Comptes de l'entreprise

« Valeur ajoutée » qu’est-ce que c’est ?

La valeur ajoutée (VA) représente la richesse nouvelle produite qui pourra être répartie sous forme de revenus. C’est une notion différente du chiffre d’affaires (CA) qui représente la somme de l’ensemble des ventes des entreprises. La valeur ajoutée est obtenue si on soustrait du chiffre d’affaires les coûts intermédiaires, c'est-à-dire les matières premières et les services que les entreprises ont du acheter pour produire.

On a donc VA = CA – coûts intermédiaires.

Prenons l’exemple du pain : la valeur ajoutée dans la production du pain représente la différence entre le prix du pain vendu (CA) et la somme du prix de la farine, du levain, de l’électricité, etc consommés pour produire ce pain.

Attention cependant, pour produire, une entreprise ne se contente pas de consommer des matières premières ou des services, elle utilise aussi des équipements et achète des brevets. Dans l’exemple du pain, il s’agira du fournil par exemple. Ces biens, étant des investissements, ne sont pas comptabilisés dans les coûts intermédiaires. Ils vont être utilisés plusieurs années, au lieu d’être consommés en une seule fois. Mais ils finiront par s’user ou par devenir techniquement désuets et il faudra les renouveler.

On appelle valeur ajoutée brute le calcul de la valeur ajoutée qui ne tient pas compte de cette usure des biens d’équipement (on parlera de profit brut, comme on parle couramment de  produit intérieur brut   Définition Indicateur économique mesurant les richesses créées dans un pays sur une période donnée.
Il correspond à la somme des valeurs ajoutées dégagées par les entreprises financières et non financières, les collectivités publiques, les ménages et les associations à but non lucratif résidant dans ce pays, soit la totalité de la production de biens et services réalisée sur la période considérée dans un pays donné.
La variation du PIB sur une période donnée est l’indicateur le plus couramment utilisé pour mesurer la croissance économique
, le fameux PIB qui correspond à la somme de toutes les richesses produites dans le pays par tous les agents économiques). On parlera de valeur ajoutée nette si on déduit les dotations aux amortissements des équipements utilisés pour la production.

La part des consommations intermédiaires des sociétés non financières a été assez stable de puis le début du siècle jusqu’en 2007, représentant 60 % et la valeur ajoutée brute 40 % du chiffre d’affaires global.

Chiffre d'affaires des sociétés non financières

Créé le 22 mai 2009 - Dernière mise à jour le 09 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
50 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
roland7458 , publié le 20/07/2016 00:12

C'est top la finance, ça n'est pas si compliqué que ça.

L’équipe de l’IEFP, publié le 03/05/2016 10:09

Bonjour,

Les consommations intermédiaires sont tous les achats effectués auprès des fournisseurs et qui permettent à l’entreprise de produire les biens ou services qu’elle vend. Le coût de revient, c’est le coût unitaire, c’est-à-dire le coût d’un produit ou d’un service. On l’obtient en divisant les coûts totaux de production (dans lesquels on retrouve les consommations intermédiaires, mais aussi les charges de personnel) par les quantités produites. On peut orienter notre internaute vers notre article sur le coût de revient : http://www.lafinancepourtous.com/index.php/Vie-professionnelle-et-retraite/Creer-son-entreprise/Comment-calculer-un-cout-de-revient

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

L’équipe de l’IEFP, publié le 03/05/2016 09:58

Réponse à Lulu
Bonjour,

La valeur ajoutée se calcule avant de déterminer le bénéfice. C’est un solde qui s’obtient en retranchant les consommations intermédiaires (c’est-à-dire les achats des inputs de production effectués auprès d’autres entreprises, comme les matières premières, l’électricité pour faire fonctionner les équipements, ….) du chiffre d’affaires (le total des ventes). En gros, la valeur ajoutée correspond à la valeur créée par le travail de l’entreprise à partir des inputs de production. Mais comme elle ne prend pas en compte toutes les charges liées au processus de production, elle ne peut pas être confondue avec le bénéfice.

Pour ensuite obtenir le bénéfice net, il faut retirer de la valeur ajoutée un certain nombre de charges comme les charges de personnel, les taxes et impôts liés à la production, les amortissements et provisions, les frais financiers et les impôts sur les bénéfices.
Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Julien , publié le 02/05/2016 21:25

Bonjour, je voudrais savoir quelle est la différence entre les consommations intermédiaires et le coût de revient ? Merci d'avance

Lulu , publié le 30/04/2016 18:15

Bonjour,
je ne comprends pas bien cette notion... est ce que la valeur ajoutée est similaire au bénéfice ?

L’équipe de l’IEFP, publié le 22/04/2016 17:32

Bonjour,

Oui, le chiffre d’affaires est bien la somme des revenus annuels, ou plus exactement la somme des ventes annuelles. Pour les entreprises de la pêche, la valeur ajoutée est égale à la différence entre le chiffre d’affaire (somme des ventes de poissons pêchés) et les consommations intermédiaires, c’est-à-dire les charges payées à des autres entreprises et qui sont indispensables pour permettre la pêche (coûts du carburant pour les navires essentiellement).

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

L’équipe de l’IEFP, publié le 15/04/2016 16:29

Réponse à Chloe
Bonjour,

Les consommations intermédiaires sont des biens et services qui sont, soit transformés, soit détruits lors de la production.
Les salaires et les impôts, les intérêts et charges sociales ne sont pas comptés dans les consommations intermédiaires (on ne consomme pas un salarié).


melhouni , publié le 12/04/2016 10:50

bonjour, est-ce-que le chiffre d'affaire signifie la somme totale annuelle des revenus? Cas des entreprises de peche; c'est quoi le chiffre d'affaire et la valeur ajoutée? Merci.

Chloe , publié le 09/04/2016 10:41

Bonjour, les consommations intermédiaires jai encore du mal a les differencier.. es que led impots, les salaires,les achats de matiere 1er,les achats autres et charges externe en sont ? Et les impots sur le benfice,les interet,charges social... ?es que en gros cest la colone "charges" du comptr fe resultat dune entreprise?? Merci.

L’équipe de l’IEFP, publié le 18/03/2016 10:59

Bonjour,

Les deux cas sont très différents. On a une économie à forte valeur ajoutée, mais de petite taille. Elle est très productive puisque son taux de valeur ajoutée est de 50 % (50/100). La seconde présente les caractéristiques inverses.
Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !