Taux d’intérêt

Combien coûte votre emprunt ?

Quel que soit le motif de votre emprunt, vous souhaitez en connaître le coût. Voici les éléments à prendre en compte et quelques calculs de base pour bien évaluer le coût d’un crédit et choisir la formule la mieux adaptée à votre situation.

Intégrez tous les coûts

Le taux d’intérêt nominal proposé par l’établissement bancaire n’est suffisant ni pour comparer les offres de crédits, ni pour déterminer le prix de revient réel d’un crédit. Il faut ajouter les frais de dossiers, les assurances, les frais liés aux garanties.

Les frais d’assurance

En France, l’assurance crédit décès - invalidité, autrement appelée  "assurance emprunteur" est exigée pour tout crédit immobilier mais pas pour les crédits à la consommation. Plus la somme empruntée et la durée sont importantes plus cette assurance a du sens, car elle dégage vos héritiers de toute obligation de remboursement.
Le coût oscille entre 0,3 et 0,5 % du montant du prêt pour les emprunteurs de moins de 65 ans au moment de l’emprunt. Au-delà, le coût augmente vite. 
Les banques qui vous font le crédit de base proposent en même temps les assurances crédit nécessaires. Mais elles ne peuvent plus vous imposer la souscription de leur assurance crédit "maison", depuis le 1er septembre 2010. Vous pouvez souscrire l'assurance de prêt auprès de l'assureur de votre choix.
D’autres assurances comme l’assurance perte d’emploi sont facultatives. Utile notamment pour un crédit immobilier à long terme, elle sera néanmoins difficile à obtenir si vous êtes en situation de travail précaire et si vous n’avez pas un contrat de travail à durée indéterminée. 

Les frais de dossier

Ils sont prélevés par l’établissement de crédit, lors de la mise en place du crédit. Ils peuvent l’être également si votre dossier « ne passe pas » et que votre crédit est refusé. Ces frais correspondent au coût de l’analyse du dossier de demande de crédit. Selon les types de prêts et les banques, ils peuvent être fixes ou proportionnels au montant du prêt. Ils représentent jusqu’à 1% du montant financé.

Les frais annexes

Ils comprennent les coûts que la banque a engagés pour votre compte : timbres fiscaux, frais d’enregistrement, etc. En règle générale, ils ne dépassent pas quelques dizaines d’euros.
En cas d’achat d’un bien immobilier un notaire devra superviser et ratifier la transaction immobilière. Ces frais, obligatoires et substantiels (ils représentent 6 à 7 % du prix d’acquisition d’un logement ancien) ne sont pas des frais liés au crédit et une bonne partie est de nature fiscale (droits d’enregistrement).

Voir le site des Notaires de France

Le taux annuel effectif global de l’emprunt (TAEG) 

Il ajoute tous les éléments du coût de l’emprunt au taux d’intérêt, lui même calculé sur une base actuarielle. Même s’ils sont payés en une fois au début du crédit, les coûts fixes sont divisés par la durée du crédit pour pouvoir être calculés en pourcentage. Le TAEG vous permet de calculer le prix de revient « tout compris » de votre crédit et de comparer les offres dans leurs globalités, et pas seulement en comparant les taux nominaux. 

Le taux effectif du crédit est un élément important du coût et de petites différences aboutissent au bout du compte à de variations non négligeables de coût : 6,5 % de taux d’intérêt au lieu de 6 % sur un crédit de 50 000 € empruntés pour 10 ans représente une mensualité supplémentaire de 12,64 € et un coût supplémentaire global du crédit de plus de 1 500 €. 

Le TAEG ne suffit pas à apprécier le coût réel d’un crédit révolving ou renouvelable. Tout dépend du rythme auquel le capital est remboursé. Voir notre article  "De quels taux parle-t-on ?"

Coût total du crédit et montant des mensualités

Quatre données constituent les bases du calcul du coût de votre emprunt : le montant de votre emprunt, le taux d’intérêt, la durée de l’emprunt, la périodicité du remboursement du capital et du paiement des intérêts (le plus souvent il s’agit de mensualités). Avec ces données, il est possible d’établir l’échéancier de vos remboursements. C’est ce qu’on appelle le tableau d’amortissement de votre emprunt.

Ce document est joint à l’offre de prêt immobilier. Il n'a pas de caractère obligatoire pour le crédit à la consommation. Il indique le montant dû par l’emprunteur à chaque échéance en détaillant la répartition du remboursement entre : le capital, les intérêts, la prime relative aux assurances et le capital restant dû après chaque mensualité. 
En cas d’emprunt à taux variable, le taux est indexé sur une donnée incertaine comme l’évolution générale des taux d’intérêt. Il sera impossible d’établir le tableau d’amortissement qui s’appliquera effectivement. Le tableau d'amortissement sera fourni pour des simulations d'évolution de taux.

