Les DPS, qu’est-ce que c’est ?

la finance pour tous

Lorsqu’une société émet de nouvelles actions, cela entraîne une dilution des droits de vote et des dividendes des actionnaires déjà présents. Les droit préférentiels de souscription (DPS) permettent de compenser cet effet dilutif.

Dans ce cadre, chaque actionnaire existant se voit attribuer le droit d’acheter le nombre d’actions nouvelles qui lui permettront de maintenir son poids dans le capital de la société.

Mais comme la souscription à l’augmentation de capital n’est pas obligatoire, les actionnaires qui ne souhaiteraient pas « suivre » pourront vendre leurs DPS sur le marché. Les actionnaires ont une période de temps limitée pour vendre ou exercer leurs DPS

Ceux qui ne voudront pas être dilués achèteront toutes les actions nouvelles auxquelles ils ont droit au cours de l’action proposé dans le cadre de l’opération d’émission moins le montant des DPS qui leur ont été attribués par action nouvelle.

Ceux qui ne voudront pas du tout participer à l’augmentation de capital cèderont tous leurs DPS.

Ceux qui ne voudront pas débourser de cash n’achèteront qu’une partie des actions auxquelles ils peuvent prétendre, et vendront une partie de leurs DPS pour financer l’acquisition de titres.

Mais le DPS étant coté, son cours peut varier, en raison du fait que tous les actionnaires anciens ne participent pas nécessairement à l’augmentation de capital et vendent leurs DPS.

Une société cotée procède à une augmentation de capital portant sur un quart du nombre d’actions déjà émises et propose donc à ses actionnaires quatre DPS pour une action nouvelle. Le prix de celle-ci est de 47,50 euros, alors que le cours de l’action en Bourse est de 70,95 euros.

Le prix théorique du DPS est donc de : (70,95 – 47,50) / 4 = 5,8625 euros.

Un actionnaire détenant 28 actions de la société reçoit 28 DPS d’une valeur théorique totale de 164,15 euros (28 × 5,8625).

S’il veut participer à l’opération sans débourser le moindre euro, il pourra acquérir 2 actions nouvelles contre 8 DPS (plus 95 euros pour acheter les deux actions à 47,50 € chacune) et il vendra le solde de ses DPS sur le marché (soit en théorie 20 × 5,8625 euros = 117,25 euros).

Ainsi, le produit de la vente des 20 DPS restants lui permettra d’acheter deux actions nouvelles et de récupérer un peu de liquidités. Mais en pratique, le DPS étant coté, son cours risque de baisser et l’actionnaire pourrait alors recevoir moins de liquidités qu’escompté et pourrait même devoir en rajouter pour acquérir la deuxième nouvelle action.

    17 commentaires sur “Les DPS, qu’est-ce que c’est ?”
    1. Bonjour, je crois qu’il y a une petite erreur sur le calcul du DPS.
      DPS= (Cours de l’action – prix d’émission) / (1 + la parité) = (70.95-47.50)/(4+1) = 4.69€. Donc, le nouveau cours de l’action = Cours de l’action – prix DPS = 66.26€.

      En effet, si l’actionnaire décide de souscrire à ces actions (7)
      Nouveau capital de l’actionnaire : 35*66.26 – 7(66.26-4*4.69) = 1986.6€.

      Si, au contraire, il décide de vendre ses DPS :
      28*66.26 + 7*4.69 = 1986.6€.

      Le capital est le meme dans les 2 cas, logique.
      Voilà, vous pouvez vérifier si vous avez la foi 🙂

      1. Bonjour,
        Et merci pour votre commentaire ! Tout dépend de la période considérée : pour la période « droit attaché », la formule que vous donnez est valable. Pour la période « ex-droit », il convient d’utiliser la formule ci-dessus (sans le +1 au dénominateur).
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Les droits préférentiels ont, pour objectif, de compenser la dilution des droits de vote et des dividendes des anciens actionnaires en cas d’augmentation de capital. Ils ne devraient donc pas se négocier à des cours négatifs. Un cours négatif pour les DPS signifierait, en effet, que le prix d’émission des nouvelles actions est trop élevé.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. bonjour
      merci pour les explications
      il y a un point que je ne comprends pas tout de meme je dois avouer!
      une société emet de nouvelles actions, du coup les anciens actionnaires perdent du poid dans la société.
      donc on leur propose des DPS qu’ils peuvent utiliser pour racheter les actions nouvelles et donc retrouver leur poid/ influence dans la société.
      jusque là je pense avoir à peu près compris
      maintenant il est proposé également au petit actionnaire de vendre ses DPS ou de ne rien faire
      ma banque me dit que sans réponse de ma part je perds mes droits (donc mes DPS?)
      c’est ce point que je ne comprends pas, si on ne souhaite pas participer à l’A.K on vends ses DPS non ? pourquoi il est proposé egalement de ne rien faire ? au quel cas non seulement on perdrait ses DPS (et leur cotation) et en plus on se retrouve avec des nouvelles actions d’une valeur moindre à l’ancienne ?
      en gros pour quelqu’un qui ne veut pas participer à l’émission de noiuvelle action ? la meilleure solution est-t’elle de vendre ses DPS dans le temps imparti ou sont-t’ils perdus ensuite ?
      dans le cas où ils sont perdus de mon point de vue il y a clairement une perte pour l’actionnaire non ?
      merci beaucoup
      cordialement
      Antoine

