FICOBA – Fichier des comptes bancaires et assimilés

la finance pour tous

Depuis le 1er septembre 2020, les ouvertures, clôtures ou modifications de location d’un coffre-fort sont déclarées au fichier Ficoba. Les banques ont jusqu’au 31 décembre 2024 pour communiquer les noms des titulaires de comptes déjà immatriculés.

Le Fichier des Comptes Bancaires et assimilés (FICOBA), géré par la Direction générale des finances publiques (DGFIP), recense tous les comptes bancaires et les comptes assimilés (comptes d’épargne, comptes-titres…) ouverts en France.

Les informations recensées par le FICOBA

FICOBA Fichier des comptes bancaires et assimiles Les informations enregistrées concernent les opérations d’ouverture, de modification et de clôture des comptes. Sont consignées les données relatives à :

  • l’identité de l’établissement qui gère le compte,

  • le numéro, la nature, le type et les caractéristiques du compte,

  • la date d’ouverture, de modification ou de clôture du compte,

  • l’identité du ou des titulaires du compte (nom, prénom date et lieu de naissance, adresse, numéro de SIRET pour les entrepreneurs individuels et les personnes morales).

L’ouverture, la modification et la clôture des comptes sont déclarées par les organismes qui gèrent les comptes (établissements bancaires et financiers, centres de chèques postaux, sociétés de Bourse…), à la Direction générale des finances publiques (DGFIP) qui procède à leur inscription dans le fichier (Code général des impôts – ann IV, article 164 FB modifié par l’arrêté ministériel du 24/04/2020).

Depuis le 1er septembre 2020, les locations de coffre-fort (ouverture, clôture ou modification) sont également déclarées au fichier Ficoba. Les banques ont jusqu’au 31 décembre 2024 pour communiquer les noms des titulaires. Cette mesure résulte de l’application de la directive européenne sur la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

La durée d’inscription

Les données sont conservées toute la durée de fonctionnement du compte et pendant 10 ans après la date de clôture du compte.

La consultation du fichier

Les conditions d’accès à ce fichier sont strictement encadrées par la loi (article L103 du livre des procédures fiscales). Les principales personnes ou organismes habilités à consulter le FICOBA sont :

  • certains agents de la DGFIP, des douanes, de la répression des fraudes et de TRACFIN,

  • les autorités judiciaires et les officiers de police judiciaire,

  • les agents de la Banque de France dans le cadre de la gestion du Fichier Central des Chèques,

  • les huissiers de justice agissant avec un titre exécutoire (les huissiers n’ont pas accès aux informations sur l’existence de la location de coffre-fort d’un débiteur),

  • les personnes chargées de poursuivre le recouvrement de créances alimentaires (agents de la CAF ou des caisses de retraite, agents de Pôle Emploi par exemple),

  • les établissements bancaires, dans certaines situations précises (lutte contre la double détention de produits d’épargne réglementée comme le Livret A),

  • les notaires en charge d’une succession (consultation du fichier rendue obligatoire par la loi du 13 juin 2014 relative aux comptes bancaires inactifs, afin d’identifier l’ensemble des comptes ouverts au nom du défunt),

  • le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme…

Le droit d’accès individuel

Le titulaire du compte (personne physique), ou ses héritiers en leur qualité d’ayants droit héritant du solde des comptes bancaires (depuis le 01/01/20216), peut consulter les informations les concernant.

Le droit d’accès par le titulaire

Ce droit d’accès s’exerce auprès du centre des finances publiques ou de la CNIL, selon la nature des informations consultées. Dans les deux cas, il est nécessaire de joindre à sa demande une copie de sa pièce d’identité.

  • Pour accéder aux données d’identification personnelles (nom, prénom, date de naissance, adresse…), la demande est à adresser au centre des finances publiques dont dépend son domicile.

  • Pour accéder aux informations relatives aux comptes bancaires (la nature et à l’identification du compte : numéro, type, caractéristiques du compte, coordonnées de l’établissement gestionnaire du compte…), c’est la CNIL qui doit être saisie d’une demande de droit d’accès indirect :

    – par courrier :
    3, place de Fontenoy – TSA 80715 – 75334 Paris cedex 07

    – par téléphone : 01 53 73 22 22

Le droit d’accès par l’héritier

Les héritiers, en qualité « d’ayant-droit du solde des comptes détenus par la personne décédée », peuvent obtenir directement la communication des données relatives aux comptes détenus par la personne décédée. La demande doit être envoyée à l’adresse suivante :

Centre national de traitement FBFV
BP 31
77421 MARNE LA VALLÉE CEDEX 02

La demande doit être accompagnée d’une copie des pièces justificatives nécessaires à leur traitement (acte de décès, document attestant de la qualité d’héritier…).

Le droit de rectification

En cas de rectification éventuelle, le titulaire du compte ou ses héritiers doivent s’adresser à l’établissement gestionnaire du compte concerné, qui transmettra une déclaration rectificative à l’administration fiscale en vue de la mise à jour du fichier FICOBA.

 

    20 commentaires sur “FICOBA – Fichier des comptes bancaires et assimilés”
20 commentaires

Commenter