermédiaires, c’est-à-dire les matières premières et les services que les entreprises ont dû acheter pour produire.

On a donc VA = Valeur de la production – coûts intermédiaires.

Prenons l’exemple du pain : la valeur ajoutée dans la production du pain représente la différence entre le prix du pain vendu et la somme du prix de la farine, du levain, de l’électricité, etc consommés pour produire ce pain.

Attention cependant, pour produire, une entreprise ne se contente pas de consommer des matières premières ou des services, elle utilise aussi des équipements et achète des brevets. Dans l’exemple du pain, il s’agira du fournil par exemple. Ces biens, étant des investissements, ne sont pas comptabilisés dans les coûts intermédiaires. Ils vont être utilisés plusieurs années, au lieu d’être consommés en une seule fois. Mais ils finiront par s’user ou par devenir techniquement désuets et il faudra les renouveler.

On appelle valeur ajoutée brute le calcul de la valeur ajoutée qui ne tient pas compte de cette usure des biens d’équipement (on parlera de profit brut, comme on parle couramment de produit intérieur brut, le fameux PIB qui correspond à la somme de toutes les richesses produites dans le pays par tous les agents économiques). On parlera de valeur ajoutée nette si on déduit les dotations aux amortissements des équipements utilisés pour la production.

L’exemple des sociétés non financières en 2020

Selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), la valeur de la production des sociétés non financières a atteint, en 2020, près de 2 739 milliards d’euros, soit une diminution de 10 % par rapport à l’année 2019. Cette forte chute de la valeur de la production s’explique par la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19.

La valeur de cette production se décompose en deux postes :

– les consommations intermédiaires, pour un montant de 1 571 milliards d’euros, soit 57 %.

– la valeur ajoutée, pour un montant de 1 168 milliards d’euros, soit 43 %.

    112 commentaires sur “« Valeur ajoutée » qu’est-ce que c’est ?”
      1. Bonjour,
        Si une entreprise a sur un exercice un résultat fiscal négatif, elle ne paie pas d’impôt sur les sociétés (IS) pour cet exercice. Elle pourra même reporter (parfois avec des limites) ce déficit sur bénéfices des années suivantes pour diminuer son impôt si elle est alors imposable. Attention néanmoins, le résultat fiscal n’est pas le résultat comptable de l’entreprise, même s’il est calculé à partir de celui-ci. Il faut rajouter des charges qui ont été déduites en application des règles comptables mais qui ne peuvent pas l’être en application des règles fiscales (ex : certaines provisions, une partie des charges d’intérêts…) et enlever d’autres charges non reconnues en droit comptable mais qui peuvent diminuer le résultat fiscal (ex : dotation exceptionnelle aux amortissements), etc. Ces calculs sont souvent complexes. Il vaut mieux les faire réaliser par un expert-comptable et ils doivent être vérifiés par le commissaire aux comptes. S’il subsiste un doute (cas complexe), une consultation de l’administration fiscale peut s’avérer utile.
        Meilleures salutations
        L’équipe de lafinancepourtous.com

    1. Bonjour,

      Il me semble que je n’ai pas bien compris la différence entre la Valeur ajoutée et le Chiffre d’affaire. Je donne un exemple . Une usine vend à un commerçant grossiste des rouleaux de tissus imprimés pour un total a l’année de 100000 euros, le commerçant les revend 200000 euros.
      Dans cet exemple quel serait le chiffre d’affaire et la valeur ajoutée ? Je vous remercie et mille excuses pour mon ignorance