      1. Bonjour,
        Il convient de vous rapprocher de votre banque au sujet de vos droits préférentiels de souscription. En effet, il n’y a, a priori, aucune raison vous empêchant de les céder si jamais vous ne souhaitez pas participer à l’augmentation de capital. Vous avez, bien entendu, la possibilité de ne rien faire (n’y exercer vos droits, ni les céder), mais dans ce cas vous perdez vos droits sur cette augmentation de capital. Un point à surveiller, toutefois, est la période de validité des droits de souscription : leur période de négociation est le plus souvent relativement courte.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,

        A notre connaissance, rien n’empêche une société non cotée de conférer à ses actionnaires un droit préférentiel de souscription lors d’une augmentation de capital. Nous vous conseillons toutefois de vérifier ce point auprès d’un expert en droit financier.

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Si votre ordre d’achat a été exécuté avant le début de l’offre préférentielle de souscription, alors vous devriez y avoir droit. Il convient toutefois de vous rapprocher de votre conseiller financier ou de consulter la notice de l’augmentation de capital afin de confirmer ce point.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonsoir,

      Est-il possible, dans ce cas, que l’actionnaire possédant 28 DPS, acquiert 3 nouvelles actions (contre 2 dans votre exemple) contre 12 DPS (3* 47,50€ = 142,50€ < 164,15€) ?
      Il vendrait ensuite le solde de ses DPS sur le marché (soit, en théorie, 16* 5,8625€ = 93,80€).
      Le produit de la vente des 16 DPS restants lui permettra alors d'acheter une action nouvelle et de récupérer un peu de liquidité.

      Ainsi, en théorie, l'actionnaire se verrait donc, dans la quasi "certitude" (même si le cours baisse car il bénéfie d'une marge de 47,50€ – 93,80€ = 46,30€), en possession 4 actions nouvelles avec la possibilité de récupérer un montant de liquidités supérieur à ce que vous proposez.

      Je vous remercie,
      Manon

      1. Bonjour,

        Nous ne pouvons répondre à votre question. Il conviendrait d’interroger un expert des marchés financiers.

        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      2. Bonjour Manon, je ne pense pas que ce soit possible. Car si elle vend les 16 DPS restant, la personne ne pourra plus acheter d’actions.
        NB: N’oublions pas qu’il faut avoir en sa possession 4 DPS pour pourvoir acheter une action nouvelle.

    4. Bonjour,

      Vous indiquez que  » s’il veut participer à l’opération sans débourser le moindre euro, il pourra acquérir 2 actions nouvelles contre 8 DPS (pour 95 euros)  »

      ==> Vous vouliez peut être dire qu’il pourra acquérir 1 action nouvelle contre 8 DPS (et pas 2) ; ou alors 2 actions nouvelles contre 16 DPS (pour 95 euros) ?

      J’aimerais être sûr d’avoir compris le mécanisme, merci !

      1. Bonjour,
        Après relecture de l’article, nous n’avons pas trouvé d’erreur dans les calculs. Cependant, il est vrai que la formulation pouvait prêter à confusion, c’est pourquoi nous avons effectué quelques légère modifications.
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Bonjour,

      Dès lors que deux actions portent sur le même titre et sont cotées sur le même marché, elle ne peuvent avoir de valeurs différentes car un arbitrage serait immédiatement effectué. Les deux titres étant certainement cotés sur des marchés différents, à la date d’expiration de l’offre, il faudra X titres, actuellement à 0.01$, pour acquérir une action, actuellement cotée à 0.18$.

      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. Bonjour, je me questionne sur ce qui arrivera une fois la date d’expiration de l’offre. Par exemple, sur le TSX des actions avec le suffixe .RT sont à vendre à 0.01$ mais lorsqu’on regarde l’action ordinaire de cette même entreprise, elle est à 0.18$. Qu’arrive-t-il à la date limite si j’achète les nouvelles actions entrées sur le marché. Est-ce que le prix s’ajuste avec celles déjà sur le marché?

      Merci

      Martin

17 commentaires

Commenter