Les retraites et pensions

la finance pour tous

Toutes les pensions – de retraite, d’invalidité – y compris les pensions alimentaires sont en principe soumises à l’impôt sur le revenu.

Les pensions de retraites sont imposables après un abattement spécifique de 10 %, compris entre un minimum par pensionné et un maximum par foyer fiscal, revalorisés chaque année.

Le cas spécifique des rentes viagères

Les rentes viagères sont également imposées dans la catégorie des pensions selon les règles suivantes :

  • les rentes viagères à titre gratuit ainsi que celles versées à la sortie d’un produit d’épargne retraite (PERP, Prefon, Madelin) sont imposables dans les mêmes conditions que les retraites ;

  • les rentes viagères à titre onéreux (par exemple, celles reçues à la sortie d’un contrat d’assurance-vie, d’un Perco ou de la vente d’un bien immobilier) ne sont imposables que sur une fraction de leur montant, cette fraction étant déterminée une fois pour toutes d’après l’âge du bénéficiaire de la rente au moment où il commence à la toucher. Cette fraction imposable est précisée dans le tableau ci-dessous. D’où l’intérêt de prendre sa rente le plus tard possible.

Certaines rentes sont totalement défiscalisées au titre de l’impôt sur le revenu. Il s’agit notamment des rentes issues d’un PEP (Plan d’Epargne Populaire), ou d’un PEA (Plan d’Epargne en Actions). Il en est de même pour certaines rentes particulières (retraite du combattant, rente versées aux victimes de l’amiante…)

L’imposition des rentes viagères à titre onéreux

Age du bénéficiaire lors du premier encaissement

Fraction imposable

Fraction exonérée

Moins de 50 ans

70 %

30 %

De 50 ans à 59 ans inclus

50 %

50 %

De 60 ans à 69 ans inclus

40 %

60 %

A partir de 70 ans

30 %

70 %

Pour une rente annuelle de 4000 € perçue par une personne âgée de 63 ans au moment où elle a commencé à la toucher, la part imposable est de 1600 € (4000 x 40 %).

    1 commentaire sur “Les retraites et pensions”
1 commentaire

Commenter