PRATIQUE

Seniors : emprunter

Senior : comment négocier son prêt ?

Quelques règles d’or sont à respecter.

La première d’entre elles est d’obtenir un prêt à taux fixe car il est préférable de connaître à l’avance le montant de ses mensualités surtout si, n’étant pas encore à la retraite au moment de la souscription de votre emprunt, vous ne connaissez pas avec certitude le montant de votre pension future.

Souscrire un emprunt à taux révisable n’est plus aussi intéressant qu’il y a quelques mois. La remontée des taux à court terme du marché, sur lesquels sont basés les prêts à taux révisables, rendent ces prêts plus coûteux que ceux à taux fixes, avec un risque de variation à la hausse du taux du prêt sur sa durée de remboursement. Même lorsque les taux courts sont, comme c’est logique, plus faibles que les taux longs, les taux variables présentent un risque lié à l’incertitude : on n’est pas sûr de ce qu’on devra payer dans les prochaines années.

Si toutefois, vous envisagez de souscrire un prêt à taux variable, une série de précautions est à prendre pour éviter de se retrouver dans une position délicate.
La première d’entre elles est de prévoir un taux « capé », cela signifie que lorsque les taux courts augmentent le taux du prêt ne peut s’accroître que d’un certain pourcentage pour aboutir à un taux plafond. L’intérêt est de ne pas subir des taux très élevés. Un autre point à vérifier attentivement est l’existence de la possibilité de basculer en un prêt à taux fixe, à condition que cette possibilité n’ait pas un coût très élevé.

Vous pouvez négocier l’obtention d’un prêt avec des mensualités dégressives. Ces dernières seront ainsi plus élevées au moment de votre vie professionnelle pour ensuite se réduire lorsque vous cessez de travailler. Ainsi si vous devez prendre votre retraite dans 5 ans et que vous souscrivez aujourd’hui un prêt sur 15 ans, vous pouvez négocier que vos mensualités soient plus importantes les 5 premières années (période d’activité professionnelle) pour ensuite diminuer les 10 années restantes de remboursement. Le crédit est alors divisé en deux tranches d’emprunt d’un montant, d’une durée et d’un taux différents.

Enfin, il peut être utile de recourir à un courtier, qui se chargera de négocier pour vous les meilleures conditions de crédit. Leur tarif varie entre 0,4 % et 1 % du montant emprunté.

Créé le 09 mars 2012 - Dernière mise à jour le 16 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
4 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 30/09/2016 11:16

Bonjour,

Le Crédit Immobilier de France (CIF) peut être un interlocuteur possible. D'autres existent sur la Place. Nous vous invitons à comparer les offres commerciales qui vous serait faites.

Meilleures salutations

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

Grisemine , publié le 29/09/2016 17:35

bonjour, à quelles banques s'adresser pour un prêt hypothécaire cautionné? Merci.

L’équipe de l’IEFP, publié le 16/04/2014 10:46

Bonjour,

A défaut d'un prêt classique d'une banque, vous pouvez éventuellement vous rapprocher d'un établissement de crédit en optant pour un crédit à la consommation voire un micro-crédit. Vous trouverez de plus amples informations sur ces deux types de prêts depuis ces liens :

http://www.lafinancepourtous.com/Banque-au-quotidien/Credit-a-la-consommation
http://www.lafinancepourtous.com/Banque-au-quotidien/Autres-types-de-credit/Microcredit




Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

clinbus , publié le 15/04/2014 15:10

retraites je voudrais chercher un pret de tresorerie de 5000 euros pour pouvoir vivre ma retraite heureuse sans angoises des fins de mois problemes de voiture frigidaire refus des banques

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !