Les revenus de vos placements financiers

la finance pour tous

Les revenus de vos placements financiers (dividendes d’actions, intérêts des livrets d’épargne non exonérés, des plans d’épargne logement de plus de 12 ans, obligations…), sont soumis, à compter de 2018, au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) ou, sur option, au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Avec la mise en place, depuis 2018, du Prélèvement Forfaitaire Unique, les règles sur les revenus des placements financiers ont sensiblement changé. En effet, selon la catégorie de supports, certains étaient imposés au barème de l’impôt, d’autres à un taux de prélèvement forfaitaire spécifique…

Pour la très grande majorité des contribuables, ce Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) permet une imposition moins élevée qu’avant, notamment ceux dont le Taux Marginal d’Imposition (TMI) est supérieur à 14 %.

Imposition des placements financiers : encore quelques exceptions !

Toutefois, certains placements bénéficient toujours d’un système fiscal « dérogatoire » : c’est le cas notamment de l’assurance vie, ou encore du plan d’épargne en actions, de l’épargne salariale ou de l’immobilier qui restent en dehors du PFU.

    3 commentaires sur “Les revenus de vos placements financiers”
    1. Bonjour,
      je suis apprenti et j’ai en placement en PEE 8000€ dont 5000€ issu de mes versements et 3000€ d’abondement de mon entreprise.
      Lors de mon départ de l’entreprise et de la clôture de mon PEE vai-je payer un impôt dessus ?
      Sachant que je suis en dessous du seuil d’imposition.

      1. Bonjour,

        A la sortie de votre plan, après les cinq de blocage ou dans le cadre d’un déblocage anticipé, vous serez redevable des prelèvements sociaux. Ils sont actuellement à 15,5 % et seront portés a priori à 17,2 % dans le cadre de la loi de finances.

        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

3 commentaires

Commenter