La création monétaire : comment ça marche ?

la finance pour tous

A la base même de ce processus de création monétaire se trouve un agent économique (ménage, entreprise) qui souhaite acquérir un bien ou financer un surcroît de dépenses sans avoir les ressources financières correspondantes.

En l’absence de crédit, cet agent ne pourrait pas réaliser immédiatement  son projet et devrait attendre de disposer des ressources nécessaires pour le faire, ce qui dans certains cas pourrait prendre des années, voire ne jamais se réaliser (par exemple acheter une maison pour un particulier).

Toutefois, grâce aux crédits qu’elles accordent à leurs clients, les banques commerciales vont permettre à une grande partie de ces projets de se matérialiser. Les banques commerciales jouent un rôle de prestataire de service financier pour les particuliers et les entreprises qui les situent au cœur du financement de l’économie et en font un acteur majeur de celui-ci.

Deux façons d’octroyer des crédits

Il y a cependant deux façons pour les banques commerciales d’octroyer des crédits à leurs clients.

Utiliser les dépôts existants

La première consiste à utiliser les dépôts de leur clientèle qui sont non employés. Ce faisant, les banques transfèrent des ressources en provenance d’agents en capacité d’épargne vers des agents ayant des besoins de financement.

Comme les dépôts de leurs clients sont généralement liquides à court terme et que les prêts qu’elles accordent sont à plus long terme, les banques pratiquent la transformation d’une épargne liquide préexistante en financements plus adaptés aux besoins de l’économie. Ce processus est résumé par l’adage « les dépôts font les crédits« . Toutefois, il s’agit ici d’un simple transfert d’une catégorie d’agents vers une autre, et il n’y a donc pas de création monétaire.

Créer de la monnaie

La seconde façon pour les banques commerciales d’octroyer des crédits à leurs clients consiste justement à créer de la monnaie, c’est à dire à effectuer un prêt sans avoir les montants correspondant en ressources.

Pour ce faire, les banques commerciales vont créditer le compte courant de leur client du montant du prêt accordé. Par un simple jeu d’écriture, elles vont ainsi créer de la monnaie. Dans ce cas, « les crédits font les dépôts » puisque le montant du crédit octroyé vient alimenter le compte courant du client de la banque commerciale.

C’est grâce à ce processus que le stock de monnaie en circulation croît en liaison avec les besoins de monnaie du système économique. Seules les banques commerciales ont ce pouvoir de création monétaire.

 

    117 commentaires sur “La création monétaire : comment ça marche ?”
    1. bonjour. felicitations pour vos articles . question : depuis se q je comprend, il suffit davoir une liscence de banque pour cree de la monnai qui pourra etre preter a mes societee existente. ?
      une liscence de banque ofshore par le porto rico ou la dominique et pas trop honereuse. donc , estiment q je cree ma banquen, je depose 2 millions de dollar, et donc je peut ainsi preter 20 millions a mes societee existente..?. sela peut paraitre trop facile pour avoir acces aux financement de gros projets pour gros entreprise,,,!,

      1. Bonjour,
        Ouvrir une banque est complexe et nécessite ne nombreuses autorisations. De plus, si vous ouvrez une banque à l’étranger, vous ne pouvez pas créer des euros pour accorder des prêts dans cette monnaie. Enfin, créer de la monnaie n’est pas gratuit. Cela implique de se refinancer et fait courir des risques au prêteur.

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. merci pour votre reponse
          la Licence bancaire au Porto rico et délivrée pour moins de 500 miles dollar, et la monnaie et le US dollar.
          a partir de la si j’ai une reserve personele de 2 millions de dollar americains,je serai capable de creer des prets de 20 millions?
          une fois le client possède largent, il sera capable de le transferer a un compte europeen en le convertissant t en EUR, c bien ca?
          je veuw dire: une fois ce montant sort de sa banque du preteur d’origine, est ce que cette banque devrait renforcer ces reserves temps que ce pret n’est pas reconverti en dollar et rembourser a la banque d’origine, ma banque a l’occurence? merci encore

          1. Bonjour,
            La licence bancaire portoricaine complète (« Puerto Rico Full International Banking License ») nécessite, d’une part, un capital social de 5 millions de dollars, dont 250 000 dollars doivent être versés, et d’autre part, le versement de 300 000 dollars auprès de la Banque centrale référente. Une licence bancaire restreinte existe certes, mais n’a pour le moment été accordé qu’à un seul établissement financier. Votre mise de départ semble donc limitée par rapport à l’ampleur de votre projet. Nous vous conseillons de vous reporter à la rubrique Placements https://www.lafinancepourtous.com/pratique/placements/ de notre site internet, afin d’approfondir les possibilités d’investissement qui s’offrent à vous.
            Meilleures salutations,
            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonjour,
      Comment est constaté comptablement, au bilan ,le prêt par la Bq à son client: 1°)à l’actif du bilan de la bq pour le montant prêté, et 2°) au passif ? ou plutôt, à l’actif soustractif de la trésorerie pour le montant versé. Avec cette traduction le « poids » du bilan reste identique!!!
      Vous précisez cependant qu’il y a création de monnaie dans cette circonstance.. En tous cas il ne s’agit pas de monnaie scripturale..
      Je vous remercie

