Crédit : la modulation ou le report d’échéances

la finance pour tous

Des conditions particulières de certains prêts à taux fixe permettent de rembourser plus souplement le crédit en ajustant, à la hausse ou à la baisse, les échéances selon ses capacités financières.

Moduler ou reporter vos échéances

Adapter le montant de la mensualité à l’évolution de vos revenus

De nombreux crédits sont modulables : au bout d’un ou deux ans, il est possible de réviser le montant de la mensualité, dans des limites fixées par l’établissement bancaire.

Vous recevez un nouvel échéancier indiquant la mensualité révisée, la nouvelle durée et le coût total de l’opération. Le taux du prêt est toujours le même. Soyez vigilant sur les frais éventuels prévus lors de la modification.

Augmenter la mensualité : la durée du prêt est réduite

Vous augmentez vos mensualités de remboursement grâce à la hausse de vos revenus. Vous réduisez ainsi la durée du prêt et donc son coût total.

Un exemple pour bien comprendre

Il y a deux ans vous avez emprunté 200 000 euros sur 20 ans au taux de 2 %.

La mensualité est de 1 012 €.

Le coût total du crédit sur cette période est de 42 825 €.

2 ans plus tard vous augmentez la mensualité de 10 % : elle s’élève alors à 1 113 €.

En augmentant la mensualité de 10 % sur la durée restante du remboursement, vous réduisez de 23 mois la durée de remboursement et réduisez le coût du crédit de l’ordre de 4 000 €.

Réduire la mensualité : un impact non négligeable sur le coût global du crédit

A l’inverse, vous réduisez le montant de vos mensualités pour faire face à une difficulté passagère, une baisse des revenus par exemple. Mais vous allongez la durée de remboursement du prêt, ce qui accroît le coût total.

Reprenons notre exemple

A l’inverse, au bout de deux années de remboursement, vous voulez diminuer la mensualité de 10 % : elle s’élève alors à 911 €.

En réduisant la mensualité de 10 %, vous rallongez de 30 mois la durée de remboursement et le coût du crédit augmente de plus de 5 000 €.

Le report d’échéance

Le prêt peut aussi autoriser un report des échéances. Vous suspendez le remboursement des mensualités durant une période déterminée (souvent pour des besoins passagers de trésorerie). Mais attention ! lorsque vous ne remboursez pas les mensualités, les intérêts continuent à courir, ce qui a un impact sur la durée et le coût total de l’opération.

Reprenons l’exemple d’un prêt de 200 000 € sur 20 ans : si vous demandez au bout de deux années à suspendre 3 mensualités, la durée du crédit augmente de 5 mois supplémentaires, et le coût du prêt grimpe de 1 312 €. En effet, les intérêts non perçus par la banque sont ajoutés au capital à rembourser. Même si vous ne disposez toujours que de 200 000 €, vous devez rembourser ce montant + les intérêts compris dans les 3 mensualités suspendues. Cela donne lieu au calcul d’un nouveau tableau d’amortissement. 

Cette souplesse est à utiliser avec modération car elle renchérit le coût : en effet, les mensualités non remboursées produisent des intérêts, ce qui explique l’allongement de la durée du prêt.

Comprendre le remboursement d’un crédit

Pour les prêts amortissables, la mensualité de crédit comporte une part d’amortissement du capital et une part d’intérêts, calculés sur le capital restant dû.

Alors que le montant de l’échéance mensuelle est fixe, c’est à dire qu’elle reste identique pour toute la durée du prêt, la part des intérêts et celle du capital évoluent toute la durée de remboursement. La part des intérêts est plus élevée en début de prêt et diminue progressivement.

Remboursement annuel d’un prêt : parts du capital et des intérêts

Plus la modulation de l’échéance, à la hausse comme à la baisse, intervient tôt dans la durée totale du prêt, plus elle a un impact, positif ou négatif, sur la durée et le coût global du prêt. En effet, en début de remboursement, le montant des intérêts remboursés est plus élevé !  En effet, les intérêts sont calculés sur le capital restant dû : au fur et à mesure que vous remboursez votre prêt, les intérêts diminuent.

De même, si vous souhaitez renégocier le taux du prêt, l’opération est toujours plus intéressante au cours des premières années.

N’hésitez pas à contacter votre chargé de clientèle.

    29 commentaires sur “Crédit : la modulation ou le report d’échéances”
      1. Bonjour,
        Des frais de nature différentes peuvent être compris dans ce montant : une commission pour la mise en place du report de paiement des échéances. Le montant de cette commission doit figurer dans le contrat de prêt ou dans la grille tarifaire de l’établissement prêteur.
        Et des intérêts supplémentaires calculés sur le montant du prêt dont le paiement est reporté. Demandez à votre établissement prêteur de vous donner le détail des 1 000 euros facturés.
        Meilleures salutations.
        L’équipe de lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Le montant de la mensualité ne peut pas être modifié par une seule des parties (prêteur ou emprunteur), sans l’accord de l’autre partie. Sauf si votre prêt est à taux variable, dont le taux est indexé sur un indice figurant au contrat. Ce qui peut faire varier le montant de l’échéance du prêt.
        Meilleures salutations.
        L’équipe de lafinancepourtous.com

29 commentaires

Commenter