PRATIQUE

Combien coûte votre emprunt ?

Le coût total du crédit

Quatre données constituent les bases du calcul du coût de votre emprunt : le montant de votre emprunt, le taux d’intérêt, la durée de l’emprunt, la périodicité du remboursement du capital et du paiement des intérêts (le plus souvent il s’agit de mensualités). Avec ces données, il est possible d’établir l’échéancier de vos remboursements. C’est ce qu’on appelle le tableau d’amortissement de votre emprunt. Ce document est joint à l’offre de prêt. Il indique le montant dû par l’emprunteur à chaque échéance en détaillant la répartition du remboursement entre : le capital, les intérêts, la prime relative aux assurances et le capital restant dû après chaque mensualité.
En cas d’emprunt à taux variable, il ne sera possible d’établir un tableau d’amortissement que si les différents taux d’intérêt et leur date d’application sont établis dès le départ. Mais si le taux est indexé sur une donnée incertaine comme l’évolution générale des taux d’intérêt, il sera impossible d’établir le tableau d’amortissement qui s’appliquera effectivement.

Le coût global de votre emprunt est égal à la différence entre le total des mensualités (plus les frais fixes) et le montant de l’emprunt. Ce chiffre doit également vous être communiqué par votre banquier.

Cette donnée essentielle n’est pourtant pas le seul critère du choix. La charge financière qu’il vous faudra payer à chaque échéance, ce qu’elle pèsera dans votre budget sont également un critère important de la décision. N’oubliez jamais que les charges d’un crédit sont des dépenses contraintes, des charges fixes dans votre budget. Hélas, le crédit qui a le moindre coût global n’est pas forcément supportable pour votre budget.
Il faut bien prendre en compte ces différentes dimensions, pour partie contradictoire, pour définir au bout du compte le montant de l’emprunt que vous pourrez effectuer, sa durée et le taux d’intérêt que vous pourrez obtenir.
Par exemple, choisir une durée plus longue pour un emprunt immobilier (par exemple 20 ans au lieu de 15) : cela conduit généralement à payer un taux d’intérêt généralement plus élevé pendant plus longtemps. Le coût global du crédit est plus élevé. Mais les mensualités sont plus faibles. Si on se fixe comme objectif prioritaire de ne pas dépasser une limite de charge financière mensuelle, cela permet d’emprunter davantage.

Exemple chiffré

Combien coûte votre emprunt ?

Hypothèse B : Le montant de l’emprunt est le même que dans l’hypothèse A. Le crédit est allongé de 5 ans. Le taux d’intérêt est supérieur de 0,2 %. Le coût du crédit augmente de 44 % mais les mensualités diminuent de près de 15%.
Hypothèse C : Le crédit est allongé de 5 ans par rapport à l’hypothèse A. Le taux d’intérêt est supérieur de 0,2 %. Le montant des mensualités est stable 1600 €. Le coût global du crédit est supérieur de 64,5 % mais le montant de l’emprunt est augmenté de près de 15% !
Modalités de remboursement
La méthode généralement utilisée est celle des remboursements périodiques d’un montant constant. Il s’agit le plus souvent de mensualités. Toutes les simulations fournies par notre calculette sont établies sur la base de cette hypothèse.
Pour en mesurer les avantages, on peut faire la comparaison avec des modalités différentes de remboursement.
Soit une somme de 50 000 € sur 4 ans empruntée avec un taux d’intérêt global de 9 %. Supposons pour plus de simplicité que les paiements se font par annuités.
1er cas : les annuités de remboursement sont constantes.
Le tableau d’amortissement est le suivant :

Combien coûte votre emprunt ?

(Source : Edith Ginglinger et Jean-Marie Hasquenoph , "Mathématiques Financières", Editions Economica)
Supposons maintenant que l’on rembourse chaque année une partie constante de capital.
Le tableau d’amortissement devient :

Combien coûte votre emprunt ?

Le coût total de l’emprunt est un peu plus faible. Le montant des annuités diminue progressivement. La première année il faudra rembourser plus que dans le cas des annuités constantes. C’est l’inconvénient principal. Lorsque l’on souscrit un emprunt les premières échéances sont souvent plus difficiles à supporter et il est préférable de ne pas les alourdir.
Autre hypothèse, le remboursement du capital emprunté est effectué seulement au bout des 4 ans. Chaque année l’emprunteur ne paie que les intérêts.
Le tableau d’amortissement devient :

Combien coûte votre emprunt ?

Le coût global du crédit est sensiblement plus élevé (+ de 50 %) puisque les intérêts portent sur la totalité du capital pendant toute la période. Néanmoins cette formule peut être utile dans deux cas : lorsque l’emprunteur anticipe une rentrée d’argent l’année de la fin de son emprunt, ou s’il peut lui-même épargner les sommes qu’il n’aura pas à payer chaque année et s’il peut les placer avec un rendement suffisant (égal ou supérieur au surcoût de l’emprunt).

Créé le 31 janvier 2012 - Dernière mise à jour le 26 juin 2015
© IEFP – la finance pour tous
 
3 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Richissime , publié le 30/09/2016 07:42

c'est bien rédigé votre article. bien claire, merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 21/03/2014 15:09


Bonjour,

Le coût global de votre emprunt est égal à la différence entre le total des mensualités (plus les frais fixes) et le montant de l’emprunt.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

benoit , publié le 20/03/2014 17:22

Donc la formule pour calculer le coût global d'un emprunt c'est (la somme emprunté+ total des intérêts) ou il faut aussi ajouté à ça le total des annuités?

Noter cet article
  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 3.7

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !