PRATIQUE

DÉCRYPTAGES

Prêt étudiant

Le prêt étudiant classique

Le budget d’un étudiant est souvent élevé en fonction du coût des études dans certaines écoles. Ainsi, malgré le concours des parents et les éventuelles aides publiques (allocation logement, bourses d’études…), il est parfois nécessaire de recourir à un emprunt pour pouvoir joindre les deux bouts. La plupart des banques proposent des prêts spécifiques réservés aux étudiants.

Les conditions d’obtention

Les prêts étudiants proposés par les banques s’adressent particulièrement aux jeunes âgés de 18 à 25 ans. Pour pouvoir en bénéficier, l’étudiant doit être inscrit dans un établissement d’études supérieures. Peu importe la nature et la durée des études poursuivies : BTS, université, grandes écoles…
L’étudiant devra également fournir une caution parentale ou d’un tiers et éventuellement souscrire une assurance-décès-invalidité pour pouvoir obtenir son prêt (la plupart des banques l’exige)

Des montants élevés et un taux attractif

Ces prêts sont accordés à un taux d’intérêt particulièrement attractif, en moyenne de 2 à 3 points inférieur à celui des prêts classiques. Le montant du prêt dépend des besoins de l’étudiant, de la durée de ses études et de ses possibilités de remboursement une fois qu’il sera entré dans la vie active. Ce montant peut varier de 800 € à 30 000 €.

Une somme à utiliser librement

L’emprunteur n’est pas tenu de justifier son utilisation des sommes empruntées. Elles peuvent aussi bien servir à régler ses frais d’études, à couvrir les dépenses de la vie courante (loyer, caution, transports…) qu’à financer l’acquisition de biens d’équipement.

Certaines banques proposent également un déblocage progressif, c’est-à-dire que les fonds peuvent être débloqués un peu chaque année, au lieu d’être mis à disposition en une seule fois. Cette formule est intéressante car les fonds sont versés au rythme des besoins réels de l’étudiant. Le coût total du crédit est alors moins élevé, car les intérêts ne courent qu’à compter de chaque déblocage des fonds.

Un remboursement différé

Le mode de remboursement des prêts étudiants est particulier. Le remboursement ne commencera qu’au terme d’une période appelée « différé de remboursement » ou « période de franchise ». Ce différé permet à l’étudiant de ne rembourser son prêt qu’une fois ses études terminées et un emploi stable trouvé. La durée de cette période correspond donc à celle de ses études avec une petite marge pour plus de souplesse.
Deux formules de différé existent : le différé partiel et le différé total. Avec un différé partiel, l’emprunteur ne paye que les intérêts et la cotisation d’assurance. Avec un différé total, il ne paye que l’assurance. A la fin de ses études, l’emprunteur rembourse l’intégralité du crédit. Cette seconde solution parait plus séduisante mais elle est aussi plus coûteuse car pendant la période de différé, les intérêts dus chaque année viennent s’ajouter au montant du capital emprunté et produisent à leur tour des intérêts. Les banques limitent généralement la durée totale du prêt à neuf ans donc plus la durée du différé est longue, plus celle du remboursement sera courte.

Un remboursement anticipé

A noter qu’il est possible de rembourser à tout moment par anticipation, sans donner de raison ou de justificatif.

Cependant, à compter du 1er mai 2011 : une indemnité de remboursement anticipé peut être prévue si le montant remboursé est supérieur à 10 000 euros sur une période de 12 mois, et cette indemnité ne pourra dépasser :

  • 1 % du montant du crédit si la durée restante du crédit est supérieure à 1 an,
  • 0,5 % si cette durée ne dépasse pas un an.

 En aucun cas l'indemnité éventuelle ne peut dépasser le montant des intérêts que vous auriez payés entre le date du remboursement anticipé et la date de fin du contrat.

Créé le 31 janvier 2012 - Dernière mise à jour le 07 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
8 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 07/09/2016 10:59

Bonjour,

A priori cela ne semble pas possible mais il conviendrait de vous en assurer auprès de la banque sélectionnée.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Mascha , publié le 06/09/2016 16:32

Bonjour,

Concernant le garant, est-ce qu'il est acceptable qu'il habite hors UE et hors la France?

L’équipe de l’IEFP, publié le 10/09/2015 11:19

Bonjour,



Le prêt étudiant classique

Le budget d’un étudiant est souvent élevé en fonction du coût des études dans certaines écoles. Ainsi, malgré le concours des parents et les éventuelles aides publiques (allocation logement, bourses d’études…), il est parfois nécessaire de recourir à un emprunt pour pouvoir joindre les deux bouts. La plupart des banques proposent des prêts spécifiques réservés aux étudiants.
Les conditions d’obtention

Les prêts étudiants proposés par les banques s’adressent particulièrement aux jeunes âgés de 18 à 25 ans. Dans votre cas, il conviendrait de vous faire financer cette formation par un CIF, une aide de votre employeur, d'une collectivité (Conseil régional, par exemple). N'hésitez pas non plus, à prendre l'attache du service formation continue de l'établissement supérieur en question, afin de trouver une solution.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

agon , publié le 09/09/2015 21:41

Bonjour,
Je souhaiterais financer un master, dans le cadre d'une reprise d'études, mais j'ai bien plus de 30 ans. Est-ce que je peux bénéficier d'un prêt étudiant. Si non, quelles sont les possibilités de financement qui s'offrent à moi ?
D'avance , merci pour votre réponse.

L’équipe de l’IEFP, publié le 19/01/2015 09:39

Bonjour,

En théorie, vous avez la possibilité d'engager une éventuelle renégociation de votre prêt ou d'opter pour un rachat de celui-ci. Il convient d'obtenir l'accord de votre banquier pour la première option ou de trouver un établissement de crédit susceptible de vous le racheter.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

TomTom , publié le 15/01/2015 22:32

Bonjour,
Venant de terminer mes études je m'apprête commencer le remboursement de mon emprunt étudiant. On entend souvent parler de renégociation de crédit immobilier, est-ce quelque chose de possible/faisable pour un emprunt étudiant? Si oui sous quelles conditions?
De même un rachat de crédit par une autre institution bancaire est-il envisageable?

L’équipe de l’IEFP, publié le 30/04/2014 16:38

Bonjour,

Il vous d'abord être inscrite dans un établissement de l'enseignement supérieur, en France puis d'avoir une caution pour ce prêt.
Dans votre cas, il ne s'agit pas de la solution la plus adaptée. Vous devriez solliciter une bourse nationale, française ou européenne, par exemple. Des fondations offrent également des solutions financières pour certain cursus.
N'hésitez pas à vous informer auprès de l'Ambassade de France.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

inesversus , publié le 30/04/2014 14:07

Bonjour,je suis une étudiante Africaine et j'aimerais faire mon cycle de master dans une université française, malheureusement mes parent n'auront pas assez d'argent pour subvenir à mes besoins si j'arrive en France. Est-ce que je peut demander un prêt?

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !