L’épargne salariale à grands traits

la finance pour tous

Les salariés peuvent se constituer au sein même de leur entreprise et avec l’aide de celle-ci une épargne spécifique, qui offre de nombreux avantages.  

L’épargne salariale s’appuie sur les mécanismes de l’intéressement et de la participation institués par la loi. Mais elle suppose également que soient mis en place des plans (PEE et PERCO) dans lesquels verser les sommes épargnées pour qu’elles échappent à l’impôt et bénéficient éventuellement d’un abondement de l’entreprise. Concrètement, lorsqu’on met son épargne dans un plan, on l’investit dans un fonds dédié (Fonds Commun de Placement en Entreprise – FCPE). Les salariés ont le choix entre plusieurs fonds – dont un solidaire.

Pour comprendre comment tout cela marche, suivez le guide…

Épargne salariale : posez-vous les bonnes questions

Épargne salariale : posez-vous les bonnes questions

1 / 10

Si vous ne faites pas vos choix dans un délai de 15 jours, votre intéressement est automatiquement versé sur votre compte courant.

2 / 10

Mon horizon de placement correspond à la durée légale pendant laquelle mes fonds seront bloqués.

3 / 10

L'intéressement est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés

4 / 10

Je peux ouvrir un plan d'épargne salariale dans ma banque avec mon conseiller financier.

5 / 10

Je ne pourrai pas bénéficier de l'abondement de mon entreprise après mon départ.

6 / 10

Je ne bénéficie pas d'avantages fiscaux si je verse mon intéressement et ma participation sur mon compte courant.

7 / 10

Je dois fournir des pièces justificatives pour pouvoir procéder au déblocage de mon épargne salariale.

8 / 10

Il est possible de placer directement de l'argent sur son plan d'épargne salariale.

9 / 10

En transférant votre PEE vers celui de votre nouvel employeur, les dates de disponibilité de votre épargne restent inchangées.

10 / 10

Dans un plan d'épargne salariale il est impossible de modifier ses placements.

Votre score est

Le score moyen est de 58%

    1 commentaire sur “L’épargne salariale à grands traits”
1 commentaire

Commenter