Le coût global de votre emprunt est égal à la différence entre le total des mensualités (plus les frais fixes) et le montant de l’emprunt. Ce chiffre doit également vous être communiqué par votre banquier.

Cette donnée essentielle n’est pourtant pas le seul critère du choix. La charge financière qu’il vous faudra payer à chaque échéance, ce qu’elle pèsera dans votre budget sont également un critère important de la décision. N’oubliez jamais que les charges d’un crédit sont des dépenses contraintes, des charges fixes dans votre budget.

Il faut bien prendre en compte ces différentes dimensions, pour partie contradictoire, pour définir au bout du compte le montant de l’emprunt que vous pourrez souscrire, sa durée et le taux d’intérêt que vous pourrez obtenir.

Par exemple, choisir une durée plus longue pour un emprunt immobilier (par exemple 20 ans au lieu de 15) : cela conduit généralement à payer un taux d’intérêt généralement plus élevé pendant plus longtemps. Le coût global du crédit est plus élevé. Mais les mensualités sont plus faibles. Si on se fixe comme objectif prioritaire de ne pas dépasser une limite de charge financière mensuelle, cela permet d’emprunter davantage.

Montant et coût du crédit

Hypothèse A : Vous souscrivez un prêt de 200 000 euros au taux de 5,5 % sur 15 ans.

 

Hypothèse A

Hypothèse B

Hypothèse C

Montant de l’emprunt

200 000 €

200 000 €

229 000 €

Taux d’intérêt (hors frais fixes)

5,5 %

5,7 %

5,7 %

Durée de l’emprunt

15 ans

20 ans

20 ans

Montant des mensualités

1 634,17 €

1 398,47 €

1600,00 €

Coût global du crédit (hors frais fixes)

94 150 €

135 632 €

155 000 €

Hypothèse B : Le montant de l’emprunt est le même que dans l’hypothèse A. Le crédit est allongé de 5 ans. Le taux d’intérêt est supérieur de 0,2 %. Le coût du crédit augmente de 44 % mais les mensualités diminuent de près de 15%.
Hypothèse C : Le crédit est allongé de 5 ans par rapport à l’hypothèse A. Le taux d’intérêt est supérieur de 0,2 %. Le montant des mensualités est stable 1600 €. Le coût global du crédit est supérieur de 64,5 % mais le montant de l’emprunt est augmenté de près de 15% ! 

Les différentes modalités de remboursement du prêt

La méthode généralement utilisée est celle des remboursements périodiques d’un montant constant. Il s’agit le plus souvent de mensualités. Toutes les simulations fournies par notre calculette sont établies sur la base de cette hypothèse.
Pour en mesurer les avantages, on peut faire la comparaison avec des modalités différentes de remboursement. 

Hypothèse : soit une somme de 50 000 € sur 4 ans empruntée avec un taux d’intérêt global de 9 %. Supposons pour plus de simplicité que les paiements se font par annuités. 

  • 1er cas : les annuités de remboursement sont constantes

Le tableau d’amortissement est le suivant :

Années

Capital restant dû

Intérêts

Remboursements annuels de capital (croissants)

Annuités identiques

1

50 000,00 €

4.500,00 €

10 933,40 €

15 433,40 €

2

39 066,60 €

3 516,00 €

11 917,40 €

15 433,40 €

3

27 149,20 €

2 443,30 €

12.990,10 €

15 433,40 €

4

14 159,10 €

1 274,30 €

14 159,10 €

15 433,40 €

Total

11 733,60 € 

50 000,00 €

61 733,60 €

 

= coût du crédit

 

(Source : Edith Ginglinger et Jean-Marie Hasquenoph , "Mathématiques Financières", Editions Economica) 

  • 2ème cas : Supposons maintenant que l’on rembourse chaque année une partie constante de capital.

Le tableau d’amortissement devient : 

Années

Capital restant dû

Intérêts

Remboursements annuels de capital (identiques)

Annuités dégressives

1

50 000,00 €

4 500,00 €

12.500,00 €

17 000,00 €

2

37 500,00 €

3 375,00 €

12 500,00 €

15 875,00 €

3

25 000,00 €

2 250,00 €

12 500,00 €

14 750,00 €

4

12 500,00 €

1 125,00 €

12 500,00 €

13 625,00 €

Total

11 250,00 €

50 000,00 €

61 250,00 €

 

= coût du crédit

 

Le coût total de l’emprunt est un peu plus faible. Le montant des annuités diminue progressivement. La première année il faudra rembourser plus que dans le cas des annuités constantes. C’est l’inconvénient principal. Lorsque l’on souscrit un emprunt les premières échéances sont souvent plus difficiles à supporter et il est préférable de ne pas les alourdir. 

