L’état de santé : un critère déterminant pour emprunter

la finance pour tous

En raison de leur âge, les seniors ont du mal à obtenir un crédit qui ne soit pas trop coûteux.

En effet, l’assurance décès invalidité, fréquemment exigée au moment de l’emprunt, a souvent un coût prohibitif pour eux. L’âge limite de souscription s’élève généralement à 65 ans, la garantie étant alors valable jusqu’à 70 ou 75 ans.

Sachez que l’examen médical est obligatoire après 60 ans. Si à l’issue de cette visite, votre banquier refuse de vous accorder un prêt car il considère que votre état de santé ne le permet pas, vous pouvez recourir à un assureur spécialisé.Ils sont plusieurs sur le marché et proposent des contrats pour vous assurer dans le cadre d’un emprunt. Certains proposent même de vous assurer jusqu’à 90 ans.

Néanmoins cette solution est très coûteuse. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre assureurs car les différences de tarifs et de garanties proposées peuvent être importantes d’un assureur à l’autre.

La loi Lagarde du 1er juillet 2010, portant réforme du crédit à la consommation, a supprimé la possibilité pour les banques, lors d’une demande de crédit immobilier, d’imposer leur contrat d’assurance emprunteur. Ainsi, depuis septembre 2010, si vous trouvez une assurance individuelle dont le niveau de garantie est équivalent à celui du contrat de groupe, l’établissement de crédit est tenu de l’accepter.

La convention Aeras

Si vous avez des problèmes de santé, la convention Aeras a pour objectif de faciliter l’accès à l’assurance et au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, notamment les personnes malades ou ayant été malades.

Pour avoir davantage d’informations sur cette convention, et notamment sur ses signataires, vous pouvez consulter le site internet aeras-infos.fr notre article Assurance emprunteur.

0 commentaire

Commenter