Le bilan d’une banque

la finance pour tous

Le bilan est une photographie à un instant donné de la situation patrimoniale d’une société. Dans le cas d’une banque, il présente quelques particularités.

La structure du bilan d’une banque est différente de la structure des autres sociétés. De manière simplifiée,  le bilan d’une banque se présente de la façon suivante :

Le bilan d une banque

Le passif renseigne sur l’origine des ressources, c’est-à-dire les fonds collectés par la banque.

L’actif informe sur l’utilisation des fonds collectés. 

Le cadre comptable ventile le bilan d’une banque en 5 classes.

Les actifs et les passifs de la classe 1 correspondent aux opérations interbancaires celles que la banque réalise avec d’autres institutions financières, dans le cadre de sa gestion de trésorerie. Quand son exploitation lui permet de dégager des excédents de trésorerie, la banque se trouve en position de prêteur net sur le marché interbancaire. Dans le cas inverse la banque doit avoir recours au marché pour assurer son refinancement. 

Les actifs et les passifs de la classe 2 correspondent aux opérations avec la clientèle. À l’actif, les crédits accordés, au passif, les dépôts collectés ventilés selon leur degré d’exigibilité, leur forme (compte, bon, certificat) et leur nature au regard de la réglementation bancaire (compte d’épargne à régime spécial, comptes ordinaires).

Les actifs et les passifs de la classe 3 reprennent les opérations sur titres et les opérations diverses. À l’actif, les placements de la banque sur le marché des capitaux pour son propre compte (portefeuille de titres, classés selon leur durée de conservation). Au passif, les titres de dettes que la banque émet pour se refinancer.

Le bilan ne retrace pas les opérations sur titres effectuées pour le compte de la clientèle.

La classe 4, à l’actif, contient les valeurs immobilisées, c’est-à-dire les biens et valeurs censés demeurer durablement dans le patrimoine de la banque.

La classe 5, au passif, comprend les provisions constituées et les fonds propres y compris les bénéfices non distribués. 

    196 commentaires sur “Le bilan d’une banque”
    1. bonjour tout le monde;
      je vous remercie infiniment pour les articles intéressants que vous publiez. J’ai deux petites questions a vous poser :
      comment calculer les dettes depuis le bilan dans les cas suivants: une Banque et une entreprise une assurance.
      comment calculer les dettes financière a long termes depuis le bilan dans les cas suivants: une Banque et une entreprise une assurance.

      1. Bonjour,
        Quelle que soit l’entreprise considérée, les dettes figurent au passif du bilan. Dans le cas particulier d’un établissement bancaire, il ne faut pas oublier de comptabiliser les dépôts des clients, qui représentent une dette de la banque envers ses clients. On considère généralement que lorsqu’une dette a une échéance supérieure à 12 mois, alors il s’agit d’une dette à long terme.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. Merci beaucoup pour l’interet que vous avez donnez a ma question;
          Mais si vous voulez bien me clarifiez encore les choses :
          prenons par exemple la cas d’une banque, supposons que nous avons le bilan indiqué en haut peut on dire que :
          ** les dettes = emprunts interbancaires+ depots de la Clientele+ Divers+ Certificats de dépots +Obligations
          et
          ** les Dettes Financieres a long Terme = Obligations seulement ???
          merci beaucoup pour vos retours

      2. Bonjour,
        Il est malheureusement difficile de répondre précisément à cette question : la distinction entre dette et dette à long terme dépend en effet de la maturité de ladite dette, modalité que nous laissons de côté dans cet exemple simplifié.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Il existe plusieurs façons de calculer le ratio de liquidité. Le ratio de liquidité à court terme (LCR) se calcule comme le rapport entre l’encours d’actifs liquides de haute qualité et les sorties nettes de trésorerie sur les 30 jours suivants, tandis que le ratio structurel de liquidité à long terme (NSFR) se définit comme le montant de financement stable disponible sur le montant de financement stable exigé. Vous trouverez davantage d’explications sur la page suivante : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/acteurs-de-la-finance/comite-de-bale/bale-iii/la-gestion-du-risque-de-liquidite/
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonjour,

      Lorsqu’une banque enregistre une perte dans son résultat net (catégorie 5), comment cela se traduit-il dans le bilan ? Est-ce que les fonds propres sont immédiatement impactés ?

      Par ailleurs, en cas d’abandon de créances un actif est rayé mais le passif demeure : faut-il donc réduire les fonds propres du même montant ?

      Ce raisonnement est-il transposable dans le cadre d’une banque centrale ?

      Je vous remercie !

      1. Bonjour,
        Le résultat de l’exercice apparaît au passif dans les fonds propres (catégorie 5 du schéma ci-dessus). Ainsi, une perte comptable se traduira, toutes choses égales par ailleurs, par une diminution du montant des fonds propres. En tout état de cause, l’abandon de créances constitue une charge pour la banque : il vient donc impacter négativement le résultat. L’effet sur les fonds propres dépendra alors de la performance de la banque par ailleurs.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour,

      Auriez-vous des conseils de livres et manuels pour mieux comprendre l’analyse financière d’une banque?

      Un grand merci

      1. Bonjour,
        Le livre de Christophe Thibierge « Comprendre toute la finance », chez Vuibert, est très bien (mais peut-être un peu trop généraliste au vue de votre demande).

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour,

      Dans le cas français, en quoi la financiarisation a-t-elle conduit à modifier la composition des bilans bancaires ? Et du coup quelle implication cela peut-il avoir pour la stabilité du secteur bancaire français ?

      Merci à vous

      1. Bonjour,
        Il est difficile de vous répondre car le terme de « financiarisation » est large, et nous ne savons pas précisément à quoi vous faites référence.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Dans le cas français, en quoi la financiarisation a-t-elle conduit à modifier la composition des bilans bancaires ? Et du coup quelle implication cela peut-il avoir pour la stabilité du secteur bancaire français ?

      Merci à vous

    6. Votre schéma ne tient pas compte de la réforme du marché des TCN. Les comptes de classe 4 ont été modifiés, on parle désormais de dettes représentées par un titre.

      1. Bonjour,
        Les bénéfices d’une banque sont, comme pour toutes les entreprises, la différence entre ses recettes (intérêts perçus, frais, commissions…) et ses dépenses (intérêts versés aux clients, charges de personnel, loyer…).

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Le refinancement fait appraître une dette au passif de la banque commerciale, l’impact à son actif dépendra de l’usage qu’elle fait de la somme empruntée. La banque centrale aura une créance à son actif et une hausse du compte de cette banque commerciale à son passif.
        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

196 commentaires

Commenter