Renégociation de crédit dans sa banque

la finance pour tous

Il est toujours possible de renégocier les conditions initiales de son crédit (taux, mensualités, durée…) auprès du prêteur. Mais rien n’oblige celui-ci à accepter cette renégociation.

La renégociation d’un prêt est une opération par laquelle votre banque va remplacer le crédit en cours par un nouveau crédit. Si ce changement est effectué auprès d’un autre établissement, on parle de « rachat de prêt ».

D’une manière générale, meilleure sera votre relation avec votre conseiller bancaire, plus sera possible une négociation. Mais sur quoi négocier ?

On renégocie le taux d’intérêt ou la durée du crédit, ce qui a pour effet de modifier à la baisse ou à la hausse vos mensualités.

Négocier le taux d’intérêt

Si vous souhaitez renégocier à la baisse votre taux d’intérêt (fixe ou variable) c’est que vous constatez que l’évolution de la situation économique et des marchés financiers oriente les taux à la baisse et que vous souhaitez profiter de cet effet d’aubaine. Mais le contrat initial ne peut être modifié sans l’accord des deux parties, et si certains établissements vont accepter une baisse, d’autres la rejetteront sans contrevenir à la loi.

Si l’établissement refuse, vous pouvez faire racheter votre crédit par un autre établissement, en contrepartie du remboursement anticipé de votre premier crédit. Mais vous aurez à régler une pénalité de remboursement anticipé à votre prêteur en cours.

Négocier la durée de votre crédit

Vous pouvez vouloir renégocier la durée de votre crédit. Si cette possibilité est prévue dans votre contrat initial, votre établissement prêteur ne peut pas s’y opposer, mais sinon, il peut refuser.

En fait, c’est moins la durée de votre crédit que la mensualité qui sera modifiée, selon que votre contrat prévoit explicitement une faculté d’augmentation ou de diminution de la mensualité. Contractuellement, s’il y a accord des deux parties, cet accord se traduira par un avenant au contrat initial qui fixera le taux effectif global, le nouvel échéancier d’amortissement et le coût total du crédit calculé sur les échéances et frais à venir.

Vous disposerez d’un délai de réflexion de dix jours à compter de la date de réception de l’avenant envoyé par le prêteur pour l’accepter ou le refuser.

    2 commentaires sur “Renégociation de crédit dans sa banque”

2 commentaires

Commenter