      1. Bonjour,
        Le chiffre d’affaires correspond au montant de l’ensemble des ventes d’une entreprise, tandis que la valeur ajoutée s’obtient en retranchant à ce chiffre d’affaires la valeur des consommations intermédiaires. Dans votre exemple, pour le chiffre d’affaires du commerçant est donc de 200 000 euros. Vous pouvez ensuite en déduire la valeur ajoutée en soustrayant le coût des biens et services utilisés ou transformés par le commerçant.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        La valeur ajoutée représente la richesse créée par l’entreprise au cours du processus de production. Elle constitue donc un solde de gestion intéressant pour étudier la performance d’une entreprise. Il convient toutefois de compléter son analyse par le calcul d’autres indicateurs et d’autres « SIG » (soldes intermédiaires de gestion), comme l’excédent brut d’exploitation ou encore le résultat.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Vu que les investissements ne sont pas pris en compte, la dette d’une entreprise créée pour acheter des équipements ou rémunérer des employés est elle, elle aussi, oubliée dans le calcul du PIB? Par exemple si une entreprise de service rémunère ses employés (partiellement) à crédit pour un montant annuel C EUR. Est-ce que C est soustrait du PIB. C’est à dire on peut imaginer gonfler les salaires au delà de ce qui est payé par l’utilisateur -donc de la valeur « réelle », la valeur du marché-, autant que la création de dette le permet. Plus généralement comment est prise en compte la dette dans le calcul du PIB? Cela me parait crucial car l’endettement est de plus en plus utilisé pour « soutenir » l’économie, mais encore faut-il que l’efficacité soit positive et pour cela il faut savoir estimer la production « réelle ». La production intérieur nette ne prend a priori en compte que la dépréciation des actifs, en particulier l’achat à débit de ceux-ci, mais pas le phénomène de gonflement des salaires. Merci beaucoup d’avance de toute tentative pour m’aider à clarifier mes idées.

      1. Bonjour,
        Il existe plusieurs manières, parvenant toutes au même résultat, de calculer le PIB. Dans l’approche dite par la production, le PIB est calculé comme la somme des valeurs ajoutées (en négligeant les impôts et les subventions). Dans le cas-là, l’endettement est pris en compte de manière indirecte : par exemple, lorsqu’une entreprise investit grâce à un emprunt bancaire, cet investissement se reflètera dans sa valeur ajoutée. Si vous vous intéressez à la manière dont une dette est finalement dépensée, vous pouvez vous reporter à l’approche dite par la demande. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter notre article consacré au PIB disponible à l’adresse suivante : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/politiques-economiques/theories-economiques/pib/
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Il n’est pas nécessaire de connaître le montant des consommations intermédiaires pour calculer le chiffre d’affaires d’une entreprise. Il vous suffit pour cela de connaître le montant des ventes ou le nombre de biens vendus et leur prix unitaire.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        La valeur ajoutée se calcule en soustrayant les consommations intermédiaires d’une entreprise, c’est-à-dire les matières premières et les services qu’elle a dû acheter pour produire, à son chiffre d’affaires. En ajoutant à la valeur ajoutée, les subventions d’exploitation et en ôtant les impôts, taxes et versements assimilés, ainsi que les charges de personnel, on obtient l’excédent brut d’exploitation.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

          1. Bonjour,

            La valeur de la production désigne le montant de ce qui a été produit par une entité (une entreprise par exemple) au cours d’une période donnée. Le prix de vente est le prix auquel est vendue une unité de bien ou de service.

            Meilleures salutations,

            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,

        La valeur ajoutée se calcule en soustrayant du chiffre d’affaires les coûts intermédiaires, c’est-à-dire les biens et services consommés ou transformés au cours du processus de production.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour,
      Cela veut-il dire que le PIB d’un pays est la somme des VA des entreprises ? ou bien plutot de la somme des chiffres d’affaires ?
      Pouvez vous m’éclairez sur ce point svp ?
      merci

      1. Bonjour,

        Le PIB correspond effectivement à la somme des valeurs ajoutées. L’utilisation des chiffres d’affaires, c’est-à-dire de données issues de la production, biaiserait le calcul, puisque certaines productions seraient comptabilisées à plusieurs reprises (car certains biens produits sont utilisés par d’autres entreprises dans leur propre processus de production).

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        A priori, les économistes se sont plutôt intéressés à la relation entre le mode de financement et la valeur de l’entreprise (autour du théorème de Modigliani-Miller et de sa réfutation notamment). Il n’existe, à notre connaissance, que peu de travaux sur la relation pouvant exister le mode de financement d’une entreprise et sa valeur ajoutée.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,

        La valeur ajoutée se calcule en soustrayant le chiffre d’affaires d’une entreprise au montant total des consommations intermédiaires. Elle mesure donc la richesse réellement créée par l’entreprise, mais n’est pas égale au bénéfice de celle-ci.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

112 commentaires

Commenter