      1. Bonjour,
        Lorsqu’une banque accorde un prêt, il apparaît une créance à son actif et un dépôt à son passif. Son client a lui des liquidités à son actif et une dette à son passif.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. C’est très clair. Merci.
          A partir de cette écriture comptable, le client dispose d’un supplément de liquidités à la banque.
          Supposons maintenant qu’il l’utilise (en payant son personnel, par exemple).
          La banque a donc fourni des liquidités, et cette fois-ci ce n’est pas seulement une écriture comptable car « l’argent est sorti » de la banque.
          Alors d’où la banqe sort cet argent ? Soit elle utilise ce qu’elle a de disponible (des réserves ou les dépôts de ses clients), soit elle vend une partie de ces actifs (ex. un immeuble), soit elle emprunte (à une autre banque, ou à la banque centrale).
          Jusqu’ici, je ne vois pas où la masse monétaire a augmenté.
          Sauf bien sûr dans le cas où la banque centrale crée de la monnaie pour satisfaire l’emprunt de la banque.

          Alors pour prolonger sur le mythe de « faire tourner la plache à billets », la banque centrale inscrira dans sa comptabilité une sorte de dette, en contrepartie de la monnaie qu’elle aura créée, dette qu’elle règlera plus tard en détruisant de la monnaie (en « brulant les billets »), c’est à dire en réduisant la masse monétaire. Ce qui explique que les états ne peuvent pas « faire tourner la plache à billets » en toute liberté.
          On dira: puisqu’il ne s’agit que d’une inscription comptable, qu’est-ce qui empêche la banque centrale de « faire tourner la plache à billets » autant qu’elle le veut ? Comme l’argent tire sa valeur de sa rareté (et de la confiance de ceux qui en possèdent), il n’est pas intéressant que la masse monétaire soit surdimensionnée dans une économie. Cela amène aussi des effets induits tels que l’inflation, c’est à dire une réduction automatique de la valeur de cet argent.

          Merci pour répondre aux questions et amender/nuancer/corriger mes explications simplistes.

          1. Bonjour,
            Je ne suis pas certain de comprendre votre raisonnement. Par définition, la masse monétaire augmente lors du processus de création monétaire. Dans votre exemple, la masse monétaire augmente au moment où la banque accorde un prêt (et crée donc de la monnaie)
            Meilleures salutations,
            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

            1. Bonjour,
              Merci pour votre réaction.
              Il faut bien distinguer la banque commerciale et la banque centrale. Dans mon exemple, la banque commerciale se refinance auprès de la banque centrale pour couvrir le prêt qu’elle a accordé à son client (ce n’est qu’une option parmi d’autres, comme je l’ai mentionné précédemment).
              Et la banque centrale crée de la monnaie pour assurer le refinancement. C’est seulement là que la masse monétaire augmente. Ce n’est donc pas la banque commerciale qui crée de la monnaie.
              J’espère avoir ainsi clarifié mon exemple; exemple qui repose sur la logique des flux de fonds.
              Mais on peut aussi voir les choses d’une autre manière: en accordant un crédit à son client, la banque commeciale augmente la valeur totale de son bilan (créance à l’actif et liquidités au passif). Est-ce que c’est cela qui permet de dire que la banque commerciale a créé de la monnaie (les liquidités au passif) ?
              Cordialement,

          2. Bonjour,
            Il faut distinguer création monétaire et « création de monnaie banque centrale ». En principe, seules les banques commerciales créent de la monnaie, en accordant des crédits. On dit que les banques commerciales créent de la monnaie à ce moment-là, car elles effectuent des prêts sans avoir les montants correspondants en ressources. Cette création monétaire augmente la masse monétaire. Lorsque les banques se refinancent auprès de la Banque Centrale, cette dernière crée de la monnaie, dite « monnaie banque centrale ». La « monnaie banque centrale » n’est utilisée pour que les paiements interbancaires et transite par les comptes détenus par les banques commerciales auprès de la Banque Centrale. Cette monnaie ne circule donc pas dans l’économie et ne vient pas gonfler la masse monétaire.
            Meilleures salutations,
            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. « les banques commerciales ont le pouvoir de créer la monnaie par un simple jeu d’écriture en créditant les comptes de leurs clients du montant du crédit accordé ».
      Un crédit du compte client. Et le débit de quel compte ?
      S’il n’y a pas de débit, comment l’écriture est-elle équilibrée ?