  • 3ème cas : le remboursement du capital emprunté est effectué seulement au bout des 4 ans.

Chaque année l’emprunteur ne paie que les intérêts.

Le tableau d’amortissement devient :

Années

Capital restant dû

Intérêts

Remboursements du capital "in fine"

Annuités totales

1

50 000,00 €

4 500,00 €

0,00 €

4 500,00 €

2

50 000,00 €

4 500,00 €

0,00 €

4 500,00 €

3

50 000,00 €

4 500,00 €

0,00 €

4 500,00 €

4

50 000,00 €

4 500,00 €

50 000,00 €

54 500,00 €

Total

18 000,00 € 

50 000,00 €

68 000,00 €

 

= coût du crédit

 

Le coût global du crédit est sensiblement plus élevé (+ de 50 %) puisque les intérêts portent sur la totalité du capital pendant toute la période. Néanmoins cette formule peut être utile dans deux cas : lorsque l’emprunteur anticipe une rentrée d’argent l’année de la fin de son emprunt, ou s’il peut lui-même épargner les sommes qu’il n’aura pas à payer chaque année et s’il peut les placer avec un rendement suffisant (égal ou supérieur au surcoût de l’emprunt). 

Créé le 23 février 2012 - Dernière mise à jour le 31 mai 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
8 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 16/09/2016 16:22

Bonjour,

Vous pouvez établir votre plan de remboursement grâce à ce lien : http://www.pap.fr/argent/calculettes/tableau-amortissement

Meilleures salutations.

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

archime9sk , publié le 15/09/2016 15:40

Bonjour
Nous voudrions emprunter 15000 € pour 2ans. son taux est 6%. Quelle seront les echéances? Merci d'avance.

L’équipe de l’IEFP, publié le 29/09/2015 16:09

Bonjour,

Compte tenu des éléments transmis, vos échéances se situeraient aux alentours de 1 800 €/mois (dans l’hypothèse d’un prêt à taux fixe à remboursement constant).
Pour calculer précisément vos mensualités, vous devez également tenir compte des frais de dossier, du coût de l’assurance emprunteur…
Nous vous invitons à utiliser notre calculateur de Crédit immobilier, en ligne sur notre site (lien direct : http://www.lafinancepourtous.com/calculateurs/credit/calculateur_credit-immo.php)
Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

René , publié le 28/09/2015 16:21

Nous allons emprunter 300 000 euros pendant 20 ans. Son taux d'emprunt est à 4%. Quelles seront les échéances. Merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 11/08/2015 18:28

Bonjour,

Nous vous invitons à utiliser nos calculateurs pour comparer les coûts et les conditions des différentes propositions de prêts des établissements de crédits. Pour les crédits immobiliers : http://www.lafinancepourtous.com/calculateurs/credit/calculateur_credit-immo.php et pour les crédits à la consommation : http://www.lafinancepourtous.com/calculateurs/credit/calculateur_credit-conso.php

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

aigret , publié le 09/08/2015 08:36

Je voudrais connaître le taux d'emprunt sur 38500 euros à 2% sur 9 ans et sur 6 ans
je vous remercie

L’équipe de l’IEFP, publié le 26/03/2015 10:07

Bonjour,

Le coût total du crédit (exprimé en euros), tout comme le TAEG (exprimé en pourcentage), est calculé à partir du taux nominal du prêt (également dénommé taux de base ou taux débiteur).
Puis sont ajoutés les frais rendus obligatoires pour l'obtention du prêt : frais de dossier, frais d'assurance décès-invalidité, frais de garantie...

Un exemple : pour un prêt de 10 000 euros, remboursé sur 3 ans, avec un taux débiteur de 5,20 % et une assurance décès-invalidité de 7,00 euros par mois. Le TAEG sera de 6,95 % (avec une mensualité de 300 euros). Le coût total du crédit sera de 1 073 euros.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

claireG , publié le 24/03/2015 19:51

Bonjour,

Le taux annuel effectif global de l’emprunt (TAEG)

Il ajoute tous les éléments du coût de l’emprunt au taux d’intérêt, lui même calculé sur une base actuarielle. Même s’ils sont payés en une fois au début du crédit, les coûts fixes sont divisés par la durée du crédit pour pouvoir être calculés en pourcentage. Le TAEG vous permet de calculer le prix de revient « tout compris » de votre crédit et de comparer les offres dans leurs globalités, et pas seulement en comparant les taux nominaux.

Avec votre définition, de ce que je comprends, le coût total du crédit doit se baser sur le TAEG non? Enfin le montant total payé à la banque, au final, on le calcule avec le TAEG ?
Merci pour vos éclaircicements

Noter cet article
  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 2.8

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
QUESTIONS/RÉPONSES Posez votre question
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !