PRATIQUE

Les chèques

Etre payé par chèque

Le chèque est valable un an et huit jours à partir de son émission (du jour où il est daté). Si le bénéficiaire ne l’a pas remis à l’encaissement dans ce délai, le chèque n’est plus valable.

Si vous devez recevoir une grosse somme d’argent, préférez un virement, un chèque de banque ou un chèque certifié.

Le chèque de banque, pour régler les achats de montant important

Il est souvent utilisé pour des paiements de montant important : acquisition d’un bien immobilier, d’une voiture… Lorsque vous n’êtes pas sûr de l’interlocuteur qui doit vous remettre un chèque important, il peut être préférable de lui réclamer un chèque de banque.

Le chèque de banque est un chèque établi par une banque à la demande de son client. La banque bloque immédiatement la provision sur le compte de son client à hauteur du montant demandé. Celle-ci n'est plus disponible pour d'autres opérations (paiement par carte, par chèque, par virement ou prélèvement...). Le paiement du chèque est ainsi garanti : vous êtes assuré que le chèque ne sera pas rejeté pour défaut de provision.

L’émission d’un chèque de banque est généralement facturée par la banque du titulaire du compte débité. Les frais sont forfaitaires, quel que soit le montant du chèque émis. Ils sont variables selon les banques: en moyenne, de l'ordre de 12 euros en 2015. Quelques banques ne facturent pas ce service. Et d'autres encore proposent la gratuité du premier chèque de banque émis au cours des 12 derniers mois, les suivants étant facturés.

Les chèques de banque disposent d'un filigrane portant la mention "chèque de banque" encadrée par deux semeuses et deux flammes, visible par transparence au dos du chèque.
 En cas de doute sur l'authenticité du chèque de banque que l'on vous remet en paiement, il est conseillé de contacter l'agence bancaire émettrice du chèque en appelant avec un numéro de téléphone que vous trouverez sur un annuaire ou sur le site internet de la banque. Évitez de téléphoner au numéro indiqué sur le chèque, qui pourrait être celui d'un complice d'une tentative d'escroquerie.

Le chèque de banque est valable un an et huit jours, comme un chèque bancaire classique, à compter de la date d'émission portée sur le chèque. Si celui-ci n'est pas encaissé dans ce délai, le chèque n'a plus de valeur et la provision est à nouveau disponible sur le compte bancaire de son émetteur.

Le bénéficiaire d'un chèque certifié dispose d'une garantie de paiement de plus courte durée. Le chèque certifié est un chèque émis par le client et validé par la signature de la banque portée sur le chèque. Celle-ci certifie ainsi que le compte a une provision suffisante pour couvrir le montant du chèque. Pendant huit jours, l’argent est bloqué pour le bénéficiaire qui est par conséquent assuré de recevoir le montant qui lui est dû. Passé ce délai, la certification n’est plus valable et le chèque redevient un chèque normal. Le chèque certifié, de moins en moins utilisé, n'est pas proposé par toutes les banques.

Que faire si vous êtes « bénéficiaire » d’un chèque sans provision ?

Dans deux situations, la banque est obligée d’honorer la dette du chèque sans provision :

  • lorsque celle-ci est d’un montant inférieur à quinze euros et que le chèque est présenté moins d’un mois après l’émission du chèque ;
  • lorsque le banquier a commis une faute grave qui a facilité l’émission du chèque frauduleux (par exemple s’il a procuré un chéquier à un client interdit bancaire).

Si la banque a décidé de ne pas honorer la dette d’un chèque sans provision, le bénéficiaire va recevoir une attestation de rejet dans les deux jours, qui permettra ensuite à celui-ci de recevoir un certificat de non paiement. Ce document permet ensuite d’enclencher une procédure de recouvrement simplifiée.

Pour mettre en œuvre cette procédure, le bénéficiaire doit adresser à l'émetteur du chèque le certificat de non paiement, par huissier ou par lettre recommandée avec accusé de réception. Cet acte vaut alors commandement de payer.

Si le montant du chèque n’a toujours pas été réglé dans un délai de 15 jours, l'huissier délivre alors un titre exécutoire. Celui-ci a la valeur d'un jugement et autorise le bénéficiaire à mettre en œuvre toutes les voies de recouvrement forcé (comme les saisies) pour récupérer sa créance. Les frais de procédure sont, bien sûr, à la charge de l’émetteur.

Créé le 29 octobre 2009 - Dernière mise à jour le 19 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 0

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !