Retraite anticipée pour carrière longue

la finance pour tous

Partir en retraite avant 62 ans est possible pour les assurés du régime général, les indépendants, les professions libérales, les fonctionnaires et les exploitants agricoles ayant commencé à travailler avant 20 ans et remplissant les conditions de durée d’assurance pour bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue.

Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue a été instauré par la loi de réforme des retraites du 21 août 2003 (dite « Loi Fillon sur les retraites ») et modifié par la réforme de novembre 2010 puis le décret du 02/07/2012 (a élargi le bénéfice du droit à la retraite anticipée aux assurés ayant commencé à travailler avant 20 ans au lieu de 18 ans précédemment). La réforme 2014 (décret du 19 mars 2014) a étendu le nombre de trimestres pouvant être pris en compte pour bénéficier de ce dispositif.

La retraite anticipée pour carrière longue permet de bénéficier d’une retraite à taux plein avant d’atteindre l’âge légal de 62 ans. Sont concernés les salariés et les non salariés des régimes alignés ayant commencé à travailler jeune et ayant cotisé le nombre de trimestres nécessaires pour une retraite à taux plein (carrière longue).

Des trimestres cotisés avant 16 ou 20 ans

Pour être considéré comme ayant eu une « activité jeune », et partir avant l’âge légal, il faut avoir validé au moins 5 trimestres, tous régimes de retraite confondus, avant la fin de l’année civile de ses 16, 17 ou 20 ans (ou 4 trimestres si l’on est né au cours du dernier trimestre ou si l’on a débuté sa carrière au régime des non-salariés agricoles).

  • Vous avez réuni au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 16 ans : vous pouvez partir à la retraite avant 60 ans (sous réserve de remplir la condition de la durée d’assurance cotisée).

  • Vous avez réuni au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans : vous pouvez partir à la retraite à partir de 60 ans (sous réserve de remplir la condition de la durée d’assurance cotisée).

Une durée minimale d’assurance cotisée

Pour être considéré comme ayant eu une « carrière longue », la durée totale d’assurance, tous régimes de base obligatoires confondus, doit correspondre à :

  • la durée d’assurance nécessaire pour le taux plein pour un départ à partir de 60 ans,
  • ou être supérieure de 4 ou 8 trimestres à la durée d’assurance nécessaire pour le taux plein pour un départ avant 60 ans.

La durée totale d’assurance cotisée prise en compte est composée de trimestres cotisés et de trimestres « réputés cotisés ».

Les trimestres cotisés

Il s’agit de toutes les périodes d’activité, tous régimes de base confondus, qui ont donné lieu au paiement de cotisations à l’assurance obligatoire à la charge de l’assuré.

Les trimestres « réputés cotisés »

Certaines périodes sont retenues comme des trimestres cotisés (conditions applicables depuis le 1er avril 2014) :

  • les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres ;

  • les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres ;

  • les périodes de maladie et accident du travail, dans la limite de 4 trimestres ;

  • les périodes indemnisées au titre de l’assurance maternité (correspondant au trimestre civil de l’accouchement, ou à la période de perception d’indemnités journalières au titre de la maternité et de l’adoption à partir du 01/01/2014). A ne pas confondre avec les trimestres supplémentaires de majoration pour enfant (voir encadré ci-dessous) ;

  • les périodes de perception d’une pension d’invalidité, dans la limite de 2 trimestres ;

  • tous les trimestres de majoration de durée d’assurance acquis grâce aux points détenus sur le compte personnel de prévention de la pénibilité.

Vous pouvez valider 4 trimestres au plus par année civile (cotisés et/ou réputés cotisés), tous régimes de base obligatoire confondus.

Certaines majorations de durée d’assurance ne sont pas prises en compte pour déterminer la durée d’assurance cotisée pour un départ anticipé pour carrière longue :

  • pour enfants (8 trimestres accordés à la mère pour les enfants nés avant le 1er juin 2010 ou 4 trimestres accordés à la mère et 4 trimestres accordés à la mère ou au père pour les enfants nés à partir du 1er juin 2010) ;

  • pour congé parental d’éducation ;

  • pour éducation d’un enfant handicapé.

En revanche, ces majorations seront prises en compte dans la durée d’assurance totale pour le calcul du montant de la pension de retraite.

Demande de retraite anticipée pour carrière longue : les démarches à effectuer

Dans un premier temps, demandez votre relevé de situation individuelle, si vous ne l’avez pas encore reçu, vous permettant de faire le point sur vos droits à la retraite. Vous pouvez aussi le consulter sur le site de l’Assurance retraite, à partir de votre espace personnel.

Vous pouvez également effectuer des simulations pour évaluer votre situation personnelle. Pour les fonctionnaires de l’État, un simulateur de départ anticipé à la retraite pour carrière longue est en ligne sur le site du régime des retraites de la fonction publique.

Avant de déposer une demande de retraite anticipée, vous devez obligatoirement prendre contact avec votre ou vos caisses de retraites pour évaluer précisément votre situation.

Votre caisse régionale de retraite doit vous remettre une attestation de situation. Cette attestation de droits à la retraite anticipée est obligatoire. C’est seulement si vous répondez à toutes les conditions que vous pourrez déposer une demande de retraite obligatoirement accompagnée de cette attestation.

Conditions d’ouverture à la retraite anticipée pour carrière longue à compter du 01/11/2012

Année de naissance

Début d’activité avant l’âge de

Durée d’assurance cotisée (en trimestre)

Age de départ anticipé (à partir de)

Age légal de départ à la retraite

1952

17 ans

20 ans 

164

164 

59 ans et 4 mois

60 ans 

60 ans et 9 mois

1953

16 ans

16 ans

17 ans

20 ans 

173

169

165

165 

56 ans

58 ans et 4 mois

59 ans et 8 mois

60 ans 

61 ans et 2 mois

1954

16 ans

16 ans

20 ans 

173

169

165 

56 ans

58 ans et 8 mois

60 ans 

61 ans et 7 mois

1955

16 ans

16 ans

20 ans 

174

170

166 

56 ans et 4 mois

59 ans

60 ans 

62 ans

1956

16 ans

16 ans

20 ans

174

170

166 

56 ans et 8 mois

59 ans et 4 mois

60 ans 

62 ans

1957

16 ans

16 ans

20 ans 

174

166

166 

57 ans

59 ans et 8 mois

60 ans 

62 ans

1958

16 ans

20 ans 

175

167

57 ans et 4 mois

60 ans 

62 ans

1959

16 ans

20 ans 

175

167

57 ans et 8 mois

60 ans 

62 ans

1960

16 ans

20 ans 

175

167

58 ans

60 ans 

62 ans

1961-1962-1963

16 ans

20 ans 

176

168 

58 ans

60 ans 

62 ans

1964-1965-1966

16 ans

20 ans 

177

169 

58 ans

60 ans 

62 ans

1967-1968-1969

16 ans

20 ans 

178

170 

58 ans

60 ans 

62 ans

1970-1971-1972

16 ans

20 ans 

179

171

58 ans

60 ans 

62 ans

A compter de 1973

16 ans

20 ans 

180

172 

58 ans

60 ans

62 ans

Comment lire ce tableau ?

1. Vous êtes né en 1963 ;

2. Vous avez commencé à travailler avant 16 ans ;

3. Vous avez cotisé au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 16 ans (ou 4 trimestres dans l’année de vos 16 ans si vous êtes né au cours du dernier trimestre), soit avant le 31/12/1979 ;

4. Vous avez cotisé sur l’ensemble de votre carrière, tous régimes confondus, au moins 176 trimestres (votre durée totale d’assurance) ;

5. Vous pouvez demander une retraite anticipée à compter de vos 58 ans (au lieu de 62 ans, âge légal de départ à la retraite pour votre génération).

    58 commentaires sur “Retraite anticipée pour carrière longue”
    1. Bonjour,
      Si les trimestres liés à votre congé pour adoption ne sont pas dans la durée d’assurance requise pour un départ anticipé au titre de la carrière longue, ces trimestres sont pris en compte pour calculer votre durée d’assurance totale et déterminer le taux de calcul de votre retraite.
      Pour évaluer vos droits, vous pouvez utiliser le simulateur d’estimation du droit au départ anticipé à la retraite au titre d’une carrière longue [https://retraitesdeletat.gouv.fr/carrholl/] spécifique aux fonctionnaires de l’Etat.
      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepoutous.com

    2. Bonjour,
      J’ai adopté seule mon fils le 25 janvier 2005 alors que j’étais déjà fonctionnaire. Je peux également demander un départ à la retraite anticipé pour carrière longue car j’ai acquis 7 trimestres avant la fin de l’année civile de mes 20 ans dans le privé. Or je constate que dans ce cas, je ne pourrai pas faire valoir 8 trimestres de bonification pour mon enfant. Combien de trimestres aurai-je alors? J’étais déjà fonctionnaire au moment de l’adoption de mon fils et ai bénéficié d’un congé d’adoption d’ailleurs, porté sur mon relevé de carrière dans la fonction publique. Merci pour votre réponse.

    3. Bonjour,

      Sur la base de votre relevé de carrière, il convient de vous adresser directement à votre caisse de retraite, qui pourra vous en dire plus.

      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. bonjour. j’ai commencé ma carrière a l’age de 17 ans en 1975. j’ai 163 trimestres retenus puis 148 trimestres cotisés et a 58 ans me revoila au chômage
      je voudrais savoir si une retraite anticipé était possible dans mon cas .j’ai bien sur une longue carrière .merci pour une réponse bien cordialement

    5. Bonjour,

      Il conviendrait d’introduire une éventuelle requête auprès du médiateur de la MSA afin de faire valoir votre situation.

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. Je suis née en novembre 1957, ai commencé à travailler comme épouse d’exploitant agricole en mai 1976, mais la MSA refuse de me valider les trimestres 2016 car elle estime qu’ils n’ont été cotisés qu’en 1977 .. Mais si je prends la retraite à 62 ans elle me les valide …. moi je veux faire valoir un départ anticipé pour carrière longue, sachant que j’ai aussi élevé 2 enfants.
      Et cerise sur le gâteau je travaille depuis aout 1975 sur l’exploitation de celui qui allait devenir mon époux, mais je n’avais aucun statut officiel …. avez vous une solution, merci d’avance

    7. Bonjour,

      Depuis le 13 octobre 2008, les trimestres rachetés ne sont pas comptabilisés dans les trimestres pris en compte dans les dispositifs de départ anticipé à la retraite au titre des carrières longues.

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    8. Bonjour, j’ai la possibilité de racheter des trimestres d’apprentissage(années 1983 et 1984) . J’ai un doute concernant l’intérêt de ce rachat, est ce que les trimestres rachetés en apprentissage peuvent servir pour un départ à la retraite pour carrière longue, travail avant 20 ans?. Je lis tout et son contraire . Merci.

    9. Bonjour,

      Pour un départ anticipé à la retraite au titre d’une carrière longue, la durée totale d’assurance cotisée prise en compte est composée de trimestres cotisés et de trimestres « réputés cotisés ». Sont réputées cotisés les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres.
      Comme nous l’indiquons dans notre article, avant de déposer une demande de retraite anticipée, vous devez obligatoirement prendre contact avec votre ou vos caisses de retraites pour évaluer précisément votre situation.

      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    10. Bonjour,
      Que doit on comprendre dans le nombre de trimestres obligatoires pour demande de retraite anticipée. Les périodes indemnisés aux chômage sont elles prises en compte pour un départ anticipé à 60 ans.
      Mon cas: Je suis né en juin 1956. J’ai bien commencé à travailler à 17 ans avec 5 trimestres cotisés, mais tt au long de mon parcours et ma carrière professionnelle malheureusement j’ai eu également des périodes de chômages indeminisés. A ce jour j’ai bien 169 trimestres retenus mais uniquement 146 cotisés.
      Ai je le droit de demander ma retraite anticipé carrière longue.
      Je suis actuellement au chômage et j’arrive en fin de droit le mois prochain, et croyez moi, à mon âge c’est impossible de retrouver un emploi, refus systématique lorsque je me présente vu mon age (60 ans dans 3 semaines), et c’est pas faute de volonté de chercher un emploi, même les intérims ne m’accepte plus, et Je n’ai jamais vu ces sois disant contrat seniors, ni aucune proposition émanent du pôle emploi.
      Je suis électricien du bâtiment, avec un emploi pas toujours facile ,pénibilité au travail, intempéries, port de charges, poussières….. et bien aujourd’hui, et depuis quelques années, plus de boulot . Je ne suis surement plus rentable.
      Alors si il faut 166 trimestres de cotisations, cela voudrait dire plus de 40 ans sans interruptions. C’est casi impossible aujourd’hui, surtout avec la crise que le pays connait depuis plusieurs années. Enfin la crise , ce sont toujours pour les même paie la facture. La classe populaire . Les Grands patrons, eux ne la connaissent pas, et avec le culot de quitter une entreprise avec des millions….
      Et dire que si l’on passe quelques mois dans un gouvernement, on obtient une retraite à vie. JE SUIS DÉGOÛTE de ce système et tous ces gouvernements qui se moquent royalement de la réalité de la vie et de l’avenir de leur concitoyens. En décalage totale avec le terrain.
      Enfin, si vous aviez une réponse à m’apporter….. Merci d’avance

58 commentaires

Commenter