      1. Bonjour Vovox,

        « S’il n’y a pas de débit, comment l’écriture est-elle équilibrée ? »

        L’écriture comptable est équilibrée car, si la banque possède suite à l’occtroie d’un prêt un passif (le dépôt qu’elle réalise sur le compte courant de son client), elle détient aussi à son actif la créance réalisée.

        Lorsque la dette sera éteinte par le client, il y aura, alors, destruction monétaire.

        Bonne journée 🙂

        1. Bonjour,
          C’est tout à fait cela ! Lorsqu’une banque commerciale accorde à un particulier un crédit d’un montant 100, elle porte simultanément à son actif une créance de 100 et à son passif le dépôt à vue effectué sur le compte de ce particulier pour ce même montant.
          Meilleures salutations,
          L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour,
      un petit message pour féliciter du travail de vulgarisation que vous. faites, votre assiduité à répondre aux commentaires et votre pédagogie

    5. Bonjour,
      Je ne comprends pas comment une banque commerciale/privé peut prêter de l’argent qu’elle ne possède pas en en simple jeu d’écriture comptable.
      Par exemple, si un Etat demande un prêt d’un milliard d’euros à une banque privé, comment la banque fait elle pour verser cette somme à l’Etat si elle ne la possède pas. Sachant qu’une banque privé ne peut pas créer de la monnaie.

      1. Bonjour,
        Quand une banque accorde un prêt, elle crédite le compte de son client de la somme correspondante, ce qui revient à de la création monétaire. La spécificité d’une banque (qu’elle soit privée ou publique) est justement cette capacité à créer de la monnaie par son activité de crédit.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Seules les banques ont une capacité de création monétaire, un crédit entre entreprise n’entraîne pas une hausse de la quantité de monnaie en circulation.

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. Bonjour, merci pour votre site très pédagogue !
      Petite question : pouvez-vous expliquer précisément comment une banque commerciale fait pour octroyer un crédit en utilisant des dépôts existants i.e. sans créer de nouvelle monnaie ?
      En effet, j’ai l’impression que, dans tous les cas, lors de l’octroi d’un crédit, il faut nécessairement que le compte du client soit crédité du montant prêté. Ainsi, dans tous les cas, le bilan (actif et passif) de la banque commerciale augmente du montant prêté. Et donc, dans tous les cas, il y a création monétaire.
      Merci beaucoup pour votre réponse !
      Xavier

      1. Bonjour,
        En effet, par exemple dans le cas du crédit à la consommation, il n’y a pas de création monétaire lors de l’octroi du prêt. La banque alloue simplement une partie des sommes qu’elle possède pour accorder un crédit, mais sans augmenter la taille de son bilan.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. Merci beaucoup pour votre réponse.
          Pour être tout à fait exact, un crédit à la consommation n’est pas accordé par une banque (ayant le statut d’établissement de crédit, définition de l’ACPR) mais par une société de financement. Et je suis d’accord avec vous sur le fait qu’une société de financement ne peut pas créer de monnaie puisqu’elle n’a pas de compte de dépôt client à son passif.
          Mais du coup, je reformule ma question initiale : êtes-vous d’accord sur le fait qu’un établissement de crédit (définition ACPR) crée toujours de la monnaie lorsqu’elle octroie un crédit (cf. les raisons invoquées lors de ma question initiale) ?
          Merci beaucoup d’avance,
          Xavier

          1. Bonjour,
            En effet, une banque crée bien de la monnaie lorsqu’elle accorde un crédit.
            Meilleures salutations
            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Le crédit est le principal levier de création monétaire, cependant, celle-ci peut également être impactée par l’action des banques centrales (rachat d’actifs par exemple) ou le commerce extérieur.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Une hausse des crédits bancaires conduit à une hausse de la consommation et de l’investissement, donc à une hausse de la demande ce qui (toutes choses égales par ailleurs) génère de l’inflation.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Nous ne savons pas vraiment ce que vous entendez par banque participative, il nous est donc difficile de vous répondre.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. En réalité, les banques commerciales ne créent pas de monnaie. La bas monétaire est une exclusivité de la Banque centrale, il manque une partie de votre raisonnement en ce qui concerne la création monétaire.

          1. Il ne faut pas prendre la création monétaire par les banques commerciales comme la fabrication de la monnaie…les banques commerciales créent de la monnaie à travers les crédits qu’elles octroient mais cela à travers un jeu d’écritures de compte a compte.. la banque centrale quant à elle créent la monnaie fiduciaire telle qu’elle et l’injecte dans le circuit économique

          2. oui, en effet seules les banques commerciales ont le pouvoir de créer la monnaie par un simple jeu d’écriture en créditant les comptes de leurs clients du montant du crédit accordé. les banquess centrale ne peuvent créer la monnaie que dans le cadre des politiques dites d’open market. En revanche, elles peuvent néanmoins limiter ou contrôler la création bancaire par la fixation des taux directeurs ou par les taux de réserves obligatoires

117 commentaires

Commenter